Accueil Comment les accords de Bretton Woods ont contribué à forger Bitcoin ?
Actualités Crypto-monnaies, Actualités Financières, Actualités sur Bitcoin, Toute l'actualité

Comment les accords de Bretton Woods ont contribué à forger Bitcoin ?

Charles Ledoux

Pourquoi faire confiance à Cryptonaute

Tous les articles, guides et analyses publiés sur Cryptonaute sont méticuleusement vérifiés par notre équipe d’éditeurs et de journalistes experts dans leur domaine, afin de garantir leur exactitude et leur pertinence. Nous gardons et publions uniquement les contenus vérifiés par des sources fiables, que ce soit par un site de confiance, un expert avéré ou par la personne source elle-même.

bretton-woods-forger-bitcoin
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Si l’on met souvent, et à juste titre, l’accent sur le lien entre la crise de 2008 et la naissance du Bitcoin, il est possible de revenir encore plus loin. En 1971 plus précisément, une année qui marque la fin des accords de Bretton Woods et la déconnexion entre le dollar et l’or. Un élément qui a contribué à forger le système financier que nous connaissons, système dont Bitcoin cherche à s’inscrire en faux.

Bien comprendre les accords de Bretton Woods

Les accords de Bretton Woods ont été signés en 1944 par 44 nations lors de la conférence éponyme. L’idée de cette conférence était de mettre sur pied un système financier international, capable de régir les échanges entre les pays du monde entier. Dans le contexte encore difficile de la seconde guerre mondiale, les différents pays signataires s’inscrivaient alors dans une perspective de reconstruction. Derrière les accords de Bretton Woods, l’idée est simple. Et dans la lignée de ce qui s’était déjà historiquement pratiqué avec l’étalon or entre 1870 et 1914 : utiliser l’or pour garantir la valeur d’une monnaie. 

Jusqu’en 1971, le dollar américain était aligné sur l’or. En effet, la possession d’un billet de banque libellé en dollar, donnait à son possesseur le droit de convertir ce billet contre un fragment du célèbre métal précieux. Avec l’équivalence suivante : 1 dollar = 1/35 d’une once d’or. Sachant qu’une once d’or pèse 31,1 grammes, un dollar représentait alors un peu moins d’un gramme d’or. Cette convertibilité du dollar pour l’or cessa en 1971, devant la crainte de certains pays d’un risque d’hyper-inflation. Car oui, l’émission monétaire était assurée par un seul état : les États-Unis

Craignant à son tour des demandes massives des pays détenant du dollar, les américains abandonnent alors l’idée de la convertibilité. Laissant alors, la porte ouverte à un contrôle monétaire moins strict. En réalité, dans le monde des années 70, la fin de l’alignement or / dollar était devenu inéluctable dans une économie qui tendait alors à la mondialisation. Et à la multiplication des échanges, commerciaux ou financiers.

Bon à savoir : Les accords de Bretton Woods sont aussi à l’origine de la création du Fond Monétaire International (FMI). Une institution aujourd’hui dirigée par Kristalina Georgieva.

cryptonaute twitter

La fin des accords de Bretton Woods, motif des crises des 50 dernières années ?

Depuis la fin des accords de Bretton Woods, la stabilité du système économique tient, plus que jamais, sur de la confiance. Et donc inéluctablement sur le crédit. L’émission monétaire n’étant plus dépendante d’une variable finie, en l’occurrence le stock d’or, elle semble avoir perdu l’un de ses gardes fous. Le graphique suivant reprend l’évolution de l’inflation américaine depuis les années 20. Les deux chocs pétroliers (1973-1974 et 1979-1980) sont particulièrement visibles avec d’importants pics d’inflation.

La fin des accords de Bretton Woods, motif des crises des 50 dernières années ? 

Seulement quelques mois après la fin des accords de Bretton Woods, le président américain de l’époque Richard Nixon se voit dans l’obligation de dévaluer le dollar de près de 8 %. Une seconde dévaluation aura lieu un an plus tard. Des mouvements qui seront d’importants déclencheurs du premier choc pétrolier. La dernière crise sanitaire est aussi bien visible sur le graphique. La hausse de l’inflation sur la période résulte d’un recours massif à la planche à billets. Le fameux “quoi qu’il en coûte”.

Naissance du Bitcoin : le signe d’une confiance qui s’effrite

De manière métaphorique, on pourrait dire que Bitcoin est né des cendres de la crise des subprimes et de la décadence du système financier. Mais ce serait probablement plus se focaliser sur la goutte d’eau qui a fait déborder le vase que sur l’accumulation des évènements ayant eu lieu depuis la fin des accords de Bretton Woods.

D’une certaine manière, le Bitcoin nous ramène à Bretton Woods. En bornant l’émission monétaire. Non plus sur un métal précieux, mais sur un nombre : 21 millions et pas un de plus. Car après tout, ce n’est pas l’alignement entre l’or et le dollar qui importe, mais plus le fait que cet alignement est limitant pour l’émission monétaire. Mais contrairement à Bretton Woods qui permettait uniquement aux Etats-Unis de disposer du privilège de battre monnaie, Bitcoin se veut un peu plus inclusif.

Aujourd’hui, les parallèles entre l’or et le Bitcoin se multiplient. Pour beaucoup, à l’instar du PDG de BlackRock, l’actif aurait désormais le rôle de numériser l’or. Pour les maximalistes, Bitcoin tendrait à devenir la monnaie du futur, remplaçant les monnaies fiduciaires et le système tel que nous le connaissons. On reparle de tout ça dans une vingtaine d’années ?


Sur le même sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.
Ajoutez Cryptonaute à vos flux Google Actualités

Charles Ledoux

Charles Ledoux

Charles Ledoux est un rédacteur pour Cryptonaute avec une expertise pour les crypto-monnaies et la technologie blockchain. Grâce à sa formation dans la « Crypto-Academy » du célèbre YouTubeur Pompliano, il a pu passer un mois à se former avec les meilleurs spécialistes de l’industrie des crypto-monnaies. C’est en observant des similitudes frappantes entre la permaculture et la technologie du Bitcoin qu’il a réussi à avoir une perspective et une expertise rare sur la technologie et son fonctionnement.

Après avoir écrit son premier livre à 10 ans et plusieurs autres ouvrages depuis, Charles met désormais en pratique son talent d’écrivain pour apporter le meilleur contenu possible aux lecteurs de Cryptonaute. Après avoir rencontré des dizaines d’acteurs majeurs de l’industrie et s’être créé un réseau de centaines de builders web 3, il apportera de nombreux contenus originaux comme des interviews, ou encore des enquêtes exclusives. En plus de son expertise technique sur la technologie blockchain, Charles permettra aux lecteurs d’être au “cœur” de l’industrie crypto.

Déterminé à créer le meilleur contenu possible, il a également le souhait de relayer des informations exclusives qui apportent de la véritable valeur ajoutée à l’industrie florissante des médias crypto.

Section Expertise

  • Bitcoin et Bitcoin mining
  • Compréhension technique de la technologie blockchain et de son fonctionnement
  • Business development et entrepreneuriat
  • Interviews et enquêtes spéciales

Section Accomplissements

Section Éducation 

  • Diplômé de la Crypto Academy : “Les fondamentaux de Bitcoin et des crypto-monnaies”
  • Bac Scientifique mention Européenne

Section bonus

  • Auteur de plusieurs ouvrages.
  • 30k+ vues sur sa chaîne Youtube
Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram