Accueil Corée du Nord, les hackers de crypto finançaient le programme nucléaire
Actualités Crypto-monnaies, Toute l'actualité

Corée du Nord, les hackers de crypto finançaient le programme nucléaire

Pourquoi faire confiance à Cryptonaute

Tous les articles, guides et analyses publiés sur Cryptonaute sont méticuleusement vérifiés par notre équipe d’éditeurs et de journalistes experts dans leur domaine, afin de garantir leur exactitude et leur pertinence. Nous gardons et publions uniquement les contenus vérifiés par des sources fiables, que ce soit par un site de confiance, un expert avéré ou par la personne source elle-même.

corée-du-nord-crypto-nucléaire-hack
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Après plusieurs hackings massifs depuis janvier dernier de la part d’hackers de Corée du Nord, les experts se sont penchés sur le sujet pour démontrer le financement du programme nucléaire.

Plusieurs attaques de hackers de Corée du Nord depuis le début de l’année

Depuis le mois de janvier et jusqu’au 18 août, plusieurs vagues d’attaques crypto identifiées comme provenant de Corée du Nord ont eu lieu. Au total, ce sont plus de 200 millions de dollars de cryptos qui ont été subtilisés selon la société de renseignement blockchain TRM Labs.

Si les attaques ont plus ou moins toujours existé, ces dernières années ont connu une accélération et une accentuation durant ces dernières, en particulier contre les entreprises liées à la crypto-monnaies. En parallèle, le nombre d’attaques identifiées comme provenant de la Corée du Nord a également augmenté, selon TRM Labs.

Un autre rapport de la société fait état d’un détournement des activités traditionnelles génératrices de revenus en Corée du Nord. Comme l’indique le rapport, cela pourrait représenter une indication que le régime est en train de « se tourner de plus en plus vers les cyberattaques pour financer ses activités de prolifération d‘armes. »

En parallèle, Chainalysis a publié un rapport en février dernier qui va lui aussi dans ce sens. Toutefois, difficile d’affirmer avec certitude des faits aussi importants. De son côté, l’ONU reste silencieuse.

cryptonaute twitter

La Corée du Nord sous sanction

corée du nord hackers

En 2006, la Corée du Nord procédait à ses premiers essais nucléaires, ce qui lui vaudra un placement sous sanctions de la part des Nations Unies. Le pays est ainsi interdit de services financiers, de minéraux, de métaux et d’armes. La manœuvre a pour objectif, entre autres, de limiter autant que possible l’accès aux armes nucléaires.

Fin août, le FBI lançait un avertissement destiné aux sociétés crypto. Celui-ci détaillait les agissements des hackers de Corée du Nord, lesquels prévoyaient un hacking de 40 millions de dollars en crypto-monnaies. Celui-ci était en lien avec un précédent communiqué expliquant que la Corée du Nord poursuivait ses agissements en termes d’hacking afin de soutenir les programmes de missiles balistiques et d’armes de destruction massive du pays. Le communiqué précisait également que le pays était bien responsable du hacking de Harmony en 2022.

Les techniques des hackers évoluent en Corée du Nord

Un article troublant du Wall Street Journal publié en juin dernier narrait l’histoire d’un ingénieur de la société de jeux blockchain Sky Mavis. Celui-ci aurait été attiré par des hackers de Corée du Nord via une opportunité d’emploi.

L’homme a alors eu accès à un document contenant toute une série de logiciels illégaux permettant aux criminels d’accéder à l’ordinateur de l’ingénieur et voler plus de 600M$ en crypto après être entré dans le jeu Axie Infinity.

Sous embargo, la Corée du Nord réfléchit ainsi à de nouvelles méthodes, à l’instar du hacking de crypto, afin de parvenir à rassembler des fonds en toute illégalité dans le cadre de son programme nucléaire.

De l’attaque directe d’entreprises en passant par les PC des employés ou les boîtes de jeux vidéo blockchain, les hackers de Corée du Nord cherchent tous les moyens possible de récolter un maximum de cryptos afin d’injecter les fonds dans leur programme illégal.


Sources : TRM Labs, TRM Talks recap, The 2023 Crypto Crime Report, Sanctions des Nations Unies à l’égard de la Corée du Nord, Avertissement du FBI, Wall Street Journal


Sur le même sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.
Ajoutez Cryptonaute à vos flux Google Actualités

Romaric Saint Aubert Crypto-journaliste

Romaric Saint Aubert Crypto-journaliste

Biographie

Romaric est journaliste pour Cryptonaute. Après un passage en faculté de lettres modernes, il s’oriente dans un domaine tout à fait différent, tout en gardant l’œil rivé sur les crypto et l’actualité de l’époque. Il investit alors dans son premier actif numérique : le bitcoin (BTC).

Majoritairement intéressé par Bitcoin, il s’est diversifié plus tard en se penchant également sur le web3, les NFT, les crypto-monnaies et la FinTech. Investisseur aguerri, il est capable d'orienter son entourage et ses lecteurs. Son expérience au sein de l’écosystème crypto et sur la blockchain lui permettent de proposer une actualité précise et experte à ses lecteurs, tout en gardant un recul et une objectivité indispensable à son activité.

Romaric se rend régulièrement en conférence ou à divers événements crypto dans toute l'Europe, notamment aux conférences Bitcoin, au Zebu Live ou aux événements relatifs à la blockchain. Fasciné par ce secteur en plein développement, il aime découvrir de nouveaux projets, apprécie l’innovation, et se laisse porter par son enthousiasme et sa curiosité.

Expertise

  • Bitcoin
  • Cybersécurité
  • Régulation cryptos

Accomplissements

  • Révélé un cas rare de cyberfraude
  • Rencontre avec de nombreux innovateurs de l’industrie
  • Participe à la création d’une équipe dédiée de journalistes

Publications

Éducation

  • Université Polytechnique des Hauts-de-France

Autres

  • Carte de presse FIJ n°1385
  • Journaliste indépendant

Suivez Romaric sur Twitter | LinkedIn

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram