Accueil Le multivers des Blockchains : l’avenir des réseaux décentralisés
Actualités Crypto-monnaies, Actualités des Altcoins, Actualités sur Bitcoin, Actualités sur Blockchain, Actualités sur l'Ethereum

Le multivers des Blockchains : l’avenir des réseaux décentralisés

Charles Ledoux
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

De toute évidence, Ethereum mène la danse des L1 actuellement. Mais de nombreux autres projets L1 (comme Polkadot, Cosmos ou encore Solana) comptent bien sauter sur l’occasion au cas où l’ETH flancherait. Outre cette compétition, est-ce que ce multivers de blockchain et de multi-chaîne est la meilleure chose qui puisse advenir pour l’industrie crypto ?

Des blockchains L1, des blockchains L2/L3 et désormais des appchains

L’aspect le plus important est que non seulement les L1 se font de plus en plus nombreux, ils sont également en grande majorité en train de s’orienter vers un avenir multi-chaînes. Ce n’est pas sans raison que l’industrie parle très souvent de l’interopérabilité comme axe majeur sur lequel se concentrer pour l’avenir.

Comme le prouve la roadmap d’Ethereum, les réseaux L1 se concentrent sur le développement d’un écosystème couplet à des blockchains secondaires, répondants à des besoins spécifiques ou améliorant tout simplement les performances initiales de la blockchain publique principale.

Ce réseau interminable de dApps, d’appchains et de blockchains prouve que l’industrie progresse. Mais progresse-t-elle dans le bon sens ou fonce-t-elle vers un mur de verre ?

cryptonaute twitter

La blockchain Ethereum finira par aspirer ce multivers ?

Après avoir exprimé son inquiétude, quant à la recrudescence des projets construits sur Ethereum, Kayn pense qu’Ethereum sera le leader de ce multivers.

“Ok, juste pour mettre à jour tout le monde sur la façon dont les choses se passent. Tous les L1’s se convertiront en ETH L2’s et en bonus, tous les CEX se convertiront également en ETH L2’s. Bienvenue dans le futur.”déclare-t-il.

“À l’avenir, les chaînes deviendront plus comme les sites Web et moins comme les domaines de premier niveau. Et la plupart des chaînes seront des L2/L3 car elles sont moins chères et plus utiles que les L1 alternatives. Le fait que les L1 vont avoir un grand nombre de L2/L3 a du sens en raison de la fragmentation et de la spécialisation du monde réel. Ethereum va passer à 50 L2s/L3s, puis à des centaines, puis à des dizaines de milliers.”

Ryan Berckmans appuie également sur ce fait et déclare que cette “fragmentation” est une bonne chose pour l’industrie. Là est tout le potentiel de décentralisation. Comme dans la nature, la répartition des forces et la décentralisation permettent un développement plus sain et surtout plus robuste.

En effet, là est tout le débat : est-ce qu’avoir trop de blockchains publiques L1 n’est pas contreproductif ?

Même si Polkadot et Cosmos ont une longueur d’avance en terme de développement multi-chaine par rapport à Ethereum, l’attractivité de cette dernière (due à la confiance qu’elle génère par son histoire et sa communauté) pourrait être le facteur déterminant.

Au final, énormément de projets pourraient finalement décider de tout lâcher pour rejoindre Ethereum. A l’instar du projet Celo Blockchain qui avait annoncé l’été dernier vouloir repartir sur l’Etehreum L2.

A force de répartir les forces, l’industrie augmente aussi le nombre de points de chutes. Le développement est plus robuste si les racines s’enfoncent dans le même sol.

Multivers de blockchain privés et publics

Outre l’apparition des modular bockchains qui nécessitent de s’armer de patience avant de pouvoir en tirer une conclusion, les blockchains se distinguent également en deux catégories : les blockchains publiques et privées.

Les blockchains publiques sont les plus connues. Solana ou Etehreum en sont deux exemples.

En opposition, les blockchains privées, comme leur nom l’indique, ne sont pas accessibles par tous et ne sont donc pas “permissionless”. A titre d’exemple, la société Ripple est une blockchain privée utilisable par les business et institutions.

Alors les blockchains privées pourraient-elles devenir une norme ? Dans la mesure où les institutions financière ou gouvernementales n’iront jamais utiliser de blockchain publique (pour des raisons simples de sécurité), le multivers pourrait être également fourni en nombreuses blockchains privées.

Le multivers sera donc multifacette, avec une face publique et une autre de blockchains privées. La question est de savoir où l’avenir se dessinera le plus ?

C’est dans ce contexte que les réglementations permettront de donner des éléments de réponses. En effet, les réglementations devraient être plus en faveur des blockchains privées, si jamais elles devaient être faites par les gouvernements.

Saison de migration en approche ?

Selon Kayn et Ryan, la migration a commencé et les oiseaux iront trouver leur nid dans la couche 2 du réseau Ethereum. Quel impact cela aurait sur l’industrie est une question importante. Au final, l’industrie a besoin de diversité dans l’innovation et dans les cas d’utilisation. Et non dans les supports de ce développement.

Le support n’est là que pour assurer une plateforme stable, durable et permettant de nourrir les écosystèmes qui reposent dessus. Comme fonctionne un sol pour nourrir les plantes et autres espèces qui le foulent.

Et en terme de stabilité, de durabilité et de fiabilité, Ethereum est sans aucun doute le plus à même de remporter toutes compétitions. Néanmoins, les autres réseaux L1 peuvent également permettre de nourrir indirectement le développement de l’industrie et par conséquent l’Etehereum également. Ces réseaux seraient comme les laboratoires permettant de tester de nouvelles techniques de cultures des sols pour ensuite les implémenter dans la Terre elle-même.

Malgré tout, le sol que constitue Ethereum doit continuer à se solidifier et à se consolider. Même si la roadmap est prometteuse rien n’empêche que tout s’écroule. Vitalik Buterin a d’ailleurs récemment exprimé son inquiétude, lors d’une conférence. Il désire notamment repenser le staking, au vue de l’expansion “inquiétante” du liquid staking sur le réseau.

Le nombre de projets et de produits dérivés qui se construisent sur cette blockchain commence effectivement à s’alourdir. Le poids sur les épaules d’Ethereum pourrait devenir bien trop lourd si les bases ne sont pas prêtes à tenir le choc.

Et le Bitcoin dans tout cela ?

De toute évidence, le Bitcoin est bien à part dans ce multivers. Comme un satellite autour duquel gravitent tous les autres projets. Comme le soleil qui alimente toute l’industrie. Même si l’avenir pour les L1 est incertain, ce qui est sûr, c’est que le multivers des blockchains ne se fera jamais sans le Bitcoin.


Source : Original


Sur le même sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Charles Ledoux

Charles Ledoux

Charles Ledoux est un rédacteur pour Cryptonaute avec une expertise pour les crypto-monnaies et la technologie blockchain. Grâce à sa formation dans la « Crypto-Academy » du célèbre YouTubeur Pompliano, il a pu passer un mois à se former avec les meilleurs spécialistes de l’industrie des crypto-monnaies. C’est en observant des similitudes frappantes entre la permaculture et la technologie du Bitcoin qu’il a réussi à avoir une perspective et une expertise rare sur la technologie et son fonctionnement.

Après avoir écrit son premier livre à 10 ans et plusieurs autres ouvrages depuis, Charles met désormais en pratique son talent d’écrivain pour apporter le meilleur contenu possible aux lecteurs de Cryptonaute. Après avoir rencontré des dizaines d’acteurs majeurs de l’industrie et s’être créé un réseau de centaines de builders web 3, il apportera de nombreux contenus originaux comme des interviews, ou encore des enquêtes exclusives. En plus de son expertise technique sur la technologie blockchain, Charles permettra aux lecteurs d’être au “cœur” de l’industrie crypto.

Déterminé à créer le meilleur contenu possible, il a également le souhait de relayer des informations exclusives qui apportent de la véritable valeur ajoutée à l’industrie florissante des médias crypto.

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram