Accueil L’ancien PDG de Celsius demande l’abandon de deux chefs d’accusation
Toute l'actualité

L’ancien PDG de Celsius demande l’abandon de deux chefs d’accusation

Paul T Guillot Journaliste Author expertise
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Alex Mashinsky, l’ancien PDG de Celsius, qui devrait être jugé au mois de septembre prochain, demande l’abandon de deux des sept chefs d’accusation qui pèsent sur sa personne. En outre, il ne souhaiterait pas que la cour de justice mentionne la banqueroute de Celsius lors dudit procès.

Deux chefs d’accusation contestés par les avocats de Mashinsky

L’équipe légale qui accompagne l’ancien PDG de Celsius, Alex Mashinsky, dans ses démêlés avec la justice américaine a déposé une requête auprès d’une cour fédérale. Celle-ci cherche à faire annuler deux charges qui accablent leur client. Nommément, une accusation de fraude sur les matières premières et une autre de manipulation de marché.

Cette requête, déposée devant le 12 janvier dernier devant le tribunal du district sud de New York, a pour objectif d’alléger Alex Mashinsky des deux chefs d’accusation susmentionnés. D’après les éléments de cette requête, les avocats de Mashinsky considèrent l’accusation de fraude sur les matières premières “répugnante” et “incohérente” avec l’accusation de fraude sur les valeurs mobilières.

Dans le dossier déposé par l’équipe légale de Mashinsky, on peut lire ceci:

Il est incohérent de considérer le programme “Earn” selon deux définitions différentes dans deux accusations différentes. De plus, le gouvernement n’est pas clair dans sa qualification du programme “Earn” de Celsius ; c’est soit l’achat d’un titre ou bien la vente d’un produit […] le gouvernement ne peut pas gagner sur deux tableaux et le remède approprié à ce préjudice est l’abandon de l’un des chefs d’accusation.

Mais ce n’est pas tout. Les avocats de Mashinsky ont en outre argumentés afin que soit abandonné le chef d’accusation concernant la manipulation de marché. D’après eux, cette dernière n’est pas fondée puisque leur client n’aurait “pas été dûment informé” par les autorités. Autorités qui, toujours d’après l’équipe légale en charge de la défense de l’ex PDG de Celsius, auraient inventé un crime en lieu et place d’une simple violation civile.

Et après avoir demandé l’abandon de deux chefs d’accusation, les avocats en rajoutent une couche en requérant qu’aucunes informations liées à la faillite de Celsius ne soient présentées lors du procès.


Sources : Cointelegraph ; Twitter


Sur le même sujet: 

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Paul T Guillot Journaliste

Paul T Guillot Journaliste

Biographie

Paul est journaliste pour Cryptonaute. Après des études en sciences politiques et l'obtention d'une maîtrise en journalisme au CELSA, il fait de la technologie blockchain son cheval de bataille. Ses recherches de mémoire explorent le potentiel de la blockchain pour renouveler les modèles économiques des médias. Il rejoint ensuite l'équipe en charge des réseaux sociaux de France 24.

C’est lorsqu’il réalise sa première vente de NFT qu’il décide consacrer son attention sur l’actualité de l’univers des cryptos et du Web3. Il intègre alors l’équipe rédactionnelle de CryptoNews et traite les actualités au jour le jour. Par ailleurs, il écrit pour la rubrique Web3 du Journal Du Net.

Basé à Paris, Paul effectue des reportages sur les événements majeurs de l’écosystème crypto comme NFT Paris, Paris Blockchain Week ou encore le sommet Proof of Talk. Il a su, ce faisant, tisser un vaste réseau de relations qu’il mobilise aux fins journalistiques caractérisant son travail: apporter une information indépendante et à forte valeur ajoutée à ses lecteurs.

Expertise

  • Régulation européenne sur les cryptos
  • NFTs utilitaires
  • Tokenisation (Real World Asset - RWA)

Accomplissements

  • Correcteur du prix de journalisme européen Lorenzo Natali (édition 2020 & 2021)
  • Membre du club Wallcrypt

Education

  • Double licence en sciences politiques et sociologie à l'université Concordia (Montréal, Canada).
  • Master 1 en information et communication à l'université Saint-Joseph (Beyrouth, Liban).
  • Master 2 en journalisme à l'École des hautes études en sciences de l'information et de la communication - CELSA (Paris, France).
Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram