Accueil Le DEX Jupiter dévoile les prochains tokens qui pourraient voir le jour sur son launchpad
Actualités Crypto-monnaies, Actualités des Altcoins

Le DEX Jupiter dévoile les prochains tokens qui pourraient voir le jour sur son launchpad

Yann-Olivier Bricombert
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

L’agrégateur de swaps sur Solana a précisé quels projets seraient lancés prochainement sur son launchpad LFG, quelques jours après l’airdrop et la création de son token $JUP.

Les volumes de transactions explosent sur Jupiter

Jupiter a lancé son propre token, le $JUP, le 31 janvier dernier, en distribuant pour 1,35 milliard de jetons sous la forme d’un airdrop colossal à environ un million de portefeuilles crypto, dans une volonté de récompenser les utilisateurs de la plateforme les plus précoces.

Quelques jours avant, le memecoin $WEN, créé par une équipe indépendante de Jupiter, avait été le premier projet lancé sous la forme d’un test sur le launchpad de l’agrégateur. Sur les mois de décembre et janvier, l’activité a connu un pic historique, allant même jusqu’à dépasser Uniswap.

cryptonaute twitter

Launchpad LFG : Sanctum, Sharky et deBridge sélectionnés

Dans un post sur X, le fondateur de Jupiter, Meow, qui s’exprime sous pseudonyme, a dévoilé les trois projets qui seraient lancés sur le launchpad : le protocole de liquid staking Sanctum (une sorte d’équivalent à Lido sur Ethereum), la plateforme de collatéralisation de NFT Sharky, et le pont crosschain deBridge. La plateforme deBridge vient d’ailleurs d’annoncer un partenariat avec la blockchain Neon EVM, pour permettre les transferts entre Solana et l’écosystème de réseaux compatibles avec la machine virtuelle d’Ethereum.

Le fondateur de Jupiter, qui qualifie ces trois projets de “OG”, a précisé qu’ils seront mis en avant dans les deux prochaines semaines, avec des channels spécifiques, et les invite à se présenter à la communauté. Malgré cette annonce, Meow a rappelé que le launchpad LFG (dont le nom est tiré de l’expression devenue un meme, “Let’s F*cking Go”) avait vocation à être un projet de la communauté et que l’équipe de Jupiter n’aurait à l’avenir pas son mot à dire sur la sélection d’un projet par rapport à un autre.

Du FUD lors du lancement du jeton JUP

Le lancement du jeton $JUP a subi quelques secousses, de nombreuses critiques ayant émergé à propos de ses tokenomics, certains reprochant au projet sa trop grande allocation dédiée à l’équipe (50%), sans préciser que les 50% restants sont dédiés à la communauté.

D’autres éléments de FUD (Fear Uncertainty and Doubt) sont apparus autour de la gestion de la pool de liquidité de Jupiter. Pour faire taire les critiques, Meow a confirmé que la pool de 96 millions de tokens (52 millions de dollars) allait être clôturée sept jours après le TGE (token generation event), et placée sur un cold wallet, conformément à ce qui était prévu, et que 70 millions d’USDC également retirés par tranches de 10 millions de dollars dans les prochains mois.

Dans ce contexte, la création de la DAO de Jupiter, l’organisation autonome décentralisée qui aura vocation à prendre des décisions sur la gestion opérationnelle des fonds, des grants, et les projets sélectionnés pour le launchpad LFG, est prévue pour le mois de février.

“Afin d’encourager la participation à la DAO, l’intégralité des frais de lancement perçus lors du lancement de $JUP (100 millions de $JUP) sera allouée aux participants à la gouvernance au cours des six premiers mois à un an, sous la forme d’incitations à la gouvernance”, a précisé Meow.


Source : The Block, Coingecko, Meow sur X, Jupiter Station.


Sur le même sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Yann-Olivier Bricombert

Yann-Olivier Bricombert

Yann-Olivier Bricombert exerce en tant que journaliste spécialisé dans le domaine de la crypto pour Cryptonaute. Ayant obtenu son diplôme du Centre de formation et de perfectionnement des journalistes de Paris (CFPJ), il possède une expérience de plus de 13 ans en tant que journaliste, dont 5 ans en tant que rédacteur en chef.

Yann-Olivier a un réel intérêt pour les entretiens avec les principaux acteurs de l'écosystème web3, tant au niveau national qu'international. Il participe régulièrement à des conférences et à des événements liés à l'industrie de la crypto en France et en Europe, dans le but d'expliquer, de raconter et d'analyser les nouvelles tendances. Il cherche également à rencontrer des entrepreneurs, des développeurs, des régulateurs, des créateurs et des artistes NFT afin de trouver des idées pour des articles exclusifs. Il est passionné par l'exploration des enjeux et des tendances du secteur, et suit de près les évolutions des politiques publiques et de la régulation dans le domaine de la crypto.

Yann-Olivier nourrit une véritable passion pour l'art numérique et les NFT, et il suit attentivement les tendances du marché ainsi que les projets innovants.

Grâce à son approche journalistique rigoureuse, Yann-Olivier s'efforce de présenter une information objective et équilibrée. Sa priorité est d'aider les lecteurs à prendre des décisions éclairées en leur fournissant des informations fiables, vérifiées, impartiales et basées sur des faits concrets.

Expertise

  • Les interviews d’acteurs clés de l’écosystème web3 francophone et international
  • L’art digital et les NFT
  • La régulation crypto et les politiques publiques

Accomplissements

  • Lauréat du Prix Alexandre-Varenne de la Presse
  • Plus de 13 ans d’expérience en tant que journaliste reporter
  • 5 ans d’expérience de chef de rédaction

Publications

Education

  • Centre de Formation et de Perfectionnement des Journalistes (CFPJ) de Paris
  • Alyra - Consultant Blockchain certifié

Suivez Yann-Olivier sur Linkedin

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram