Actualités

La Chine envisage d’introduire une crypto-monnaie très différente de Bitcoin

Alors que Satoshi Nakamoto a lancé le Bitcoin dans le but d’offrir une monnaie électronique sans autorité centrale, la Chine souhaite faire exactement l’inverse avec son projet de crypto-monnaie.

 

D’après Bloomberg, la banque centrale de Chine (PBOC) prépare une monnaie numérique pour remplacer le cash et surveiller davantage les faits et gestes de sa population.

Contrairement aux blockchains publiques plus classiques comme Bitcoin, le jeton chinois utiliserait un système centralisé et permettrait au gouvernement de s’immiscer encore plus dans la vie privée de ses citoyens.

“La devise remplacerait initialement les espèces.” avait expliqué Fan Yifei, le sous-gouverneur de la Banque Populaire de Chine, plus tôt cette année.

La crypto-monnaie de la PBOC serait encadrée par l’état  – qui a interdit l’échange de crypto-monnaies en 2017 – et aurait également pour objectif d’empêcher l’utilisation d’autres actifs virtuels.

Cet été, on apprenait que le gouvernement chinois avait bloqué une centaine de services d’échange de crypto-actifs basés à l’étranger et opérant en Chine ainsi que 8 médias en ligne dédiés à la blockchain.

En 2018, la PBOC a été très active en matière de blockchain et a déposé un total de 78 brevets liés à cette technologie. Elle a aussi publié 6 offres d’emploi blockchain au mois d’octobre.

Malgré la réticence des politiques vis-à-vis des blockchains publiques, chaque mois, le Centre de développement de l’industrie de l’information du pays propose un classement des meilleures blockchains. En novembre, on retrouvait EOS, Ethereum et Bitshares sur le podium.

> Chine : 3 hackeurs arrêtés et suspectés d’avoir volé €76 millions en crypto-monnaies

Les dernières news :

Commentaires

Commentaire fermé