ActualitésBlockchain

L’Association des banques allemandes appelle à la création d’un euro numérique

Crédit : bankenverband.de

Selon The Bundesverband deutscher Banken, une association regroupant plus de 200 banques privées allemandes, l’économie a aujourd’hui besoin d’un « euro numérique programmable ».

 

Plus communément appelé Association of German Banks, le lobby a déclaré qu’il était important de parvenir à un « consensus social » sur la manière dont une « monnaie numérique programmable » pouvait être intégrée au système financier existant.

“Les banques privées allemandes considèrent la monnaie numérique programmable comme une innovation à fort potentiel […] Nous joueront un rôle dans la mise en place d’un système monétaire durable et innovant. À cette fin, un compte programmable et un euro numérique crypté devraient être créés et son interopérabilité avec la monnaie fiduciaire assurée. Pour ce faire, il faut créer une plateforme de paiement paneuropéenne commune” peut-on lire dans son communiqué.

D’après l’association, qui compte plusieurs grandes banques comme Commerzbank et Deutsche Bank, contrairement à la monnaie numérique traditionnelle, les « nouvelles formes de cryptomonnaie » constituent une innovation technologique importante.

“Elles peuvent être connectées à ce que l’on appelle des contrats intelligents. C’est pourquoi l’industrie parle aussi de « monnaie numérique programmable ». Nous sommes convaincus que, dans une économie numérisée, cette forme de monnaie numérique gagnera rapidement en importance”, explique t-elle, soulignant que la monnaie Libra de Facebook était considérée comme telle.

D’ailleurs, afin de faire face à ce type d’initiatives privées, l’Association of German Banks recommande d’opter pour une stratégie à l’échelle européenne dans le but de développer une infrastructure pour la mise en œuvre de modèles économiques numériques.

“Le secteur bancaire devrait collaborer avec les banques centrales au niveau européen pour créer un système de paiement qui corrige les lacunes existantes tout en conservant les principaux avantages des infrastructures de paiement établies […] C’est le seul moyen de résister à la pression concurrentielle des entreprises technologiques américaines et bientôt probablement chinoises”, conclut-elle.

En septembre, le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a proposé d’engager une réflexion sur la création d’une monnaie numérique publique gérée par les banques centrales.

Les dernières news :

1 Commentaire

  1. Les cryptogames ont été créés justement pour contre balancer un système bancaire et financier qui ne tient plus grand-chose après plus d’un siècle d’escroqueries diverses toujours en leur faveur, de vol d’états, de captation de lois, de violentes actions contre les peuples et les états. Bref, issue de ce monde mafieux, je ne peux que confirmer et soutenir la disparition totale des banques privées, en faveur de leur étatisation et du battage de monnaie par les états et non les banques. Rares sont les cadre de banques, d’agences de cotation ou de sociétés fiducies qui ont un QI Supérieur à l’autruche, leur animal totem, et c’est pas piqué des verres. Laissons les mettre main basse sur les cryptogames, et seuls ceux qui en bénéficieront seront ceux qui ruinent le monde et la vie sur terre pour leur propre et très privé bénéfice

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*