Le Bahreïn met en place une réglementation pour le secteur de la crypto-monnaie

La banque centrale du royaume de Bahreïn a publié des règles pour les entreprises spécialisées dans la crypto-monnaie.

 

La banque centrale du plus petit état du monde arabe a annoncé la mise en place d’une réglementation pour l’industrie cryptographique visant à soutenir la position du Bahreïn en tant que plateforme financière de premier plan au Moyen-Orient.

Désormais, le Bahreïn octroiera des licences et obligera les acteurs de ce nouveau secteur à se montrer transparents et à respecter une batterie de normes.

“La décision de Bahreïn est un grand pas en avant pour l’écosystème crypto dans la région.” a commenté Ola Doudin, PDG de BitOasis, un crypto-exchange reconnu dans le golfe persique.

La semaine dernière, le pays a autorisé 28 startups blockchain à venir tester leurs services dans le royaume pour une période de 9 mois.

Dalal Buhejji, directrice du Conseil de développement économique de Bahreïn, se disait alors “convaincue” que la banque centrale adopterait bientôt un cadre réglementaire.

Ses voisins, l’Arabie saouditequi a interdit l’échange de monnaies virtuelles cet été – et les Émirats arabes unis ont récemment révélé collaborer dans le but de développer une crypto-monnaie commune afin de mieux appréhender la blockchain et faciliter les paiements transfrontaliers.

De plus en plus de juridictions autour de la planète mettent en place des règles pour cette nouvelle classe d’actifs et sa technologie sous-jacente. Vous pouvez consulter notre page dédiée à la régulation des crypto-monnaies afin de prendre connaissance des dernières réglementations en la matière.

> L’université de Bahreïn va délivrer des diplômes enregistrés sur la blockchain


La newsletter de Cryptonaute :