Accueil Daniel Villa Monteiro, co-auteur de la bande dessinée “Alice au pays des cryptos” : “La France n’est pas encore une crypto-nation”
Actualités Crypto-monnaies, Actualités sur Blockchain

Daniel Villa Monteiro, co-auteur de la bande dessinée “Alice au pays des cryptos” : “La France n’est pas encore une crypto-nation”

Yann-Olivier Bricombert

Pourquoi faire confiance à Cryptonaute

Tous les articles, guides et analyses publiés sur Cryptonaute sont méticuleusement vérifiés par notre équipe d’éditeurs et de journalistes experts dans leur domaine, afin de garantir leur exactitude et leur pertinence. Nous gardons et publions uniquement les contenus vérifiés par des sources fiables, que ce soit par un site de confiance, un expert avéré ou par la personne source elle-même.

interview-Daniel-Villa-Monteiro
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Directeur pédagogique à l’école blockchain Alyra, Daniel Villa Monteiro publie Alice au pays des cryptos, avec le dessinateur Nicolas Balas, le 6 octobre 2023 aux éditions Faubourg. L’occasion de faire le point sur sa perception de l’adoption des cryptos en France auprès du grand public.

Pourquoi publier une bande dessinée sur les cryptos en cette période de marché baissier ?

J’ai toujours rêvé d’écrire un livre. Et, quand une maison d’édition m’a contacté pour publier une BD sur la crypto, je me suis senti flatté d’une part. Et puis j’ai remarqué qu’il n’existait pas de BD ludique qui permette d’apprendre des choses sur le sujet, sachant que je ne voulais pas faire un manuel. Je me suis dit qu’il fallait la sortir à un moment où le marché est calme, pour qu’elle soit déjà dans les rayons dans quelques mois, pour le prochain bull-run… si bull-run il y a. C’est maintenant qu’il faut s’intéresser aux cryptos, pas quand ce sera la fête.

cryptonaute twitter

Pourquoi est-ce si important ?

Parce que si Bitcoin passe de 25 000 à 100 000 dollars, ce ne sera pas très compliqué de convaincre les gens. Aujourd’hui c’est autre chose.

Les Français sont-ils plus réticents à la crypto que d’autres ?

Une étude de l’exchange de crypto-monnaies Bitstamp a montré que parmi plus de 23 000 utilisateurs, la France est le pays où la croyance dans les cryptos est la plus basse. Pourtant, un Nigérian n’est pas moins intelligent qu’un Français. En revanche, il a des besoins qu’un Français n’a pas. En Argentine ou au Brésil, ils ont besoin de Bitcoin. Le problème selon moi est qu’en France, on a plus de difficulté à penser différemment de la majorité. Il faut dire que les médias mainstream ont une certaine facilité à formuler de la dramaturgie qui fait beaucoup de vues.

Il n’y a pourtant jamais eu autant d’évènements, de startups ou d’entreprises cryptos (Binance, Crypto.com, Bitget…) qui cherchent à s’implanter en France. D’où vient ce paradoxe ?

Peut-être parce que les entreprises ont trouvé en France un cadre juridique qui les rassure. Mais elles ne viennent pas parce que la population française est enthousiaste. D’ailleurs, quand on regarde les usages de magasins et d’automates (ATM) qui utilisent Bitcoin en Europe, la France laisse apparaître de grandes zones désertes, qui prouvent qu’il y a un vrai problème d’adoption aujourd’hui. Ledger vend beaucoup plus de ses clés à l’export que dans le marché intérieur.

Selon l’étude de l’Association pour le développement des actifs numériques (Adan), 8% des Français possèdent pourtant des cryptos…

Cela reste très faible. La France n’est pas encore une crypto-nation. Il y a un vrai paradoxe entre d’un côté une population méfiante et de l’autre des professionnels très actifs. Ce sont deux mondes séparés. En Allemagne par exemple, les professionnels sont tout aussi enthousiastes, mais le particulier est beaucoup plus bienveillant sur le sujet.

C’est pour tenter de rapprocher ces deux mondes que cette bande dessinée existe ?

Exactement, le but, c’est de créer de la crypto-culture. Le public déjà plongé dans le bain adorerait qu’il y ait des séries Netflix ou des films, des livres ou des histoires qui parlent de crypto, à la manière du livre de Benjamin Loiseau “Crypto Dystopies 2035“. Hormis ce qui touche aux NFT, cela manque encore aujourd’hui. J’ai voulu faire un livre de culture geek, mais accessible.

Comment parler de crypto à un dîner en famille sans se fâcher avec ses proches ?

En commençant par offrir la BD ! Dans le livre, je n’ai pas voulu cacher que les altercations entre pro et anti-Bitcoin peuvent parfois être très violentes. C’est une histoire de monnaie, et la monnaie, c’est de la croyance. C’est une convention sociale, tout comme la nation, la politique, ou la religion. Il n’y a pas de vérité absolue, on peut donc s’engueuler. Sans compter que l’argent est un sujet tabou en France.

Une des façons d’en parler sans brusquer, c’est de faire comprendre que le Bitcoin est plus intéressant que ça en a l’air, et que cela vaut la peine d’étudier la question. Cela ne sert à rien de brutaliser la pensée des gens, il faut leur donner à créer leur propre chemin.

L’un des enjeux de l’adoption de masse n’est-ce pas de trouver l’équilibre entre sécurité et facilité d’utilisation, notamment du côté des wallets?

C’est en effet un enjeu majeur. L’être humain veut être heureux. Et pour cela il veut que les choses soient les plus simples possibles et éviter les dangers, qu’ils soient immédiats ou lointains. Or une lettre d’huissier, c’est important et le danger est immédiat. Mais perdre ses libertés, confier son argent à la banque ou à un tiers centralisé, c’est un danger imaginaire lointain.

À l’inverse, les wallets nous offrent des ennuis immédiats (gérer ses clés privées) en échange de la protection contre un danger potentiel futur. La plupart des gens vont préférer la facilité du confort au détriment de la sécurité.

Mon sentiment est qu’il y aura un jour des Google ou des Apple Wallet, ce qui va créer une explosion de l’adoption de la crypto, mais les gens déjà habitués à confier leur compte en banque, leurs emails, seront à l’aise avec cette idée. En revanche, il doit y avoir des solutions de secours.

Depuis un an, le monde se passionne pour l’intelligence artificielle. La BD aurait-elle pu s’appeler “Alice au pays de l’IA”?

Oui, et je le ferai peut-être d’ici à quelques années.

Pratique : dédicaces de Nicolas Balas le 6 octobre, à Lyon, de 15 h 30 à 19 h, à la librairie La Bande dessinée, 50 Gd Rue de la Croix-Rousse ; dédicaces de Daniel Villa Monteiro le samedi 7 octobre 2023, de 16h à 19h, à La Tartine, 24 rue de Rivoli, 75004 Paris (métro Saint-Paul) et le samedi 14 octobre 2023, de 14h à 17h, à la NFT Factory Paris, 137 rue Saint-Martin, 75004 Paris.

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.
Ajoutez Cryptonaute à vos flux Google Actualités

Yann-Olivier Bricombert

Yann-Olivier Bricombert

Yann-Olivier Bricombert exerce en tant que journaliste spécialisé dans le domaine de la crypto pour Cryptonaute. Ayant obtenu son diplôme du Centre de formation et de perfectionnement des journalistes de Paris (CFPJ), il possède une expérience de plus de 13 ans en tant que journaliste, dont 5 ans en tant que rédacteur en chef.

Yann-Olivier a un réel intérêt pour les entretiens avec les principaux acteurs de l'écosystème web3, tant au niveau national qu'international. Il participe régulièrement à des conférences et à des événements liés à l'industrie de la crypto en France et en Europe, dans le but d'expliquer, de raconter et d'analyser les nouvelles tendances. Il cherche également à rencontrer des entrepreneurs, des développeurs, des régulateurs, des créateurs et des artistes NFT afin de trouver des idées pour des articles exclusifs. Il est passionné par l'exploration des enjeux et des tendances du secteur, et suit de près les évolutions des politiques publiques et de la régulation dans le domaine de la crypto.

Yann-Olivier nourrit une véritable passion pour l'art numérique et les NFT, et il suit attentivement les tendances du marché ainsi que les projets innovants.

Grâce à son approche journalistique rigoureuse, Yann-Olivier s'efforce de présenter une information objective et équilibrée. Sa priorité est d'aider les lecteurs à prendre des décisions éclairées en leur fournissant des informations fiables, vérifiées, impartiales et basées sur des faits concrets.

Expertise

  • Les interviews d’acteurs clés de l’écosystème web3 francophone et international
  • L’art digital et les NFT
  • La régulation crypto et les politiques publiques

Accomplissements

  • Lauréat du Prix Alexandre-Varenne de la Presse
  • Plus de 13 ans d’expérience en tant que journaliste reporter
  • 5 ans d’expérience de chef de rédaction

Publications

Education

  • Centre de Formation et de Perfectionnement des Journalistes (CFPJ) de Paris
  • Alyra - Consultant Blockchain certifié

Suivez Yann-Olivier sur Linkedin

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram