Vitalik Buterin aimerait que Bitcoin explore des solutions de layer 2 comme sur Ethereum
Actualités Crypto-monnaies, Actualités sur Bitcoin, Toute l'actualité

Vitalik Buterin aimerait que Bitcoin explore des solutions de layer 2 comme sur Ethereum

Antoine Marin Rédacteur Author expertise
vitalik-buterin-bitcoin-ethereum
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Le fondateur d’Ethereum salue également la montée en puissance des Ordinals. Il estime qu’ils ont permis de réinjecter une culture de “builder” dans l’écosystème Bitcoin.

La scalabilité de Bitcoin remise en question !

Une nouvelle déclaration de Vitalik qui risque de faire parler d’elle. Le co-fondateur d’Ethereum estime que le réseau Bitcoin a besoin de solutions de scalabilité comme les ZK-rollups s’il souhaite devenir plus qu’un simple réseau de paiement.

Vitalik Buterin s’est exprimé sur les potentielles évolution du réseau Bitcoin lors d’un space Twitter organisé par Udi Wertheimer, développeur de Bitcoin. Outre cette déclaration, les discussions ont tourné autour des expériences de scalabilité du réseau Ethereum.

Pour rappel, un zero-knowledge rollup, souvent abrégé en ZK-rollup, est un protocole qui fonctionne en surcouche du réseau Ethereum. Il permet de traiter et de vérifier plus de transactions sans partager les informations critiques des utilisateurs. Parmi les exemples les plus connus, on retrouve Loopring ou encore ZKSync.

cryptonaute twitter

Devenir plus qu’un simple réseau de paiement ?

Le cofondateur d’Ethereum a expliqué comment Ethereum a incorporé diverses solutions de scalabilité au fil des ans pour augmenter le nombre de transactions par seconde (TPS) sur le réseau. Buterin a cité Optimism et Arbitrum comme deux exemples réussis de rollups qui pourraient être considérés comme des études de cas pour Bitcoin. Il déclare :

Je pense que si nous voulons que le bitcoin soit plus qu’un moyen de paiement, il faut lui trouver d’autres solutions de scalabilité.

Des déclarations qui risquent d’énerver certains maximalistes Bitcoin mais qui peuvent s’entendre. En effet, la scalabilité de Bitcoin est au cœur des discussions depuis de nombreuses années. De son côté, Ethereum continue de se développer et de trouver des solutions pour passer à l’échelle.

Après le Merge et la bascule du proof of work au proof of stake, de nombreuses solutions de layer 2 comme les ZK-roll-ups sont apparues.

Bitcoin possède déjà un layer 2

Toutefois, il ne faut pas oublier que Bitcoin possède déjà sa solution de seconde couche. En effet, le Lightning Network a été crucial pour l’évolutivité du réseau.

Dernièrement, les Ordinals ont aidé le réseau Bitcoin à devenir plus qu’une simple couche de paiement. Buterin a salué la montée en puissance des Ordinals et a déclaré qu’il pensait qu’ils avaient ramené la culture des constructeurs (builders en version originale) dans l’écosystème Bitcoin.

Les Ordinals Bitcoin sont la dernière solution de couche 2 permettant le stockage décentralisé de NFT sur la blockchain Bitcoin. Leur popularité est montée en flèche et, à la fin du mois de juin, les inscriptions aux Ordinals Bitcoin ont atteint un volume d’échange de plus de 210 millions de dollars.


Source : CoinTelegraph


Sur le même sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Antoine Marin Rédacteur

Antoine Marin Rédacteur

Titulaire d’une licence en communication et d’un master en communication publique et politique, Antoine a toujours été sensible aux sujets en lien avec les nouvelles technologies et l’innovation.

Antoine a d’abord été chef de projets dans différences agences de communication/marketing en Suisse et en France. Ces expériences lui ont permis de renforcer ses compétences en gestion de projet ou encore en communication éditoriale.

Passionné d’écriture, c’est logiquement qu’il s’est tourné vers la rédaction web. Une manière d’allier ses compétences avec ses centres d’intérêts. Il rédige depuis plusieurs années principalement dans le secteur des nouvelles technologies ( blockchain, intelligence artificielle etc.), du commerce en ligne et de la finance.

Intrigué par les promesses de cette technologie d’avenir, Antoine s’intéresse à la blockchain et aux crypto-monnaies depuis 2019. Au départ simple hobby, ce sujet est rapidement devenu un sujet d’étude à part entière.

Dans le même temps, il réalise ses premiers investissements (prudents) dans le domaine.

Depuis, il renforce ses compétences par une veille assidue et différentes formations pour comprendre au mieux cette technologie parfois complexe, son intérêt mais aussi ses limites. Antoine est formé au référencement naturel, aux différentes techniques rédactionnelles ou encore au copywriting.

Antoine s’intéresse particulièrement au fonctionnement technologique de la blockchain mais également à la dimension économique de ces dernières et à leurs nombreux cas d’usages dans l’économie réelle (immobilier, logistique, commerce, divertissement etc.). La finance décentralisée et la régulation de ce domaine sont également des sujets qu’il affectionne. Il s’intéresse également aux mouvements des cours et à l’analyse technique.

Antoine s’intéresse également à l’économie, aux marchés traditionnels et aux finances personnelles. Il écrit également sur ces thématiques pour différentes entreprises et médias depuis plusieurs années.

Passionné de sports depuis son plus jeune âge, il suit de manière assidue la NBA mais aussi le foot européen. C’est également un grand amateur de pâtisserie et un féru de café de spécialité. Une tasse de café est souvent le remède idéal aux tempêtes que traverse régulièrement le marché crypto !

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram