Accueil Manipulation sur le prix du Tellor (TRB) ? On vous dit tout
Actualités Crypto-monnaies, Actualités des Altcoins, Toute l'actualité

Manipulation sur le prix du Tellor (TRB) ? On vous dit tout

David Rajaonary
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Un pump, suivi d’un dump ? Ce dimanche 31 décembre, un obscur altcoin répondant au nom de Tellor (TRB) a vu son cours bondir soudainement de 150%, avant de redescendre verticalement, le tout en à peine treize heures. Des mouvements on-chain montrent que l’équipe Tellor a transféré 2,4 millions de dollars en tokens TRB sur Coinbase. De quoi alimenter les spéculations … et les suspicions.

Montée fulgurante, puis chute verticale pour le TRB de Tellor

Evolution du cours du TRB sur le mois de décembre – Coinmarketcap

De 259 dollars à 619 dollars, pour retomber à 137 dollars. Voilà la trajectoire qu’a connue le cours du TRB entre le 31 décembre et le premier jour de l’année. Comme toujours en pareil cas, la hausse soudaine du cours met à rude épreuve les traders qui “shortent” (vendent à découvert) le jeton, car leurs positions se retrouvent très souvent liquidées.

Pour ce qui est du TRB, la hausse a contribué à l’effacement de plus de 68 millions de dollars en positions à effet de levier. La liquidation, qui implique le rachat des positions vendeuses, a multiplié l’emballement, gonflant davantage la hausse. En quelques heures, le TRB, qui venait d’inscrire un plus haut à 225 dollars la veille, a été propulsé à plus de 619 dollars.

Un mot sur le TRB : il s’agit du token natif du réseau d’oracle décentralisé Tellor. Un “oracle de blockchain” est un outil qui permet d’intégrer de la data extérieure à une appli bâtie sur le web3. Aujourd’hui une application blockchain n’a conscience que d’elle-même : les oracles sont une solution à ce problème, car ils “transportent” des données issues du monde réel et les poussent ensuite dans le smart contracts. Chainlink (LINK) domine ce marché.

cryptonaute twitter

Une poignée de “whales” faisait monter le prix du TRB depuis septembre

Le portail d’analyse on-chain Spotonchain a très vite mis les choses au clair en reliant les mouvements étranges à un groupe de portefeuilles détenant l’essentiel de l’offre en circulation du TRB – des “whales” (baleines crypto, ndlr). Sur X, le thread dévoile leur mode opératoire. La société a identifié un groupe de 20 whales détenant 660 000 TRB, une grande part des 1,7 million de TRB circulant sur les bourses crypto.

Si un tel volume ne représente que 26% de l’offre totale, en réalité Spot On Chain estime que ces 660 000 tokens constituaient jusqu’à récemment 95% des tokens circulant réellement – le reste des tokens étant conservés par des hodleurs (détenteurs de long terme, ndlr). Les whales auraient accumulé leurs tokens en août et septembre à un prix très avantageux de 15 dollars.

Depuis ces achats, le prix du TRB a été multiplié par 15, permettant à ces baleines de réaliser un profit total de 120 millions de dollars (40 millions en profit réalisé et 80 millions en profit non réalisé). Au cours des deux derniers mois, ces baleines ont progressivement transféré leurs jetons sur les bourses crypto, créant un cycle de hausses et de baisses, les baisses correspondant aux ventes progressives de leurs tokens.

Des transferts étranges de l’équipe Tellor vers Coinbase

Là où le bât blesse, c’est que l’équipe Tellor s’est murée dans un silence incompréhensible. Aucun post depuis le 29 décembre, aucun communiqué sur l’incident à l’heure où nous écrivons ces lignes. Pire, un mouvement on-chain (vu sur l’explorateur de blocs Etherscan) a été observé sur son portefeuille principal, transférant 4211 TRB vers Coinbase … pile au moment de la hausse fulgurante.

En attendant leurs explications, plusieurs protocoles de trading décentralisés, à l’image de Synthetix (SNX) et de Hyperliquid, ont été affectés par la volatilité extrême du TRB. Sur Synthetix en particulier, l’ensemble des contrats ouverts sur le jeton TRB ne valait tout au plus que 250 000 dollars. La hausse a fait bondir cet “open interest” à près de 12,5 millions !

Dans son post-mortem de l’incident, Kain Warwick, patron de Synthetix a reconnu que son équipe avait fait l’erreur de fixer une limite en TRB aux contrats vendeurs sur le jeton – et non en dollars. Une faiblesse qui a permis des paris vendeurs démesurés sur le TRB. “Plusieurs positions courtes ont été ouvertes alors que les prix ont grimpé aujourd’hui et avec la dislocation des prix au comptant et perp, il n’y avait aucun arbitre pour les équilibrer.”


Sources : Spot On Chain, Coin Telegraph


Sur le même sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

David Rajaonary

David Rajaonary

David est analyste financier indépendant, et décrypte chaque dimanche pour vous l’actualité de la crypto et de la finance de la semaine. Il écrit régulièrement quelques papiers pour analyser des acteurs clés de la DeFi, des stablecoins et des monnaies numériques de banques centrales.

Diplômé en Finance et Comptabilité, David exerce depuis 10 ans dans l’Audit, le Conseil en management et l’Analyse financière. Ses premiers pas dans la crypto datent de 2020, avec l’étude de projets de monnaies numériques de banque centrale (MNBC) et de registres distribués (blockchains privées).

Depuis, David écrit régulièrement sur la percée des projets Ripple (XRP), Stellar Lumens (XLM) et Chainlink (LINK). Dans ses articles, il vous montre comment ces projets blockchain s’immiscent et transforment silencieusement le monde bancaire et celui de l'investissement.

Paiements transfrontaliers, transferts d’argent, bancarisation des populations vulnérables, prêts, tokénisation de titres financiers, tokénisation de biens immobiliers, lutte contre la fraude, sécurité … sont le fil conducteur de ses articles.

(Petit disclaimer : il s’exprime à titre personnel et son traitement de l’actualité ne constitue en rien des conseils d’investissement, ni des incitations à acheter ou à vendre des cryptomonnaies. Les prises de position, critiques et conclusions sont établies toujours dans le respect des principes d’éthique et de transparence journalistiques)

Quand il ne rédige pas sur la crypto, David aime explorer l’histoire de l’Art africain et des civilisations arabes.

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram