Accueil De retour du Zebu Live : On vous raconte tout – Partie 2
Actualités Crypto-monnaies, Actualités NFT, Toute l'actualité, Web 3.0

De retour du Zebu Live : On vous raconte tout – Partie 2

Pourquoi faire confiance à Cryptonaute

Tous les articles, guides et analyses publiés sur Cryptonaute sont méticuleusement vérifiés par notre équipe d’éditeurs et de journalistes experts dans leur domaine, afin de garantir leur exactitude et leur pertinence. Nous gardons et publions uniquement les contenus vérifiés par des sources fiables, que ce soit par un site de confiance, un expert avéré ou par la personne source elle-même.

zebu-live-retour
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Le Zebu Live 2023 a évidemment abordé la thématique du gaming, de la musique, mais également des NFTs. En parallèle, le métavers a suscité de nombreuses discussions et des débats très animés. La vision de cette nouvelle réalité à part entière fascine, et l’industrie se questionne sur l’approche la plus efficace.

Au Zebu Live, entre Gaming et Métavers

zebu live part 2

La GameFi a encore du chemin à parcourir avant d’entrer dans toutes les maisons. L’industrie n’en n’est qu’à ses balbutiements. On recherche encore la formule secrète qui permettra à la fois de satisfaire les joueurs, les développeurs et les studios.

Le métavers et le gaming sont deux produits distincts

L’utilisation du métavers dans le gaming, et vice-versa, se pose comme une idée plutôt logique et naturelle pour de nombreux acteurs du web3. Selon Robbie Cochrane, Cofondateur de ChainGuardians et de Cryptoverse, il faut toutefois différencier les deux propositions :

« Le gaming constitue une expérience pour les utilisateurs, mais le métavers en constitue plusieurs et de différents types. »

Une position défendue également par Saro McKenna, CEO de Dacoco GmbH et cofondatrice de Alien Worlds :

« Il n’est pas indispensable que le métavers soit construit autour du gaming. »

La finance comme simple outil

Robby Yung, CEO de Animoca Brands, également présent au Metaverse Summit 2023, approche la question du métavers et du gaming sous un autre angle. D’après lui, nous en somme à l’ère de la « Gamification » :

« Il est question de Gamifier. Les projets actuels sont décentralisés et utilisent un système de Play-to-Earn et une manière de construire les choses un peu vieillotte. La représentation de la GameFi dans le métavers décline. La finance, dans ce cadre, n’est qu’une simple partie d’un tout bien plus grand. »

En effet, la GameFi n’en n’est pas à ses meilleures heures. La plupart des invités du Zebu Live s’accordent toutefois pour affirmer que nous n’en sommes qu’aux étapes les plus précoces du développement d’un marché qui sera un jour gigantesque.

Concernant le rôle de la blockchain, Robby Yung se veut largement positif, et ce, au regard de l’évolution actuelle de l’industrie :

« Le métavers tend à pousser au P2P et à la digitalisation actuellement. Pour ça, la blockchain est un outil formidable. »

Pour l’heure, la question est surtout complexe au regard du manque d’attrait du métavers pour le grand public. Il est alors visiblement important d’adopter des stratégies efficaces.

cryptonaute twitter

Les challenges du métavers

zebu live part 2

Alors, comment générer une forme d’engagement de la part des utilisateurs pour créer une « expérience ultime » ?

L’expérience ultime dans le métavers

Saro McKenna avance l’idée des DAO. Selon elle, la tokenisation se positionne juste entre la communauté et la technologie et offre une forme de pouvoir aux utilisateurs, notamment via les phases décisionnelles. Le concept augmente l’attractivité du produit.

L’argument est appuyé par Ian Emerson, de Fabric Ventures, qui pense que l’engagement ne peut se faire qu’au travers d’un token ou de tout autre chose :

« Les jeux qui ne déclenchent pas l’engagement des joueurs ne peuvent pas marcher. Si vous n’avez pas de token, trouvez quelque chose pour le remplacer. »

En définitive, il semblerait que la formule du Play-to-Earn reste encore la mieux adaptée. Robbie Cochrane déclare que « Le P2E est tout simplement logique ». Pour appuyer son argument, il reprend l’exemple de jeux issus du web2 qui ont très bien marché :

« C’est la même chose que dans CS :GO, ou encore WoW, avec les collectibles que les joueurs doivent acheter indirectement. La différence, c’est que maintenant nous avons de nouveaux outils pour la monétisation. »

Entre finance et valeur dans le métavers

Retour alors à la question qui fâche : l’attractivité du métavers, de la GameFi, et le P2E. Comment peut-on résoudre le challenge de la finance dans les jeux ?

« En invitant les gens, en travaillant ensemble avec coordination, etc. Pour l’heure, la difficulté réside surtout dans le transfert d’actifs entre les différents environnements. » affirme Saro McKenna.

Tout le panel semble d’ailleurs s’accorder sur la question. À plusieurs reprises, la CEO de Dacoco GmbH déclarera :

« Rejoignez-nous, parce que nous avons besoin d’entendre vos idées. »

Une autre approche consiste également à jouer sur l’attachement émotionnel des joueurs via les NFTs. Cela permet alors d’ajouter de la valeur au métavers et de renforcer l’attractivité du produit en offrant un cadre confortable à la communauté. Une idée défendue par Robby Yung :

« Nous avons commencé avec une collection de NFTs. Ensuite, nous avons ajouté la notion d’identité. Notre communauté est faite de tout type de profil et de toute sorte de personnes, mais ils font tous partie de la même famille. »

Les discussions et présentations du Zebu Live avaient certes de quoi faire pétiller les yeux des visiteurs, particuliers ou entrepreneurs. Véritable ébullition d’idées, les conversations se sont poursuivies jusque dans la cour, au bar, et même à l’extérieur de l’événement.

L’année prochaine, le Zebu Live devrait avoir lieu à nouveau au même endroit, à Woolwich, près de Londres. Les places sont déjà en prévente sur le site officiel, et les visiteurs de cette année seront probablement de retour l’année prochaine pour participer aux débats.


Sur le même sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.
Ajoutez Cryptonaute à vos flux Google Actualités

Romaric Saint Aubert Crypto-journaliste

Romaric Saint Aubert Crypto-journaliste

Biographie

Romaric est journaliste pour Cryptonaute. Après un passage en faculté de lettres modernes, il s’oriente dans un domaine tout à fait différent, tout en gardant l’œil rivé sur les crypto et l’actualité de l’époque. Il investit alors dans son premier actif numérique : le bitcoin (BTC).

Majoritairement intéressé par Bitcoin, il s’est diversifié plus tard en se penchant également sur le web3, les NFT, les crypto-monnaies et la FinTech. Investisseur aguerri, il est capable d'orienter son entourage et ses lecteurs. Son expérience au sein de l’écosystème crypto et sur la blockchain lui permettent de proposer une actualité précise et experte à ses lecteurs, tout en gardant un recul et une objectivité indispensable à son activité.

Romaric se rend régulièrement en conférence ou à divers événements crypto dans toute l'Europe, notamment aux conférences Bitcoin, au Zebu Live ou aux événements relatifs à la blockchain. Fasciné par ce secteur en plein développement, il aime découvrir de nouveaux projets, apprécie l’innovation, et se laisse porter par son enthousiasme et sa curiosité.

Expertise

  • Bitcoin
  • Cybersécurité
  • Régulation cryptos

Accomplissements

  • Révélé un cas rare de cyberfraude
  • Rencontre avec de nombreux innovateurs de l’industrie
  • Participe à la création d’une équipe dédiée de journalistes

Publications

Éducation

  • Université Polytechnique des Hauts-de-France

Autres

  • Carte de presse FIJ n°1385
  • Journaliste indépendant

Suivez Romaric sur Twitter | LinkedIn

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram