Accueil Les 5 actualités qu’il ne fallait pas manquer cette semaine dans le monde des cryptomonnaies
Actualités Crypto-monnaies, Toute l'actualité

Les 5 actualités qu’il ne fallait pas manquer cette semaine dans le monde des cryptomonnaies

David Rajaonary
crypto-actualités-cette-semaine
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

La justice américaine à bras raccourcis sur Binance et autres estocades. L’appareil judiciaire américain et sa soupe alphabétique d’agences gouvernementales se sont réunis mardi soir à Seattle pour faire pleuvoir les coups sur Binance. Amende record de 4,3 milliards, démission de son emblématique patron Changpeng Zhao, intrusion d’un administrateur “indépendant”, … Mais le bitcoin a du ressort et finit la semaine avec +10%. Signe que cette affaire n’a pas engendré, contre toute attente, de panique chez les investisseurs 🐂.

A tête reposée, on revient sur cette semaine riche en enseignements et son lot d’actualités marquantes.

 

Les 5 actualités marquantes de la semaine 🗞️

 

1. Plusieurs transactions censurées par l’OFAC sur le réseau Bitcoin ?

L’information : le développeur Bitcoin appelé 0xB10C a attiré l’attention sur six transactions bloquées en septembre et octobre dernier. Ces transactions non imputées provenaient d’adresses sanctionnées par l’Office of Foreign Assets Control (OFAC), agence affiliée au Département du Trésor US.

Pourquoi c’est important : la communauté Bitcoin est particulièrement alarmée par le fait qu’un pool de minage non américain ait exclu des dépenses d’adresses ciblées par l’OFAC. Il semble que F2Pool, le troisième plus grand pool de minage de Bitcoin, responsable de 13,7 % de tous les blocs minés cette année, en soit à l’origine.

 

2. Binance plaide coupable, CZ lâche les rênes, le BNB trébuche

Binance logo

L’information : ce lundi, Changpeng Zhao a plaidé coupable de violation de la loi sur le secret bancaire auprès d’un tribunal de Seattle, étape préalable à un accord entre le géant Binance et la justice américaine. Accord sur une amende record de 4,3 milliards de dollars, amende personnelle de 50 millions pour son ex-PDG, et démission de celui-ci au profit de son adjoint Richard Teng.

Pourquoi c’est important : violation de sanctions (le Hamas et autres groupuscules terroristes auraient activement utilisé Binance), fraude bancaire et blanchiment d’argent. Le Département de la Justice, la CFTC et plusieurs agences du Trésor US (OFAC, FinCEN, …) renoncent à leurs poursuites civiles et pénales. Un administrateur indépendant est nommé pour trois ans. Le BNB est en recul (-5% sur la semaine).

 

3. KyberSwap hacké, 47 millions de dollars perdus

L’information : l’échangeur décentralisé (DEX) a subi un piratage ce jeudi sur sa solution de liquidité “Elastic Pools”. Environ 47 millions de dollars ont été siphonnés vers un seul portefeuille : 20,7 millions de dollars sur Arbitrum, 15 millions de dollars sur Optimism, 7 millions de dollars sur Ethereum, 3 millions de dollars sur Polygon et 2 millions de dollars sur Base. KyberSwap tente de négocier en proposant 10% du montant contre restitution.

Pourquoi c’est important : ce qui est particulièrement intrigant dans ce cas, c’est que l’attaquant a laissé un message mi-amusé, mi-sérieux : “Chers développeurs Kyberswap, employés, membres de DAO et apporteurs de liquidité [LP], les négociations commenceront dans quelques heures lorsque je serai complètement reposé. Merci.” KyberSwap (février 2018) est l’un des protocoles les plus expérimentés dans l’espace DeFi.

 

4. Mega-airdrop sur la plateforme d’échange de NFT Blur, son token BLUR listé sur Binance

L’information : Dans le cadre de ce deuxième airdrop, Blur a distribué des jetons BLUR d’une valeur totale de 307,6 millions de dollars. Et ce vendredi, Binance a ouvert les dépôts et le trading de BLUR. Le BLUR finit la semaine avec +70%.

Pourquoi c’est important : Durant la saison 2, Blur est devenue la plateforme NFT numéro 1 en termes de volume, enregistrant 6,1 milliards de dollars générés par plus de 260 000 utilisateurs uniques. Pour la saison 3, Blur envisage de récompenser à nouveau les traders de NFT et les détenteurs de BLUR. Les traders recevront des points en enchérissant / listant / prêtant des NFT – les détenteurs en conservant leurs tokens BLUR.

 

5. L’offre active de Bitcoin et d’Ethereum a atteint des niveaux historiquement bas 🚨

L’information : Seulement 30% de l’offre de Bitcoin et 39% de l’offre d’Ether sont actifs. Cette baisse suggère une forte tendance au “hodling”, autrement dit la conservation à long terme de ces cryptos par leurs détenteurs. Historiquement, de faibles niveaux d’activité ont souvent précédé des périodes d’emballement haussier des cours …

Pourquoi c’est important : à son plus haut historique de 2021, plus de 59% de l’offre de BTC était active, indiquant une utilisation très spéculative de la cryptomonnaie. Cependant, la situation actuelle montre une évolution vers un investissement à long terme. Il est également intéressant de noter que seulement 58,58% de l’offre de Bitcoin a changé de mains au cours des trois dernières années, ce qui montre une accumulation continue.

 

cryptonaute twitter

Autres actualités importantes 📰

BINANCE / CZ. Les procureurs tentent de retenir Changpeng Zhao sur le sol américain, les avocats de l’ex-patron tentent de désamorcer leurs griefs pour le laisser retourner aux Emirats.

MT. GOX.  Dans un email envoyé aux clients lésés (consulté par The Block), l’ex-plateforme phare annonce le début des remboursements en cash, et non en bitcoins, avant décembre.

SEC / KRAKEN. La SEC attaque Kraken pour avoir opéré une bourse d’échange de titres financiers non enregistrée. Plusieurs jetons qualifiés de “titres”, mais pas le XRP …

TERRA / DO KWON. Le fondateur de l’écosystème Terra (LUNA et UST) va finalement être extradé par les autorités monténégrines, aux Etats-Unis ou en Corée du Sud.

COSMOS / ATOM. La communauté vient de voter pour une réduction de l’inflation de moitié, passant de 20% à 10% de jetons ATOM en plus chaque année. L’ATOM apprécie (+9% sur la semaine).

BLAST / L2. Un nouveau réseau secondaire pour Ethereum a vu le jour, sous la houlette du créateur de Blur Tieshun Roquerre. Déjà le début d’une controverse sur les rendements versés aux utilisateurs en ETH.

 

Le focus : Binance, le jour du jugement

binance-us-usd

L’appareil judiciaire américain et sa soupe alphabétique d’agences gouvernementales se sont réunis mardi soir à Seattle pour faire pleuvoir les coups sur Binance. Amende record de 4,3 milliards, démission de son emblématique patron Changpeng Zhao, intrusion d’un administrateur “indépendant”, … Retour sur des détails peut-être passés inaperçus 🔎.

Hamas, groupuscules terroristes et Etats renégats

Al-Qaïda, les brigades Al-Qassam du Hamas, le Jihad islamique palestinien, l’État islamique de Syrie et d’Irak, … Pêle-mêle, voilà un florilège des acteurs qui auraient eu le loisir d’échanger des cryptomonnaies sur la plateforme mondiale de Binance. Le géant aurait également facilité au moins 1,1 millions de transactions (895 millions de dollars) entre des résidents iraniens et américains.

Et en quatre ans, aucun rapport d’activité suspecte soumis par “Beh-nance” aux autorités fédérales américaines, comme l’a si bien martelé en conférence de presse Janet Yellen, la secrétaire au Trésor. Pour ces raisons, Changpeng Zhao devra peut-être purger 18 mois de prison, mais sa sentence définitive a été remise au 23 février prochain. L’histoire ne dit pas si la justice US aura l’impertinence d’enfermer CZ dans la même prison fédérale que … Sam Bankman-Fried, lui aussi jugé fin mars 2024.

“4”, comme 4,3 milliards de dollars

L’amende record infligée à Binance est la septième plus importante jamais administrée aux Etats-Unis. C’est même la plus importante, à l’échelle d’une seule société. Où ira cet argent ? Environ 3,4 milliards de dollars iront dans les caisses du Financial Crimes Enforcement Network (FinCEN) du département du Trésor. Cette partie de l’amende est liée aux violations du Bank Secrecy Act (blanchiment d’argent).

968 millions de dollars seront versés à l’Office of Foreign Assets Control (OFAC), une autre division du département du Trésor. Bien connu des cryptologues, l’OFAC est l’épouvantail chargé de l’application des sanctions économiques et commerciales américaines basées sur la politique étrangère et les objectifs de sécurité nationale.

Changpeng Zhao lâche les rênes au profit d’un ancien régulateur

Dans le cadre de son accord, Changpeng Zhao a accepté de payer une amende personnelle de 50 millions de dollars. Il lâche également son poste de PDG, et accepte une période de trois ans sans responsabilité chez Binance, directe ou indirecte. Son successeur Richard Teng n’est pas un inconnu car il a dirigé la principale agence de régulation au Moyen-Orient, la FSRA d’Abu Dhabi.

CZ est reparti libre de son audience de lundi à Seattle. Pour sa libération, le juge Brian Tsuchida a toutefois accepté une caution de 175 millions de dollars. Trop faible selon les procureurs. Selon eux, la fortune de C. Zhao, estimée à au moins 23 milliards de dollars, ainsi que ses attaches familiales (deux filles aux Emirats, un pays qui n’extrade pas vers les USA), compliqueraient la tâche de le ramener sur le sol américain si nécessaire.


La fin du “wash trading” sur Binance ?

Binance a accepté la nomination d’un “contrôleur indépendant” (souvent appelé moniteur de conformité) pour superviser sa conformité. Cette mesure est typique des sociétés en redressement après un épisode de gestion calamiteuse. Elle signera à coup sûr la fin du “wash trading”, une pratique illégale consistant à acheter et vendre simultanément le même instrument financier pour créer une fausse activité sur le marché.

Car Binance serait le grand spécialiste en la matière, selon la SEC. Du mois de septembre 2019 à juin 2022, Sigma Chain, une société de négoce appartenant à Changpeng Zhao, a été impliquée dans des activités de wash trading sur la plateforme Binance.US. Selon l’agence, plus de 90% des échanges sur le jeton Binance Coin (BNB) auraient ainsi été gonflés grâce à ce stratagème.

Un risque moindre de 'manipulation à l'étranger', principal argument contre les ETF Bitcoin

La mise au pas de Binance ne résout pas nécessairement tous les problèmes de manipulation de marché, en particulier ceux qui se produisent à l’étranger ou sur des plateformes moins réglementées. Mais elle a le mérite d’éclaircir tout ce qui touchera désormais à 50% du marché du bitcoin, au comptant et surtout à terme (la part de marché que contrôle Binance).

Après l’accord avec Washington, on voit mal les régulateurs ne pas être sensibles aux affaires de Binance à leur tour. C’est le cas en France, où le dossier d’agrément PSAN est au point mort, de même qu’une demande auprès de l’AMF pour proposer des contrats à terme. Au final, on peut se demander si les Etats-Unis ne viennent pas de réaliser un coup d’éclat en ramenant la totalité du marché crypto dans leur giron …💥

Un boulevard ouvert pour la plateforme US Coinbase

Pour l’américain Coinbase, l’avenir semble en tout cas se dégager avec l’éviction de son principal concurrent. Son patron n’a d’ailleurs pas tardé à réagir, rappelant l’importance d’avoir multiplié les licences au niveau étatique et fédéral, malgré l’énorme désavantage compétitif que Coinbase a dû traîner au fil des années. Et maintenant ? Coinbase va pouvoir reprendre la main sur le segment juteux des contrats à terme crypto.

Le 15 août dernier, Coinbase a en effet obtenu une licence de courtier en futures (FCM) délivrée par la NFA, une victoire administrative rare pour laquelle la bourse crypto se battait depuis … septembre 2021. Cela fait de Coinbase la première et la seule entreprise crypto à proposer aux clients US éligibles à la fois le trading crypto au comptant traditionnel (“spot”) ET le trading des produits à terme (“futures”). Le marché apprécie : l’action COIN vient d’inscrire un plus haut d’un an à 115,54 dollars … 😉

Action Coinbase sur les 12 derniers moins – Google Finance

 

Le point marché de la semaine : le bitcoin franchit brièvement les 38.000 dollars, une première depuis mai 2022 🪙

Graphique du DYDX en dollars depuis janvier – Coinmarketcap

Résilience du bitcoin malgré le contexte défavorable

La semaine s’est révélée légèrement positive pour Bitcoin, atteignant un sommet de 38.437 $ vendredi, son plus haut depuis mai ! Les gains modérés de cette semaine sont notables, surtout dans un contexte d’actualités peu optimistes pour le BTC/USD.

Malgré des annonces “hawkish” de la Fed et les difficultés de Binance, le Bitcoin a réussi à maintenir sa valeur. L’absence de progrès sur les ETF Bitcoin spot n’a pas non plus entravé l’optimisme du marché pour 2024.

Plusieurs analyses positives

Les experts restent haussiers sur le moyen terme pour le BTC/USD, malgré les défis actuels. JP Morgan a souligné “la réduction du risque systémique” avec l’accord de Binance avec les autorités américaines.

Adrian Przelozny d’Independent Reserve prédit un rallye majeur des cryptos début 2024. Quant aux analystes de Matrixport, très écoutés, ils voient 90% de chances que le Bitcoin dépasse 40.000 $ en décembre.

38.000 et 38.500, les seuils clés du Bitcoin pour la semaine

L’analyse technique confirme le biais haussier du Bitcoin, soutenu par une tendance ascendante depuis fin octobre. Le seuil de 38.000 $, testé brièvement, demeure une résistance importante à surmonter.

Au-delà de 38.000 $, peu d’obstacles se dressent avant le seuil psychologique de 40.000 $. Les supports à surveiller se trouvent à 37.000 $ et 36.000 $, et une cassure sous 35.000 $ pourrait signaler un retournement baissier.

👉 A lire : Le Bitcoin marque de nouveaux sommets malgré un contexte adverse : Le rallye vers $40k est imminent

 

La prévente à surveiller : Bitcoin Minetrix (BTCMTX) et ses plans dans le cloud mining

Bitcoin Minetrix ($BTCMTX) - Logo - Frax Share Crypto Avis

Miner du bitcoin sans investir dans du matériel coûteux

Bitcoin Minetrix introduit une approche novatrice au minage de Bitcoin, éliminant le besoin d’équipement de minage onéreux. Leur modèle permet aux utilisateurs de “louer” de la puissance de minage à travers leur appli mobile. Les premiers BTC de la ferme de minage sont prévus pour décembre.

Le token BTCMTX

Il faut détenir des tokens BTCMTX pour louer de la puissance de hachage. En acquérant et en “stakant” (immobiliser dans un contrat intelligent) les tokens BTCMTX, les utilisateurs sont récompensés en bitcoins, ainsi qu’en tokens BTCMTX pour le staking. Cela génère donc des revenus passifs en contribuant à l’écosystème de minage de Bitcoin.

Comment acheter des BTCMTX en prévente

Bitcoin Minetrix propose actuellement des tokens BTCMTX en prévente sur son site officiel. Le prix des tokens varie de 0,011 à 0,019 dollar pendant cette phase. Les achats peuvent être effectués avec ETH, BNB ou USDT via un portefeuille Metamask. La prévente se déroule en plusieurs étapes, avec une hausse de prix de 8% à chaque nouvelle phase jusqu’à la clôture du cycle de vente.

👉 A lire : Bitcoin Minetrix : comment acheter le token $BTCMTX en prévente ?

Les crypto-actifs représentent un investissement risqué.


Nos dossiers de la semaine :


Cet article ne représente en aucun cas un conseil en investissement. Les informations fournies ici ne doivent pas être utilisées comme base pour prendre des décisions financières. Les investissements en crypto-monnaie comportent des risques et peuvent entraîner des pertes importantes. Il convient d’investir uniquement ce que vous pouvez vous permettre de perdre et d’effectuer vos propres recherches avant de prendre toute décision d’investissement.

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

David Rajaonary

David Rajaonary

David est analyste financier indépendant, et décrypte chaque dimanche pour vous l’actualité de la crypto et de la finance de la semaine. Il écrit régulièrement quelques papiers pour analyser des acteurs clés de la DeFi, des stablecoins et des monnaies numériques de banques centrales.

Diplômé en Finance et Comptabilité, David exerce depuis 10 ans dans l’Audit, le Conseil en management et l’Analyse financière. Ses premiers pas dans la crypto datent de 2020, avec l’étude de projets de monnaies numériques de banque centrale (MNBC) et de registres distribués (blockchains privées).

Depuis, David écrit régulièrement sur la percée des projets Ripple (XRP), Stellar Lumens (XLM) et Chainlink (LINK). Dans ses articles, il vous montre comment ces projets blockchain s’immiscent et transforment silencieusement le monde bancaire et celui de l'investissement.

Paiements transfrontaliers, transferts d’argent, bancarisation des populations vulnérables, prêts, tokénisation de titres financiers, tokénisation de biens immobiliers, lutte contre la fraude, sécurité … sont le fil conducteur de ses articles.

(Petit disclaimer : il s’exprime à titre personnel et son traitement de l’actualité ne constitue en rien des conseils d’investissement, ni des incitations à acheter ou à vendre des cryptomonnaies. Les prises de position, critiques et conclusions sont établies toujours dans le respect des principes d’éthique et de transparence journalistiques)

Quand il ne rédige pas sur la crypto, David aime explorer l’histoire de l’Art africain et des civilisations arabes.

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram