ActualitésCrypto-bourse

La crypto-startup Circle se sépare de 10% de ses employés

Jeremy Allaire, le PDG de Circle, une startup soutenue par Goldman Sachs qui propose des crypto-services, a annoncé réduire ses effectifs de 10% en réponse aux nouvelles conditions du marché, et surtout, au climat réglementaire de plus en plus restrictif aux États-Unis.

 

Sur Twitter, Allaire a déclaré que Circle, l’une des plus puissantes jeunes pousses de l’écosystème crypto, procédait à une restructuration de ses activités et avait licencié 30 personnes, soit environ 10% de ses employés.

Aussi, dans un article de blog, le directeur de la firme également éditrice du crypto-exchange Poloniex, a fait savoir que sa plateforme ne prendra plus en charge les crypto-monnaies suivantes : ARDR, BCN, DCR, GAME, GAS, LSK, NXT, OMNI, et REP.

“Nous sommes profondément frustrés de devoir prendre ces mesures, mais elles résultent directement des récentes indications selon lesquelles les autorités de réglementation aux États-Unis considèrent les actifs cryptographiques comme des valeurs mobilières. Nous ne pensons pas qu’ils devraient être considérés tels que des titres, mais nous devons nous assurer de respecter les lois américaines.” a écrit Allaire.

A l’automne dernier, Circle a lancé un stablecoin baptisé USD Coin (USDC) et adossé au dollar américain. Plus récemment, en mars, une personne proche du dossier révélait que Circle envisageait de lever 250 millions de dollars supplémentaires sous la forme de fonds propres et de dettes.

> PDG Circle : “Bitcoin est unique en termes de sécurité et d’ampleur”

> Coinbase Earn désormais disponible en Belgique, au Canada et en Suisse

Commentaires

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*