Bitcoin SV progresse brusquement suite au dépôt de copyright de Craig Wright

Craig S. Wright, un scientifique très controversé de l’écosystème crypto qui s’autoproclame Satoshi Nakamoto (le créateur de Bitcoin) sans jamais avoir réussi à le prouver, a déposé un copyright sur le white paper de Bitcoin.

 

Le cours de Bitcoin SV a littéralement explosé hier (+124% en moins d’une heure) suite à l’enregistrement des droits d’auteur pour le papier blanc de Bitcoin par le dirigeant de Nchain (l’entreprise éditrice de BSV), Wright, auprès de l’United States Copyright Office.

Bitcoin SV a vu le jour à l’automne 2018 suite à des désaccords dans la communauté Bitcoin Cash lors du dernier hardfork de la pièce numérique. La blockchain Bitcoin Cash s’est alors scindée en 2 crypto-monnaies : Bitcoin ABC (qui a aujourd’hui repris le sticker BCH) et Bitcoin SV.

Voici un extrait du communiqué de presse envoyé par Nchain :

Craig S. Wright (Satoshi Nakamoto), créateur de Bitcoin, a obtenu l’enregistrement des droits d’auteur pour le papier blanc de Bitcoin. Il est important de noter que les enregistrements publiés par le US Copyright Office reconnaissent Wright comme l’auteur – sous le pseudonyme Satoshi Nakamoto – du livre blanc et du code. C’est la première fois que Craig Wright est reconnu par un organisme gouvernemental comme étant Satoshi Nakamoto, le créateur de Bitcoin.”

La nouvelle tentative de Wright visant à prouver qu’il est Satoshi Nakamoto ne changera en réalité pas grand chose. Le dépôt d’un copyright ne nécessite aucune validation de la part du bureau américain, tout le monde peut le faire. Si plusieurs personnes le font, toutes les déclarations sont enregistrées et les titulaires peuvent se poursuivre entre eux pour faire valoir leurs droits.

Sur Twitter, Berry Brito, directeur de CoinCenter, une organisation blockchain à but non lucratif, a expliqué :

“Enregistrer un droit d’auteur, c’est simplement remplir un formulaire. Le Bureau du droit d’auteur n’enquête pas sur la validité de la revendication. Malheureusement, il n’existe aucun moyen officiel de contester une inscription. S’il y a des revendications concurrentes, le Bureau se contentera de toutes les enregistrer.”

Le mois dernier, Wright avait déjà fait parler de lui en menaçant d’attaquer en justice des internautes qui le contredisaient au sujet de la véritable identité de Satoshi Nakamoto. Suite aux querelles, de grandes crypto-bourses telles que Binance et Kraken avaient décidé de délister Bitcoin SV de leur service.

> Bitcoin serait passé à l’âge adulte


La newsletter de Cryptonaute :