Actualités

Libra oblige la Chine à accélérer son projet de cryptomonnaie

Un responsable de la Banque populaire de Chine a annoncé que l’introduction de Libra, la future cryptomonnaie de Facebook, avait poussé l’institution à accélérer son projet de monnaie numérique.

 

Lors d’une conférence dans une grande université de Pékin, Wang Xin, directeur du bureau de recherche de la Banque centrale de Chine (PBOC), a déclaré que la nouvelle pièce numérique du géant américain des réseaux sociaux pourrait avoir un impact majeur sur la politique monétaire et la stabilité financière de la Chine, rapporte le South China Morning Post.

“Le projet de Facebook a forcé la banque à intensifier ses recherches pour créer sa propre monnaie numérique, dans la mesure où Libra pourrait porter atteinte aux paiements transfrontaliers, à la politique monétaire, et même à la souveraineté financière du pays.” a-t-il dit.

La PBOC se penche sur la création d’une monnaie numérique depuis 2014, notamment afin de remplacer le cash et faire face au défi posé par les cryptomonnaies comme Bitcoin. L’immense pays d’Asie de l’Est a interdit le trading de bitcoins à l’automne 2017 et pourrait prochainement restreindre, voire interdire, l’extraction minière. L’année passée, la PBOC a été très active dans le secteur de la blockchain et a déposé un total de 78 brevets liés à cette technologie.

Le mois dernier, Facebook a présenté sa future cryptomonnaie Libra, un stablecoin soutenu par une myriade de grandes compagnies (Uber, Paypal, Visa…) et adossé à un panier de monnaie-fiats (euro, dollar, yen…), dont la sortie est prévue pour le premier trimestre 2020.

Xin a expliqué que la PBOC souhaitait connaître la composition exacte du panier de monnaies fiduciaires qui soutiendrait Libra.

“Si la monnaie est étroitement associée au dollar américain, cela pourrait faire coexister les monnaies souveraines avec des monnaies numériques centrées sur le dollar. Mais il y aurait alors qu’un seul patron, à savoir le dollar et les États-Unis. Si tel était le cas, cela entraînerait une série de conséquences économiques, financières et politiques.” a-t-il conclu.

De nombreux pays autour du monde s’interrogent sur le projet Libra. Dimanche, Benoit Coeure, membre du directoire de la Banque centrale européenne (BCE), a exhorté les régulateurs à se pencher au plus vite sur la question.

> Facebook Coin : La FED n’est pas inquiète concernant le projet Libra

> Sondage : 20% des jeunes prêts à utiliser le Libra de Facebook

Commentaires

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*