MIT Technology Review : “La blockchain deviendra banale en 2019”

D’après un article publié par le MIT Technology Review, la blockchain fera de moins en moins le buzz en 2019 mais sera de plus en plus utilisée.

 

Alors que les cours des crypto-monnaies ont chuté de plus de 80% l’année dernière, le MIT Technology Review a expliqué que leur technologie sous-jacente était loin d’être obsolète, bien au contraire.

Le MIT Technology Review est un magazine américain lancé en 1899 par l’Institut de technologie du Massachusetts. Il est édité par d’anciens élèves du MIT.

“Bien que cela reste nouveau pour beaucoup de gens, les blockchains sont toujours en cours de développement. De nombreux développeurs qui ont envahi l’espace en 2017 y travaillent encore. Les projets aux sonorités innovantes pourraient même porter leurs fruits. Plusieurs grandes entreprises prévoient de lancer de grandes choses basées sur des blockchains en 2019.” a écrit Mike Orcutt, spécialiste blockchain pour le MIT Technology Review.

Pour illustrer ses propos, Mr Orcutt a cité le déploiement à grande échelle du système de blockchains privées du géant de la grande distribution Walmart ainsi que l’arrivée d’ICE – la maison mère de la bourse de New York – et de la multinationale Fidelity sur le marché cryptographique.

Mr Orcutt a ensuite évoqué les contrats intelligents (smart contracts), des morceaux de codes qui exécutent un contrat entre 2 parties.

“Si on prend l’exemple d’un contrat intelligent pour l’assurance d’une compagnie aérienne qui vous rembourse automatiquement en cas d’annulation de votre vol. Pour que cette assurance automatisée fonctionne, elle aurait besoin d’une source fiable de données de vol en temps réel, un «oracle», dans le jargon. Sinon, rien n’empêche les hackeurs de l’alimenter avec des retards de vol frauduleux et de voler de l’argent. Le manque de technologie Oracle fiable a limité l’utilisation de contrats intelligents jusqu’à présent.” a-t-il expliqué.

Selon lui, les startups Chainlink et Monax seraient en train de résoudre ce problème avec le développement des premiers oracles sécurisés et décentralisés, notamment pour le secteur juridique.

Enfin, Mr Orcutt est revenu sur le récent discours de Christine Lagarde sur la crypto-monnaie, dans lequel elle vantait les avantages des crypto-actifs et déclarait que les banques centrales devraient songer à en émettre.

“Une forme numérique de billets garantie par les gouvernements ? C’est l’inverse de la révolution imaginée par les pionniers de la crypto-monnaie. Mais les révolutions ne se déroulent pas toujours comme le pensent les révolutionnaires.” a-t-il conclu.


La newsletter de Cryptonaute :