Accueil Changpeng Zhao n’est officiellement plus président du conseil d’administration de Binance.US
Plateformes d'échange, Régulation, Toute l'actualité

Changpeng Zhao n’est officiellement plus président du conseil d’administration de Binance.US

David Rajaonary
binance-us-licenciement
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Après avoir lâché les rênes de Binance, Changpeng “CZ” Zhao abandonne également son siège au conseil d’administration de Binance.US, filiale américaine du géant des cryptoactifs. Une décision qui marque un changement significatif dans la gouvernance de l’entité américaine, en écho à l’accord à 4,3 milliards de dollars conclu entre la société mère​​ et les autorités américaines.

Changpeng Zhao quitte son siège de président du conseil d’administration mais conserve ses droits de vote

Lancée en septembre 2019, Binance.US est la filiale du groupe Binance opérant sur le marché américain, et uniquement pour le marché américain.

Elle ne fait pourtant pas partie de l’accord annoncé le mardi 21 novembre dernier entre Binance Holdings Ltd (sa maison-mère), le Département de la Justice américain et plusieurs agences gouvernementales civiles (la CFTC, l’OFAC et la FinCEN). Cet accord, rappelons-le, a vu Binance et son fondateur reconnaître leur culpabilité pour des accusations de blanchiment, de violations de sanctions internationales et de violation de la loi US sur le secret bancaire (en ne procédant pas à une vérification préalable et à des contrôles adéquats de la clientèle).

Malgré le partage de la marque et de la technologie, la filiale a toujours insisté sur la distinction qui existe entre la plateforme mondiale Binance.com et la plateforme locale Binance.us. Dans le communiqué annonçant son changement de gouvernance, Binance.US réaffirme clairement sa volonté de se distancer des problèmes réglementaires de sa maison-mère :

Alors que [Zhao] fait la transition vers la vie après Binance, il a décidé de démissionner de son rôle de président de notre conseil d’administration et a transféré ses droits de vote par le biais d’un accord de procuration (…)

 

Bien que nous partagions une marque et une pile technologique de pointe, nous opérons indépendamment de Binance.com.Communiqué Binance.US

Le communiqué évite soigneusement de mentionner le procès qui existe toujours entre la Securities and Exchange Commission (SEC) et Binance.US, intenté à la surprise générale le 5 juin dernier. Un procès à cause duquel la plateforme a dû suspendre ses dépôts en dollars et n’accepter depuis que les dépôts en cryptos et stablecoins – tandis que les retraits ont pu bénéficier d’un sursis temporaire accordé par la justice.

Quoi qu’il en soit, C. Zhao a transféré ses droits de vote par le biais d’une procuration, et ne conserve désormais qu’un intérêt purement économique dans une entreprise totalement en perte de vitesse. A l’heure de ces lignes, le volume d’échange sur Binance.US est en chute de 99% par rapport à ses plus hauts de janvier 2022 (données CoinMarketCap), une dynamique qui ne montre aucun signe d’inversement.

Schéma montrant les relations actionnariales entre Binance Holdings et Binance.US, en plus d’autres entités de la galaxie Binance – Image tirée de la plainte de la SEC (juin 2023)

Sources : Binance.US via X, Plainte de la SEC


Sur le même sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

David Rajaonary

David Rajaonary

David est analyste financier indépendant, et décrypte chaque dimanche pour vous l’actualité de la crypto et de la finance de la semaine. Il écrit régulièrement quelques papiers pour analyser des acteurs clés de la DeFi, des stablecoins et des monnaies numériques de banques centrales.

Diplômé en Finance et Comptabilité, David exerce depuis 10 ans dans l’Audit, le Conseil en management et l’Analyse financière. Ses premiers pas dans la crypto datent de 2020, avec l’étude de projets de monnaies numériques de banque centrale (MNBC) et de registres distribués (blockchains privées).

Depuis, David écrit régulièrement sur la percée des projets Ripple (XRP), Stellar Lumens (XLM) et Chainlink (LINK). Dans ses articles, il vous montre comment ces projets blockchain s’immiscent et transforment silencieusement le monde bancaire et celui de l'investissement.

Paiements transfrontaliers, transferts d’argent, bancarisation des populations vulnérables, prêts, tokénisation de titres financiers, tokénisation de biens immobiliers, lutte contre la fraude, sécurité … sont le fil conducteur de ses articles.

(Petit disclaimer : il s’exprime à titre personnel et son traitement de l’actualité ne constitue en rien des conseils d’investissement, ni des incitations à acheter ou à vendre des cryptomonnaies. Les prises de position, critiques et conclusions sont établies toujours dans le respect des principes d’éthique et de transparence journalistiques)

Quand il ne rédige pas sur la crypto, David aime explorer l’histoire de l’Art africain et des civilisations arabes.

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram