Accueil Le protocole cross-chain de Circle va se lancer sur l’écosystème Cosmos
Actualités sur Blockchain, Toute l'actualité

Le protocole cross-chain de Circle va se lancer sur l’écosystème Cosmos

David Rajaonary

Pourquoi faire confiance à Cryptonaute

Tous les articles, guides et analyses publiés sur Cryptonaute sont méticuleusement vérifiés par notre équipe d’éditeurs et de journalistes experts dans leur domaine, afin de garantir leur exactitude et leur pertinence. Nous gardons et publions uniquement les contenus vérifiés par des sources fiables, que ce soit par un site de confiance, un expert avéré ou par la personne source elle-même.

usdc-circle-cosmos
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Transférer des stablecoins USDC d’Ethereum à Cosmos “en un clic” depuis son portefeuille Metamask ? Cela était impossible jusqu’à récemment, tant l’USDC restait cloisonné et dépendait de ponts (bridges) à la sécurité pas toujours rassurante. Circle rend cela désormais possible avec son protocole CCTP. Le mouvement n’est pas anodin car il permet de consolider la place de l’USDC comme le stablecoin le plus utilisé dans la finance décentralisée (DeFi). Explications.

CCTP, un pont pour échanger le stablecoin USDC

Le Cross-Chain Transfer Protocol (CCTP) de Circle est un outil que l’on peut qualifier de révolutionnaire.

C’est un système de bridge où il n’est plus nécessaire d’immobiliser des liquidités. Lorsque des USDC sont transférés d’un réseau à un autre, un montant de tokens est brûlé (retiré de la circulation) sur la chaîne 1, puis créé (injecté dans l’offre circulante) sur la chaîne 2.

En clair, le CCTP élimine les approches traditionnelles baptisées “lock-and-mint”, et qui ont montré d’énormes fragilités par le passé. Chainanalysis estimait par exemple à 2 milliards de dollars le montant perdu sur les bridges victimes de cyber-braquages en 2022, dont l’épisode le plus douloureux reste indéniablement celui du bridge Ronin (août 2022), un “casse du siècle” qui a vu s’évaporer pas moins de 630 millions de dollars.

Le CCTP a été lancé en grande pompe le 26 avril dernier, d’abord pour échanger des USDC entre les réseaux Ethereum et Avalanche. Puis en juin, nouvelle avancée importante, avec l’intégration du réseau Arbitrum, le plus important réseau secondaire (L2) d’Ethereum. Dans le sillage d’Arbitrum, plusieurs autres L2 ont aussi eu droit à leur version native du stablecoin USDC.

Des USDC passant “nativement” d’un réseau à l’autre, sans avoir besoin d’être bloqués sur un bridge, c’est la promesse de CCTP – Image Circle
cryptonaute twitter

Cosmos et ses 33 chaînes vont accueillir CCTP

Aujourd’hui, c’est donc au tour de l’écosystème Cosmos de permettre des échanges d’USDC natifs.

C’est la blockchain Noble, l’une des 33 chaînes composant la galaxie Cosmos, qui servira de test grandeur nature. Celle-ci a été lancée en mars dernier pour servir spécifiquement de relais pour les actifs échangés entre les chaînes Cosmos. Pour le moment, CCTP est donc en phase de test sur Noble et un lancement sur le réseau principal est envisagé pour le 28 novembre.

La tâche n’est pas évidente car c’est la première fois que CCTP sera intégré à une chaîne non EVM (qui ne repose pas sur l’Ethereum Virtual Machine). A l’heure de ces lignes, il y a 17,8 millions d’USDC émis sur Noble, un volume anecdotique en comparaison de l’émission globale d’USDC qui est de 23,2 milliards. Mais l’essentiel est ailleurs comme le souligne Jelena Djuric, PDG et co-fondatrice de Noble :

Ce qui est important ici, c’est la quantité considérable de liquidités en USDC que nous prévoyons de migrer vers Cosmos, en utilisant ce nouveau mécanisme de transition non dépositaire.Jelena Djuric (PDG de Noble)

Un test grandeur nature avant d’intégrer CCTP à la bourse de trading dYdX

Si le test sur Noble réussit, CCTP sera rapidement étendu à l’ensemble des chaînes qui composent Cosmos, qui communiquent déjà entre elles via une “messagerie” baptisée IBC.

Concrètement, on pourra transférer des USDC depuis Ethereum vers n’importe quelle appli hébergée sur Cosmos, et vice-versa. Pour un utilisateur lambda, cela signifie qu’il pourra en un clic faire passer quelques centaines d’USDC de son solde Ethereum vers son solde Cosmos, de manière très simple sur son wallet Metamask.

Mais le point d’orgue sera l’intégration de CCTP à l’exchange dYdX, la plus grosse bourse de trading crypto décentralisée, qui utilise l’USDC comme devise pour les dépôts de garantie de ses traders. dYdX a décidé récemment d’abandonner la blockchain Ethereum et ses lenteurs pour migrer sur Cosmos, en créant sa propre chaîne autonome baptisée dYdX Chain.

L’enjeu pour Cosmos est donc de taille.


Sources : Noble, Jeremy Allaire (Circle) sur X/Twitter


Sur le même sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.
Ajoutez Cryptonaute à vos flux Google Actualités

David Rajaonary

David Rajaonary

David est analyste financier indépendant, et décrypte chaque dimanche pour vous l’actualité de la crypto et de la finance de la semaine. Il écrit régulièrement quelques papiers pour analyser des acteurs clés de la DeFi, des stablecoins et des monnaies numériques de banques centrales.

Diplômé en Finance et Comptabilité, David exerce depuis 10 ans dans l’Audit, le Conseil en management et l’Analyse financière. Ses premiers pas dans la crypto datent de 2020, avec l’étude de projets de monnaies numériques de banque centrale (MNBC) et de registres distribués (blockchains privées).

Depuis, David écrit régulièrement sur la percée des projets Ripple (XRP), Stellar Lumens (XLM) et Chainlink (LINK). Dans ses articles, il vous montre comment ces projets blockchain s’immiscent et transforment silencieusement le monde bancaire et celui de l'investissement.

Paiements transfrontaliers, transferts d’argent, bancarisation des populations vulnérables, prêts, tokénisation de titres financiers, tokénisation de biens immobiliers, lutte contre la fraude, sécurité … sont le fil conducteur de ses articles.

(Petit disclaimer : il s’exprime à titre personnel et son traitement de l’actualité ne constitue en rien des conseils d’investissement, ni des incitations à acheter ou à vendre des cryptomonnaies. Les prises de position, critiques et conclusions sont établies toujours dans le respect des principes d’éthique et de transparence journalistiques)

Quand il ne rédige pas sur la crypto, David aime explorer l’histoire de l’Art africain et des civilisations arabes.

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram