L’acte de décès du PDG de QuadrigaCX indique que l’entrepreneur est mort en Inde

Alors que les rumeurs font rage autour de la mort du PDG du crypto-exchange QuadrigaCX et des 125 millions d’euros en crypto-monnaies gelés, un média américain a obtenu et publié son acte de décès officiel.

 

La semaine dernière, on apprenait qu’environ 125 millions d’euros en diverses crypto-monnaies étaient inaccessibles suite au décès du fondateur et directeur général de QuadrigaCX, Gerald Cotten, le seul détenteur des clés pour accéder aux portefeuilles de la firme.

En effet, le 9 décembre 2018, lors d’un voyage en Inde, Cotten est décédé à l’âge de 30 ans suite à des complications de santé.

Dès lors, des rumeurs ont commencé à circuler sur les réseaux sociaux, remettant en question la mort de l’entrepreneur. Des réactions plutôt normales étant donné le nombre important d’exit scams recensés l’année passée.

En outre, une récente analyse publiée par le blog Zerononcense a suggéré que QuadrigaCX ne détenait pas de portefeuilles à froid contenant la somme en question. Le rapport indique aussi que la bourse utilisait les fonds de ses clients pour effectuer les demandes de retrait.

Toutefois, le média spécialisé Coindesk a publié une preuve assez solide, l’acte de décès officiel de Gerald Cotten – obtenu auprès du Government of Rajasthan’s Directorate of Economics and Statistics – qui affirme que le businessman est bien décédé le 9 décembre 2018 à l’hôpital de Fortis Escorts à Jaipur en Inde.

Bien qu’une procédure judiciaire soit en cours devant la Cour suprême de la Nouvelle-Écosse au Canada, une ordonnance de protection a été accordée à QuadrigaCX, empêchant toute action en justice contre la société pour une période de 30 jours.

L’avocat de QuadrigaCX, Maurice Chiasson, a expliqué que QuadrigaCX avait besoin de temps pour rechercher les crypto-monnaies perdues.

> Bitcoin déclaré mort 90 fois en 2018