Accueil Le fondateur de Curve Finance a réussi à vendre 72 millions de CRV à 15 entités différentes
Actualités Crypto-monnaies, Toute l'actualité

Le fondateur de Curve Finance a réussi à vendre 72 millions de CRV à 15 entités différentes

Alexandre Franc Rédacteur Author expertise

Pourquoi faire confiance à Cryptonaute

Tous les articles, guides et analyses publiés sur Cryptonaute sont méticuleusement vérifiés par notre équipe d’éditeurs et de journalistes experts dans leur domaine, afin de garantir leur exactitude et leur pertinence. Nous gardons et publions uniquement les contenus vérifiés par des sources fiables, que ce soit par un site de confiance, un expert avéré ou par la personne source elle-même.

fondateur-curve-finance
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Le fondateur de Curve Finance, Michael Egorov vient de réaliser un véritable tour de force en vendant pour 72 millions de tokens CRV à 15 entités différentes. Cet échange aura permis de vendre pour 28 millions de dollars de tokens, selon la firme “Lookonchain”.

La vente expresse de Egorov, coïncide avec le déclin soudain du token CRV qui a perdu 22 % de sa valeur en 1 mois. Le déclin de CRV a été enclenché par l’exploitation d’une faille de sécurité du système. Actuellement, le token CRV s’échange pour un peu moins de 0.6 $.

Michael Egorov vend en masse ses jetons CRV. Mais pour quoi faire ?

En réalité, Michael Egorov n’a pas trop le choix de vendre ses jetons s’il souhaite que son projet survive. La plupart des analystes de marché estiment que le fondateur a vendu en masse ses tokens pour réduire sa dette sur les plateformes DeFi.

Celui-ci a en effet, contracté des positions de prêt qui pourraient entraîner la liquidation potentielle de ces positions s’il ne parvient pas à équilibrer la balance.

Pour réussir à vendre au plus vite, Michael Egorov a dû brader ses tokens à un prix inférieur à celui du marché. Les 15 entités ayant conclu le deal avec lui ont donc obtenu les tokens CRV à un prix avantageux de 0.4 $.

Cela permettra donc à l’homme de gagner du temps, et d’éviter la catastrophe. Quant aux entreprises détenant maintenant ces tokens, celles-ci ont maintenant, en leur possession, une part significative de l’offre totale de CRV en circulation sur le marché.

cryptonaute twitter

Michael Egorov a utilisé cet argent pour rembourser un prêt en stablecoin sur Aave

Parmi les plus gros acheteurs, on retrouve une adresse anonyme en tête qui a obtenu une part de 17,5 millions de jetons CRV. Mais d’autres gros poissons viennent s’ajouter à la liste, dont le fondateur de Tron, Justin Sun, qui a acheté 5 millions de CRV, l’entreprise DCFGod qui en a acheté 4,25 millions, ou encore le propriétaire de NFT, Jeffrey Huang, qui en a obtenu 3,75 millions.

Et ce n’est pas tout, on constate aussi que l’échange Huobi a acheté 10 millions de tokens CRV pour un montant de 4 millions de dollars. Ce dernier en a d’ailleurs informé sa communauté sur son compte Twitter (X).

Et on peut dire que ce petit coup de pouce n’a pas été de refus pour Michael Egorov qui s’est empressé de rembourser ses dettes. Celui-ci possède, entre autres, une dette massive sur la plateforme DeFi, Aave, d’un montant de 60 millions de dollars.

Cette dette était garantie par des jetons CRV. Michael Egorov a utilisé la vente de ces mêmes jetons pour rembourser une partie de sa dette qui est tombée à 49 millions de dollars au moment où nous écrivons ces lignes.

Au total, Egorov a contracté une dette de 79 millions de dollars sur cinq plateformes différentes. Il possède, pour le moment, environ 200 millions de dollars de tokens CRV en garantie, ce qui représente 374 millions de jetons.

Pour continuer de vous renseigner sur l’actualité crypto, nous vous conseillons de vous rendre sur le site Cryptonaute !


Source : Lookonchain, CoinMarketCap


Sur le même sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.
Ajoutez Cryptonaute à vos flux Google Actualités

Alexandre Franc Rédacteur

Alexandre Franc Rédacteur

Avec une appétence forte pour l’économie et la finance, Alexandre s’est tout naturellement tourné vers une licence associée à ces disciplines, à l’Université Paris-Est Créteil. C’est véritablement en 3ᵉ année de licence qu’il se passionne pour le domaine des cryptomonnaies, en parallèle de sa spécialisation sur des thématiques de e-commerce, et plus particulièrement sur le référencement naturel.

À ce moment-là, Bitcoin commençait tout juste à se frayer un chemin auprès du grand public, et affichait alors au compteur, un prix modeste de 4 000 euros le BTC. Il ne lui en fallut pas plus pour se pencher davantage sur la question et s’aventurer dans le monde complexe (mais passionnant) de la blockchain. 

Il découvre ainsi, tout un monde, à mi-chemin entre le web, la finance, et les nouvelles technologies qui s’accorde à merveille avec sa quête universitaire et ses aspirations professionnelles. 

En 2019, pendant cette même année de licence, il investit ses premiers euros dans Bitcoin, et étudie cette thématique en profondeur, comme tout bon investisseur qui se respecte. Les années passent, et l’univers des cryptomonnaies continue de se développer. Alexandre décroche son Master en commerce électronique, classé dans le top 10 français, et mention bien à la clé s’il vous plaît !

Il se lance alors dans la rédaction de contenus web, et commence à se faire la main (surtout les doigts) sur des thématiques diverses. Pour autant, il se tourne rapidement vers des sujets qu’il affectionne, dont la rédaction de contenus sur l’économie et la finance, le SEO, les casinos en ligne, et pour finir… les cryptomonnaies. 

Vous vous en doutez, c’est véritablement dans cette 5ᵉ thématique que Alexandre s’est épanoui, tout en arborant un profil spécialisé dans le référencement naturel, acquis lors de ses nombreux stages en entreprise. 

Aujourd’hui, Alexandre continue d’affiner son expertise envers les cryptomonnaies et d’aiguiser ses connaissances financières, pour vous proposer un contenu à la fois synthétique et pertinent sur cet univers en constante expansion. 

Mais lorsque Alexandre ne se trouve pas devant son écran d’ordinateur à arpenter les dernières actualités croustillantes du moment et les graphiques en dents de scie de Trading View et CoinMarketCap, il aime découvrir de nouvelles contrées éloignées et y gravir quelques montagnes par la même occasion. Après tout, il est toujours indispensable de faire le vide de temps à autre, pour supporter le caractère impétueux du marché crypto ! 

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram