ActualitésBlockchainEthereum

Citi augmente sa part dans la plateforme Ethereum Komgo

Cryptonaute ©

La banque américaine Citi a révélé avoir « récemment » augmenté sa participation dans Komgo, une plateforme Ethereum de trade finance spécialisée dans le négoce de matières premières.

 

Lors d’une interview avec ConsenSys, Kris Van Broekhoven, le directeur trade finance de Citi, est revenu sur le projet Komgo.

Lancée en 2018 par 15 grandes banques, sociétés commerciales et géants pétroliers en partenariat avec ConsenSys, la plateforme blockchain Komgo ambitionne de simplifier, sécuriser et standardiser les opérations pour le financement du commerce.

L’entreprise a maintenant dépassé 1 milliard de dollars de financement sur sa plateforme et se targue d’avoir réduit le délai d’émission d’une lettre de crédit numérique d’une dizaine de jours à seulement 1 heure.

Komgo s’efforce d’aller au-delà de la simple transformation du processus actuel de financement du commerce des produits de base en un processus numérique… La plateforme contribue à accélérer les délais d’exécution, à améliorer la réconciliation des données et à réduire les risques de fraude et d’erreur humaine,” a expliqué Van Broekhoven.

Le dirigeant a ensuite déclaré que Citi avait récemment augmenté sa participation dans Komgo, sans donner plus de détails, afin de permettre à l’entreprise de poursuivre son développement.

Maintenant que la plate-forme est opérationnelle, l’accent est mis sur l’intégration des utilisateurs,” a-t-il ajouté.

Selon lui, la technologie blockchain a passé le stade de l’expérimentation et « la plupart » des participants au marché ont désormais conscience des avantages qu’elle peut apporter.

Je crois que dans 3 à 5 ans, le marché formera un nouvel écosystème où les utilisateurs communiqueront numériquement directement ou via des plateformes, et les données pourront être échangées entre des plateformes séparées mais connectées. Dans le monde du financement des matières premières, cet écosystème est déjà en train d’émerger sur Komgo, Vakt, Covantis et d’autres initiatives,” a-t-il conclu.

Les dernières news :

Commentaires

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*