ActualitésBitcoinBlockchain

Bitcoin & Crypto : « participation accrue » des institutionnels selon JP Morgan

JP Morgan estime que la participation des investisseurs institutionnels sur le marché de la crypto-monnaie est « désormais importante », mais que la volatilité demeure aujourd’hui un « obstacle majeur pour une adoption plus large ».

 

Dans son rapport Perspective 2020, la banque d’investissement américaine est revenue sur la blockchain et les crypto-monnaies.

Blockchain, technologie d’avenir dans les paiements

Bien que la blockchain n’ait pas encore émergé de façon « mainstream », JPMorgan pense qu’elle est maintenant allée « au-delà de l’expérimentation dans les paiements ».

Selon l’institution financière, les solutions de blockchain de Trade Finance, comme Marco Polo ou Komgo, offrent « les gains d’efficacité les plus progressifs » dans le secteur bancaire en comparaison à d’autres cas d’utilisation.

JP Morgan voit aussi du potentiel à long terme pour la technologie de registres distribués (DLT) pour transformer les modèles commerciaux des banques en fournissant un transfert et un stockage des informations à la fois efficaces et résilients.

Mais les cadres juridiques et réglementaires et les défis techniques, tels que l’intégration multiplateforme, peuvent ralentir les progrès,” précise-telle.

Le marché de la crypto-monnaie continue à mûrir

La banque new-yorkaise estime que le marché des crypto-monnaies comme Bitcoin « continue à mûrir » avec la « participation accrue » des investisseurs institutionnels et l’introduction de nouveaux produits sur des bourses réglementées.

Mais la volatilité demeure un obstacle majeur à une adoption plus large. Les crypto-monnaies continuent de jouer un rôle limité dans la diversification du portefeuille,” ajoute-t-elle.

Enfin, pour JP Morgan, qui travaille sur sa propre crypto-monnaie stable JPM Coin, les stablecoins ont le potentiel de croître considérablement dans l’activité transactionnelle mondiale malgré les défis actuels.

Bitcoin et d’autres crypto-monnaies continuent de présenter une volatilité extrême par rapport aux monnaies fiduciaires, ce qui a conduit à l’attention pour les stablecoins afin de minimiser les fluctuations de prix,” conclut la banque.

Les dernières news :

Commentaires

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*