Le patron de la Fed appelle Facebook à suspendre le projet Libra

Jerome Powell, le président de la banque centrale des États-Unis, a déclaré que le projet de crypto-monnaie de Facebook ne pourrait pas progresser tant que le géant des réseaux sociaux n’aurait pas répondu aux principales préoccupations des régulateurs.

 

Le président de la Réserve fédérale des États-Unis a annoncé que Facebook devra rassurer les régulateurs avant d’être autorisé à émettre sa pièce numérique Libra – dont la sortie est prévue pour début 2020 – notamment en matière de protection des consommateurs, respect de la vie privée, lutte contre le blanchiment d’argent et concernant les préoccupations liées à la stabilité financière.

“Je ne pense pas que le projet puisse aller de l’avant sans répondre à ces questions.” a-t-il dit.

Le 17 juillet prochain, le Comité des services financiers de la Chambre des représentants des États-Unis organisera une audience sur les enjeux liés au projet Libra.

Une représentante de Facebook, Elka Looks, a expliqué que Libra avait été présenté « longtemps à l’avance » afin de laisser du temps à la firme de Palo Alto de discuter avec les organismes de régulation.

Tout comme en France dans le cadre du G7, la Fed a mis en place un groupe de travail visant à travailler sur la question des monnaies numériques stables telles que Libra.

“Je soutiens l’innovation financière dès lors que les risques sont identifiés, mais Facebook a plus de quelques milliards d’utilisateurs. Je pense que vous avez pour la première fois la possibilité d’une très large adoption. Libra se distingue de tout autre projet de monnaie numérique.” a conclu Powell.

En début de semaine, un responsable de la Banque populaire de Chine déclarait que l’introduction de Libra avait poussé l’institution à accélérer son projet de monnaie numérique.

> Libra Facebook : Benoit Coeure (BCE) tire la sonnette d’alarme


La newsletter de Cryptonaute :