ActualitésBlockchain

Le français BCdiploma sélectionné par l’incubateur blockchain de Berkeley UC

BCdiploma, une startup blockchain française spécialisée dans la certification de documents, a rejoint le programme de l’accélérateur blockchain de l’Université de Californie pour 3 mois de business développement dans la Silicon Valley.

 

Plus de 50 universités à travers le monde, dont l’IAE Nantes, l’emlyon business School et Hoa Sen University, utilisent le smart contract d’EvidenZ, le framework Ethereum de BCdiploma, pour certifier les diplômes de leurs élèves.

Disponible sur la marketplace Microsoft, la solution est nativement intégrée à LinkedIn et permet de consulter en temps réel des données inscrites sur la blockchain Ethereum.

La jeune pousse, qui a levé 1,2 million d’euros en mai dernier, vient d’être sélectionnée par The Berkeley Blockchain Xcelerator, l’incubateur blockchain de l’Université californienne UC Berkeley, dans le cadre d’un programme d’une durée de 3 mois.

“C’est un signe fort de reconnaissance de la part du milieu blockchain de Berkeley, temple de l’innovation et berceau des nouvelles tendances ! Trois mois pour rencontrer les plus belles universités du monde et les investisseurs les plus actifs de la planète : le rêve”, a déclaré Alexis Berolatti, COO BCdiploma, dans un communiqué.

Berkeley Blockchain Xcelerator est composé de 3 organisations sur le campus UC Berkeley : Berkeley Engineering, la Berkeley Haas School of Business et le groupe d’étudiants Blockchain at Berkeley.

Plus de 150 startups étaient en lice pour décrocher une place au sein de l’accélérateur, qui a sélectionné seulement une douzaine de projets.

BCdiploma s’attaque de front à un fléau en plein essor : la falsification des documents, en premier lieu les diplômes, mais également les certifications ISO et les actes notariés. Le smartcontract d’EvidenZ garantit l’identité de l’émetteur des données, elles-mêmes infalsifiables.

Un an et demi de R&D et un brevet plus tard, BCdiploma se targue d’être le « mailchimp de la certification ».

“En 3 clics, un gestionnaire d’université publie et envoie des certificats blockchain multilingues et interactifs à des milliers de diplômés”, explique l’entreprise.

Au cœur de cet écosystème : le token BCDT, un utility token ERC-20 B2B également tradable sur IDEX.

“Dans la morosité ambiante des cryptomonnaies, le token BCDT fait exception grâce à son use case unique et à la capacité de l’équipe BCdiploma à délivrer un service blockchain grand public en production … sur 4 continents et jusqu’à la Silicon Valley”, a commenté Luc Jarry-Lacombe, cofondateur et PDG de BCDiploma, par email avec Cryptonaute.

Dans le secteur de la certification blockchain, une autre startup est aussi parvenue à se faire un nom. L’américain Learning Machine et sa technologie open source Blockcerts ont séduit plusieurs universités comme le MIT ou l’Université de Bahreïn.

Commentaires

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*