ActualitésRegulation

Le poing du régulateur menace de s’abattre sur les cryptomonnaies

Le Fisc américain veut son mot à dire sur la régulation des cryptomonnaies et demande l’aval du Congrès. Une menace sérieuse ?

Partout dans le monde, la menace d’un renforcement de la régulation des cryptomonnaies se fait de plus en plus pressante. A l’occasion de la chute du cours du BTC mi-mai, plusieurs banquiers centraux appelaient ainsi à réguler.

Aux Etats-Unis, la pression monte également. Et plusieurs agences gouvernementales américaines appellent sans ambiguïté à établir de nouvelles règles. C’est le cas en particulier du commissaire de l’IRS, l’autorité en charge de l’application de la fiscalité.

Your capital is at risk.

67% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils négocient des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les crypto-actifs sont des produits d’investissement non réglementés très volatils. Pas de protection pour les investisseurs de l’UE.

 

L’IRS « souvent mis au défi »

Charles Rettig, nommé sous Donald Trump, intervenait cette semaine devant le comité des Finances du Sénat US. Le commissaire était notamment interrogé par un sénateur sur la capacité de l’IRS à réguler ou non le monde des cryptomonnaies.

En l’état, la réponse est plutôt négative. Selon Rettig, l’autorité américaine a « besoin de l’autorité du Congrès ». Mais le Commissaire de l’IRS ne s’arrête pas là, et suggère que les parlementaires pourraient doter l’agence de cette autorité.

« Nous sommes souvent mis au défi, et il est essentiel que le Congrès nous dicte clairement les pouvoirs dont nous disposons pour recueillir » les informations relatives aux crypto-actifs, souligne le haut-fonctionnaire.

Mais surtout, tient-il à rappeler, le marché des cryptomonnaies ne peut plus être négligé en raison de sa taille. Charles Rettig signale ainsi que celui-ci dépassait encore récemment les 2.000 milliards de dollars et comptait 8600 exchanges dans le monde.

La régulation, un signale négatif pour le marché

« Et de par leur conception, la plupart des crypto-monnaies virtuelles sont conçues pour rester hors de l’écran radar, donc nous serons mis au défi », insiste-t-il encore. Pour faire son travail, notamment de collecte de l’impôt, l’IRS a besoin de pouvoirs et de moyens.

« Nous avons effectivement besoin d’outils supplémentaires, et nous avons absolument besoin de ressources supplémentaires », déclare son patron. Cet appel du pied du Fisc sera-t-il entendu par les politiques du Congrès ?

La perspective d’un durcissement de la régulation n’est pas nouvelle. Elle semble néanmoins se faire plus insistante. Et cela s’explique en particulier par la capitalisation atteinte par les cryptomonnaies. En outre, même en baisse, les crypto-actifs s’inscrivent désormais dans la durée et n’ont plus rien d’une mode.

Le scénario d’une nouvelle législation sur les crypto n’est cependant pas de nature à réjouir les investisseurs. Ces perspectives, réelles ou fantasmées, ont déjà eu à plusieurs reprises un effet baissier sur les cours, dont Bitcoin.

Your capital is at risk.

67% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils négocient des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les crypto-actifs sont des produits d’investissement non réglementés très volatils. Pas de protection pour les investisseurs de l’UE.

Christophe Auffray
Christophe Auffray
Journaliste spécialiste de la transformation numérique, Christophe a travaillé pour plusieurs grands médias (ZDNet, JournalDuNet, CNET...) et couvre l'actualité en matière de crypto/blockchain sur Cryptonaute.

Les dernières news :

Question & Answers (0)

Commentaire fermé