Accueil Le Venezuela abandonne sa cryptomonnaie nationale 5 ans après son lancement
Actualités Crypto-monnaies, Toute l'actualité

Le Venezuela abandonne sa cryptomonnaie nationale 5 ans après son lancement

Paul T Guillot Journaliste Author expertise
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Ce lundi 15 janvier le Venezuela met un terme au Petro, la cryptomonnaie nationale adossée aux réserves pétrolières du pays. Les unités de Petro restantes sur les portefeuilles numériques des citoyens seront converties en bolivars.

Le Venezuela met un terme au Petro

Le Venezuela a annoncé la fin de sa cryptomonnaie nationale, le Petro, plus de cinq ans après son lancement. Introduit par le président Nicolas Maduro en février 2018, le Petro visait à soutenir la monnaie nationale, le bolivar, face à une crise économique aggravée par les sanctions américaines. La cryptomonnaie, adossée aux vastes réserves pétrolières du pays, a suscité des controverses dès le début. Le congrès, contrôlé par l’opposition vénézuélienne, avait déclaré illégal l’emprunt contre les réserves pétrolières. En 2019, les autorités américaines ont sanctionné une banque russe pour avoir financé le Petro.

Le gouvernement vénézuélien a tenté, à plusieurs reprises, de lier le Petro à divers services pour augmenter son utilisation ; en vain. Il était nécessaire pour obtenir des passeports et a été utilisé pour financer une initiative de logement social. De plus, le salaire minimum était indexé à 50 % sur le Petro. Les Petro restants sont convertis en bolivars, la monnaie locale en difficulté.

Néanmoins, comme le rapportent nos confrères de Radio France Internationale, cette monnaie virtuelle n’a jamais vraiment servie et, aujourd’hui que sonne son heure, très peu de médias vénézuéliens en parlent. A cet égard le témoignage d’Isabela, interrogée par RFI et dont les parents retraités reçoivent leurs allocations en petro , est on ne peut plus clair:

Cette crypto n’a jamais servi à rien, il fallait de toute façon la convertir en bolivares, et les aides de l’État étant ridicules, ça n’avait pas de sens.

 

Le coup de grâce pour le Petro a été un scandale de corruption. En effet, des irrégularités financières dans l’utilisation de la crypto nationale pour les opérations pétrolières ont été révélées : trois milliards de dollars auraient été détournés. En conséquence, cela a conduit à la démission du ministre du Pétrole, Tareck El Aissami, et à une répression des opérations de minage de bitcoin au Venezuela à la fin du premier trimestre de l’année 2023.


Sources: RFI ; Coindesk ; Twitter 


Sur le même sujet:

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Paul T Guillot Journaliste

Paul T Guillot Journaliste

Biographie

Paul est journaliste pour Cryptonaute. Après des études en sciences politiques et l'obtention d'une maîtrise en journalisme au CELSA, il fait de la technologie blockchain son cheval de bataille. Ses recherches de mémoire explorent le potentiel de la blockchain pour renouveler les modèles économiques des médias. Il rejoint ensuite l'équipe en charge des réseaux sociaux de France 24.

C’est lorsqu’il réalise sa première vente de NFT qu’il décide consacrer son attention sur l’actualité de l’univers des cryptos et du Web3. Il intègre alors l’équipe rédactionnelle de CryptoNews et traite les actualités au jour le jour. Par ailleurs, il écrit pour la rubrique Web3 du Journal Du Net.

Basé à Paris, Paul effectue des reportages sur les événements majeurs de l’écosystème crypto comme NFT Paris, Paris Blockchain Week ou encore le sommet Proof of Talk. Il a su, ce faisant, tisser un vaste réseau de relations qu’il mobilise aux fins journalistiques caractérisant son travail: apporter une information indépendante et à forte valeur ajoutée à ses lecteurs.

Expertise

  • Régulation européenne sur les cryptos
  • NFTs utilitaires
  • Tokenisation (Real World Asset - RWA)

Accomplissements

  • Correcteur du prix de journalisme européen Lorenzo Natali (édition 2020 & 2021)
  • Membre du club Wallcrypt

Education

  • Double licence en sciences politiques et sociologie à l'université Concordia (Montréal, Canada).
  • Master 1 en information et communication à l'université Saint-Joseph (Beyrouth, Liban).
  • Master 2 en journalisme à l'École des hautes études en sciences de l'information et de la communication - CELSA (Paris, France).
Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram