La startup blockchain Chainalysis lève 30 millions de dollars

Chainalysis, une jeune pousse spécialisée dans le développement de solutions de surveillance pour le marché de la crypto-monnaie, a annoncé avoir levé 30 millions de dollars auprès d’Accel Partners.

 

D’après un communiqué, la société de capital risque Accel Partners a mené un tour de financement de série B de 30 millions de dollars pour la firme de cybersecurité Chainalysis.

Chainalysis utilisera les fonds pour étendre ses activités, ouvrir un nouveau bureau à Londres et accélérer l’adoption de sa solution KYT.

Chainalysis KYT (Know Your Transaction) permet de lutter contre le blanchiment d’argent découlant du trading de crypto-monnaies. La solution est aujourd’hui utilisée par plus de 100 institutions et crypto-bourses autour de la planète.

Lors d’une récente entrevue accordée à Fortune, le PDG de Chainalysis, Michael Gronager, a expliqué que, par le passé, les revenus de l’entreprise provenaient à 90% d’organismes chargés de l’application de la loi mais que les sociétés privées représentaient désormais la plus grosse part de ses clients (60%).

En octobre, Binance a noué un partenariat avec Chainalysis afin d’utiliser son système de surveillance pour lutter contre les mauvaises pratiques et le blanchiment d’argent sur sa plateforme.

Durant l’interview, Gronager a aussi vanté l’intérêt des crypto-monnaies stables.

“Les stablecoins sont un nouveau moteur pour l’industrie cryptographique. Le fait de pouvoir échanger des dollars contre de la crypto est très puissant.” a-t-il dit.

L’entrepreneur a également affirmé avoir confiance dans la compagnie Tether – éditrice du stablecoin USDT adossé au dollar US – souvent accusée de ne pas détenir la valeur des jetons USDT émis sur le marché dans ses comptes en banque.

Tether fait preuve de transparence. Chainalysis n’a rien noté de suspect.”

Le mois dernier, Chainalysis a publié un rapport indiquant que l’utilisation de Bitcoin en tant que moyen de paiement sur le Darknet avait presque doublé de janvier à décembre 2018.

> Le français Hervé Falciani développe une crypto-monnaie propre et éthique