Accueil dYdX détrône les plus gros DEX et devient le roi en termes de volume
Actualités Crypto-monnaies, Actualités des Altcoins, Plateformes d'échange, Toute l'actualité

dYdX détrône les plus gros DEX et devient le roi en termes de volume

David Rajaonary
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

C’est un changement majeur qui vient de se produire au classement des bourses crypto décentralisées. Mercredi dans la soirée, la version v4 de la bourse dYdX, tournant sur la blockchain Cosmos, a enregistré un volume de transactions de 757 millions de dollars, dépassant ainsi Uniswap V3, qui a enregistré un volume de 608 millions de dollars sur la même journée.

dYdX et son modèle anti-FTX surpassent Uniswap

La comparaison, il faut l’avouer, n’a pas trop de sens. Uniswap est un échangeur décentralisé offrant uniquement la possibilité d’échanger des tokens, en puisant dans des pools de liquidité. dYdX, en revanche, est une plateforme de trading de dérivés, permettant de spéculer sur Bitcoin et d’autres cryptomonnaies, en “tapant” dans un carnet d’ordres.

Quoiqu’il en soit, la prise de pouvoir de dYdX illustre une chose : le trading décentralisé progresse. Les traders n’ont eu aucun mal à délaisser les plateformes de trading centralisées comme FTX au profit de dYdX. Entre les deux types d’acteurs, il y a en effet une différence de taille. FTX, aujourd’hui en faillite, Binance, Bybit, OKX et Deribit centralisent les avoirs de leurs clients – alors que dYdX ne conserve pas directement les cryptos de ses traders.

Faut-il rappeler que dYdX est totalement on-chain ? Sa v4 est hébergée aujourd’hui sur le réseau dYdX Chain, une des 33 chaînes de l’écosystème Cosmos. Sa v3 quant à elle fonctionne toujours sur la blockchain Ethereum, plus précisément sur le réseau secondaire StarkEx, dont elle est le fer de lance. Mais plus pour longtemps, car les lenteurs persistantes d’Ethereum, et ses frais trop instables, auront eu raison d’un partenariat historique.

dydx-blockchain-cosmos

Lancée en 2021, dYdX est dirigée par une fondation basée à Zoug (Suisse). A sa tête on retrouve le français Charles d’Haussy. Le nom ne vous est peut-être pas inconnu, il s’agit d’un ancien poids lourd de la société Consensys, la société qui développe le portefeuille Metamask et est à l’origine de la quasi-totalité des avancées majeures de l’écosystème Ethereum.

En remontant le fil des résultats financiers de dYdX, on observe que fin 2022 la bourse affichait déjà un volume d’échange record de 466 milliards de dollars (+140% en un an) et récupérait 138 millions de dollars en frais. En 2023, elle a encore fait mieux, puisque le volume d’échange a dépassé le cap symbolique des 1000 milliards (!).

Pour marquer l’évènement, le jeton natif DYDX a affiché une hausse de plus de 22% mercredi, avant de perdre hier l’essentiel de ses gains. Qu’à cela ne tienne, les investisseurs restent gâtés car la chaîne dYdX a distribué plus de 3 millions de USDC en récompenses de staking, et la plateforme se targue de verser un rendement annuel de staking de 14,28% (l’USDC est le stablecoin utilisé pour le règlement des contrats dérivés sur dYdX, ndlr).


Source : dYdX


Sur le même sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

David Rajaonary

David Rajaonary

David est analyste financier indépendant, et décrypte chaque dimanche pour vous l’actualité de la crypto et de la finance de la semaine. Il écrit régulièrement quelques papiers pour analyser des acteurs clés de la DeFi, des stablecoins et des monnaies numériques de banques centrales.

Diplômé en Finance et Comptabilité, David exerce depuis 10 ans dans l’Audit, le Conseil en management et l’Analyse financière. Ses premiers pas dans la crypto datent de 2020, avec l’étude de projets de monnaies numériques de banque centrale (MNBC) et de registres distribués (blockchains privées).

Depuis, David écrit régulièrement sur la percée des projets Ripple (XRP), Stellar Lumens (XLM) et Chainlink (LINK). Dans ses articles, il vous montre comment ces projets blockchain s’immiscent et transforment silencieusement le monde bancaire et celui de l'investissement.

Paiements transfrontaliers, transferts d’argent, bancarisation des populations vulnérables, prêts, tokénisation de titres financiers, tokénisation de biens immobiliers, lutte contre la fraude, sécurité … sont le fil conducteur de ses articles.

(Petit disclaimer : il s’exprime à titre personnel et son traitement de l’actualité ne constitue en rien des conseils d’investissement, ni des incitations à acheter ou à vendre des cryptomonnaies. Les prises de position, critiques et conclusions sont établies toujours dans le respect des principes d’éthique et de transparence journalistiques)

Quand il ne rédige pas sur la crypto, David aime explorer l’histoire de l’Art africain et des civilisations arabes.

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram