Accueil Selon le PDG de Ledger, le service Recover devrait être lancé d’ici la fin de l’année
Actualités Crypto-monnaies, Toute l'actualité

Selon le PDG de Ledger, le service Recover devrait être lancé d’ici la fin de l’année

Pourquoi faire confiance à Cryptonaute

Tous les articles, guides et analyses publiés sur Cryptonaute sont méticuleusement vérifiés par notre équipe d’éditeurs et de journalistes experts dans leur domaine, afin de garantir leur exactitude et leur pertinence. Nous gardons et publions uniquement les contenus vérifiés par des sources fiables, que ce soit par un site de confiance, un expert avéré ou par la personne source elle-même.

ledger-recover-pdg
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Ledger aurait-il réussi à résoudre l’un des problèmes majeurs de la crypto, comme l’affirme son PDG ? Le service Recover sera effectivement disponible d’ici la fin de l’année pour les utilisateurs du produit après de vives critiques.

Recover pour récupérer la clé privée de son Ledger

Le produit avait déjà fait polémique en mai dernier lorsque Ledger avait annoncé être en train de travailler sur Recover. Pour rappel, Recover est un service qui pourrait permettre aux utilisateurs de récupérer leur clé privée en cas de perte. L’objectif est alors de diviser les phrases de départ en 3 fragments partagés entre Ledger et 2 autres sociétés de sécurité, CoinCover et EscrowTech.

La déception aura été forte du côté des clients. Les détenteurs de cryptos recherchent avant tout la protection de leurs données via l’anonymat. En second lieu, c’est la transparence de la blockchain qui fait foi. Face aux annonces de Ledger, les utilisateurs se sont rapidement sentis préoccupés.

Les clés privées peuvent-elle alors être rassemblées par n’importe qui ? Le gouvernement peut-il obtenir un droit de regard sur ces clés et les utiliser dans le cadre d’une procédure légale face à un ou plusieurs utilisateurs ?

Le lancement du produit a donc été retardé, mais ce n’était pas suffisant pour la communauté. Pourtant, le service se présente comme optionnel, et les utilisateurs n’ont aucune obligation de souscription.

« J’ai été hué à Bitcoin Miami. C’était le lendemain de l’affaire Ledger Recover, et j’étais sûr qu’ils me huaient pour ça » a déclaré Gauthier, le PDG de Ledger.

Le PDG a également déclaré que, malgré son accueil, il s’attendait quand même à ce que le produit soit lancé d’ici la fin de l’année, non sans quelques fonctions open-source réclamés par les utilisateurs en colère. Le code a d’ailleurs déjà été publié sur GitHub.

cryptonaute twitter

Ledger Recover peut-il résoudre le problème des wallets en self custody ?

Le nombre d’utilisateurs qui préfèrent s’occuper de la conservation et de la sécurité de leurs fonds eux-mêmes est en hausse. La confiance dans les échanges semble s’amenuiser dès lors qu’il s’agit de gérer les fonds des utilisateurs. L’affaire FTX n’aura rien fait pour rassurer une communauté qui marchait déjà sur des œufs et qui se décide maintenant à passer à des méthodes plus sûres quant à ses fonds en cryptos.

En mars, Santiment révélait que le pourcentage d’Ether (ETH) détenu sur les échanges crypto était historiquement bas avec 10.31% seulement. En parallèle, les wallets en self custody font fureur.

La sécurité des actifs reste toutefois un problème important dans l’écosystème des crypto-monnaies. Pour Gauthier, conserver ses cryptos soi-même reste trop complexe pour la majeure partie des utilisateurs :

« Les 24 mots, c’est la grande douleur du self custody. Cela n’évoluera jamais sur les 100 millions d’utilisateurs qui optent pour le self custody doivent enregistrer leurs 24 mots quelque part. Nous avons donc besoin de mécanismes à la Ledger Recover pour le faire. Sinon, rien n’avance. »

Le service Recover reste alors une option, mais son PDG reste convaincu que celle-ci reste préférable à la majorité des options de stockage de la seedphrase que nous possédons à l’heure actuelle.


Sources : The Block


Sur le même sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.
Ajoutez Cryptonaute à vos flux Google Actualités

Romaric Saint Aubert Crypto-journaliste

Romaric Saint Aubert Crypto-journaliste

Biographie

Romaric est journaliste pour Cryptonaute. Après un passage en faculté de lettres modernes, il s’oriente dans un domaine tout à fait différent, tout en gardant l’œil rivé sur les crypto et l’actualité de l’époque. Il investit alors dans son premier actif numérique : le bitcoin (BTC).

Majoritairement intéressé par Bitcoin, il s’est diversifié plus tard en se penchant également sur le web3, les NFT, les crypto-monnaies et la FinTech. Investisseur aguerri, il est capable d'orienter son entourage et ses lecteurs. Son expérience au sein de l’écosystème crypto et sur la blockchain lui permettent de proposer une actualité précise et experte à ses lecteurs, tout en gardant un recul et une objectivité indispensable à son activité.

Romaric se rend régulièrement en conférence ou à divers événements crypto dans toute l'Europe, notamment aux conférences Bitcoin, au Zebu Live ou aux événements relatifs à la blockchain. Fasciné par ce secteur en plein développement, il aime découvrir de nouveaux projets, apprécie l’innovation, et se laisse porter par son enthousiasme et sa curiosité.

Expertise

  • Bitcoin
  • Cybersécurité
  • Régulation cryptos

Accomplissements

  • Révélé un cas rare de cyberfraude
  • Rencontre avec de nombreux innovateurs de l’industrie
  • Participe à la création d’une équipe dédiée de journalistes

Publications

Éducation

  • Université Polytechnique des Hauts-de-France

Autres

  • Carte de presse FIJ n°1385
  • Journaliste indépendant

Suivez Romaric sur Twitter | LinkedIn

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram