Accueil Rencontre exclusive avec l’artiste NFT américain Barry Sutton
Actualités NFT, France, Toute l'actualité

Rencontre exclusive avec l’artiste NFT américain Barry Sutton

Paul T Guillot Journaliste Author expertise
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Du 29 novembre au 2 décembre dernier, à Paris, Barry Sutton exposait ses œuvres sur la cinquantaine d’écrans que compte la NFT Factory. Photographe depuis 30 ans, il nous dévoile une nouvelle facette de son art à travers “Mythologies“, une série de NFTs inspirée par le besoin de nouveaux narratifs adaptés à l’état technologique de notre époque. En incorporant l’IA dans son processus créatif, il sent qu’il grandit en tant qu’artiste, et souligne que la technologie renforce sa créativité. Le Cryptonaute est allé à sa rencontre.

Entretien avec Barry Sutton

L’artiste Barry Sutton, devant la NFT Factory. Paris. Samedi 2 décembre 2023.

En passant de la photographie traditionnelle à la photographie synthétique pour “Mythologies”, comment votre processus créatif a-t-il évolué ?

Ma recherche sur l’IA et ce que nous appelons maintenant la photographie synthétique a commencé en 2022. Ma première collection de travaux synthétiques, “Traces of Truth”, a été exposée en mars 2023 et a rapidement été vendue à l’unanimité des critiques. J’ai rapidement attrapé “le virus”. Dans “Mythologies”, j’ai plongé profondément dans le langage codé des modèles de diffusion, pour mieux explorer l’incroyable éventail de possibilités offertes par ce nouveau médium. J’ai travaillé dans un processus très itératif pour développer les œuvres de Mythology, repoussant les limites du médium pour atteindre la sophistication que je souhaitais pour chaque image. Les 100 œuvres de la collection sont le résultat d’environ 15 000 “outputs”.

Quelle était l’idée principale ou l’inspiration derrière la série “Mythologies”, et comment se reflète-t-elle dans les œuvres ?

“Mythologies” parle de mouvement et de transformation. Le monde est dans un état précaire, en raison de notre attachement à nos vieilles idées. Ces mythologies dépassées causent toutes sortes de douleurs et de souffrances, du racisme institutionnel, des traumatismes générationnels, des guerres sans fin et menacent l’existence de notre planète. Nous avons besoin de nouvelles histoires à raconter et auxquelles croire. Il ne faut pas rester immobile pendant que cette destruction se produit en nous et autour de nous, mais continuer à avancer et embrasser l’acte douloureux de la transformation. L’œuvre est en quelque sorte en conversation à travers les générations avec les premières peintures figuratives de Rothko, partageant une angoisse métaphysique. Rothko a reconnu l’impossibilité d’exprimer ce qu’il essayait de dire à travers la figure humaine sans la mutiler. Je pense avoir repris cette tâche, cherchant une nouvelle façon de trouver la beauté et le salut dans la douleur de la transformation.

Comment équilibrez vous les aspects technologiques de l’IA avec votre vision artistique lors de la création de ces NFT ?

Je pense qu’il est important de prendre en compte le changement monumental en cours. Les artistes ont désormais accès à la matière première de chaque photographie jamais prise – non pas les œuvres elles-mêmes directement, mais l’essence de ce dont elles sont faites. Il est difficile d’imaginer ce que cela signifie, mais les artistes, technologues, philosophes, banquiers et politiciens considèrent tous les implications de l’IA comme une crise existentielle et aussi une opportunité. Pendant 200 ans, les photographes se sont largement occupés de ce qui était devant eux – un portrait, un paysage, une scène de rue ou une nature morte. Créer de la photographie synthétique consiste purement à travailler avec l’imagination, mais ce travail contient l’ADN de centaines d’années d’histoire de l’art. C’est une expérience époustouflante. Tout est possible.

Quelle réaction ou interprétation espérez vous évoquer chez les spectateurs avec la série “Mythologies” ?

Les corps représentés dans “Mythologies” ne sont pas seulement sujets – ils sont conteurs, posant des questions sur l’amitié, l’amour, la beauté, le pouvoir, le succès et la transformation. Mon espoir est que les spectateurs puissent commencer à se demander si ces vieilles histoires les servent encore et, si ce n’est pas le cas, à réfléchir à la façon dont nous pouvons inventer de nouvelles mythologies qui pourraient nous aider à nous voir, nous et la planète, comme plus précieux, et à mettre fin à tant de souffrances et peut-être sauver notre planète.

Comment vos trois décennies d’expérience en photographie ont-elles influencé votre approche de l’art NFT et de la photographie synthétique ?

Mon travail avec la photographie synthétique est vraiment une extension du travail que j’ai réalisé avec l’appareil photo. La restitution de la lumière et de l’ombre, les compositions réfléchies et l’effort de communiquer quelque chose sur la condition humaine sont toujours au cœur de mon travail. Le défi de créer des œuvres figuratives avec l’IA est qu’il n’y a pas d’être humain devant l’objectif, mais plutôt l’expérience collective que j’ai en tant que photographe pour savoir ce que cela fait. Donc, si je suis capable de canaliser ces expériences dans cette nouvelle exploration, les résultats peuvent être tout aussi satisfaisants. De la même manière que lorsque je fais des photographies au milieu du chaos, travaillant autour du sujet ou de la situation jusqu’à ce que “bang” je prenne la photo, j’ai la même émotion en travaillant avec l’IA. L’élément humain persiste.

Que pensez-vous que l’essor des NFT signifie pour l’avenir de l’art, et comment vous voyez vous vous intégrer dans ce paysage en évolution ?

Les NFT, et j’espère que nous trouverons un nouveau mot pour cela, offrent aux artistes et aux collectionneurs des outils révolutionnaires. De la représentation immuable de mon travail sur la blockchain, à la fourniture d’une méthode de provenance, le NFT en tant que médium m’a permis de présenter mon travail à un public beaucoup plus large de nouveaux collectionneurs et passionnés. En tant qu’artiste, cela présente également un nouveau modèle financier, et en tant qu’universitaire, il existe cette possibilité de préserver l’œuvre pour les nouvelles générations à étudier.

Quels ont été les défis les plus importants auxquels vous avez été confronté dans la création de la série “Mythologies”, et comment les avez-vous surmontés ?

Comme beaucoup d’artistes et d’écrivains, je commence souvent à travailler sans idée claire de la direction. Je fais de la création sans destination une méditation quotidienne dans ma pratique. Le travail qui est devenu “Mythologies” a commencé comme une étude figurative du mouvement et de l’équilibre. Les premiers “croquis” se sont finalement transformés en cette métamorphose, où la figure se transforme – littéralement et métaphoriquement – de sujet à conteur. Ce n’était bien sûr pas un processus strictement linéaire, il impliquait beaucoup de travail dur et itératif, allant souvent un pas en avant et deux pas en arrière. Travailler avec des modèles de texte et de diffusion peut être un processus long et laborieux si vous travaillez avec attention. À un certain moment, le travail a commencé à prendre forme et c’est là que le processus a commencé à devenir à la fois plus facile et en même temps plus risqué alors que je développais une idée dans mon esprit sur l’endroit exact où je voulais aller.

Y a-t-il une pièce particulière dans la série “Mythologies” qui a une signification spéciale pour vous, et si oui, pourriez vous partager l’histoire derrière ?

L’une des premières pièces que j’ai créées pour la série, appelée “Anemoi Ballet”, a établi la norme pour le reste de la collection.

L’émotion que j’ai ressentie et l’exaltation alors que l’image “se développait” m’avait captivé, et bien sûr j’ai poursuivi ce sentiment jusqu’à la dernière œuvre, près de 15 000 “outputs” plus tard. Dans la mythologie grecque ancienne, les Anemoi étaient les déesses du vent, chacune représentait une direction du vent. Elles étaient la progéniture d’Eos, la déesse de l’aube. J’ai eu l’impression d’avoir voyagé autour du monde sur ces vents de nombreuses fois avant que le travail ne soit terminé.


Source: Entretien avec Barry Sutton


Sur le même sujet: 

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Paul T Guillot Journaliste

Paul T Guillot Journaliste

Biographie

Paul est journaliste pour Cryptonaute. Après des études en sciences politiques et l'obtention d'une maîtrise en journalisme au CELSA, il fait de la technologie blockchain son cheval de bataille. Ses recherches de mémoire explorent le potentiel de la blockchain pour renouveler les modèles économiques des médias. Il rejoint ensuite l'équipe en charge des réseaux sociaux de France 24.

C’est lorsqu’il réalise sa première vente de NFT qu’il décide consacrer son attention sur l’actualité de l’univers des cryptos et du Web3. Il intègre alors l’équipe rédactionnelle de CryptoNews et traite les actualités au jour le jour. Par ailleurs, il écrit pour la rubrique Web3 du Journal Du Net.

Basé à Paris, Paul effectue des reportages sur les événements majeurs de l’écosystème crypto comme NFT Paris, Paris Blockchain Week ou encore le sommet Proof of Talk. Il a su, ce faisant, tisser un vaste réseau de relations qu’il mobilise aux fins journalistiques caractérisant son travail: apporter une information indépendante et à forte valeur ajoutée à ses lecteurs.

Expertise

  • Régulation européenne sur les cryptos
  • NFTs utilitaires
  • Tokenisation (Real World Asset - RWA)

Accomplissements

  • Correcteur du prix de journalisme européen Lorenzo Natali (édition 2020 & 2021)
  • Membre du club Wallcrypt

Education

  • Double licence en sciences politiques et sociologie à l'université Concordia (Montréal, Canada).
  • Master 1 en information et communication à l'université Saint-Joseph (Beyrouth, Liban).
  • Master 2 en journalisme à l'École des hautes études en sciences de l'information et de la communication - CELSA (Paris, France).
Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram