Accueil L’Europe va-t-elle interdire le minage de Bitcoin ?
Actualités Crypto-monnaies, Actualités sur Bitcoin, Toute l'actualité

L’Europe va-t-elle interdire le minage de Bitcoin ?

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

En Europe, le minage de Bitcoin connaît son lot de détracteurs. Parmi eux, la Commission Européenne, la Banque Centrale Européenne, et l’Union Européenne. Le régulateur semble ainsi pousser vers une limitation, et une possibilité d’interdiction du procédé de minage de l’or digital.

Le minage de Bitcoin en 2025 : des limitations en Europe ?

Dans la catégorie des détracteurs de Bitcoin, du BTC et de son minage, on retrouve, dans les premières places, le régulateur européen. Alors que celui-ci semblait éprouver des difficultés à se positionner quant à l’or digital, de nouveaux documents semblent poser les bases de l’Europe quant au futur du mining.

Sur X, DSBatten révèle un document, probablement proposé par la Commission Européenne, mais encore non sourcé. Celui-ci évoque différents volets à anticiper d’ici l’horizon 2025 quant aux crypto-monnaies. Ainsi, on peut lire :

« La position actuelle de la Commission Européenne sur le minage de Bitcoin est la suivante : un mécanisme nocif pour l’environnement, un gaspillage d’énergies, et des mécanismes de consensus obsolètes. »

Par la suite, la Commission propose également des mesures qui, à l’avenir, pourraient inclure :

  • Une taxe carbone sur le minage, « basés sur les standards de durabilité et l’impact environnemental des crypto-actifs et leurs mécanismes de consensus. »
  • La possibilité pour les États Membres de « couper le minage pour des raisons de sécurité énergétiques à tout moment »
  • L’étiquetage du minage de Bitcoin comme « dangereux pour l’environnement »
  • Un renforcement de la Banque Centrale Européenne afin « d’établir les normes ESG autour de l’investissement dans le bitcoin »
cryptonaute twitter

Une erreur de lecture ?

Les allégations de la Commission Européenne à l’égard de Bitcoin et du minage sont claires. Cependant, le paradoxe est bien là : de nombreuses études démontrent que le minage de BTC n’est pas aussi néfaste pour l’environnement qu’annoncé par le régulateur. Ces dernières années ont effectivement vu la tendance s’inverser. Aujourd’hui, le minage d’or est d’ailleurs bien plus polluant que le minage de Bitcoin.

Les émissions générées par Bitcoin sont d’ailleurs inférieures à la plupart des autres industries, comme démontré par Daniel Batten. Enfin, rappelons que le MIT Center for Energy and Environmental Policy Research a également publié une analyse qui semble démanteler la logique derrière la vision de l’Union Européenne quant à Bitcoin.

europe bitcoin mining
Sources : Daniel Batten

La question se pose alors face à cette prise de position si ferme de la part de L’Europe, malgré le paradoxe poussé en avant par de nombreux experts et scientifiques. S’agirait-il simplement de préparer le terrain, certes, maladroitement, pour le CBDC ?

Plus de place pour le CBDC

cbdc euro numérique

L’idée du CBDC n’est pas acceptée par tout le monde, et les débats sont encore très vifs autour de la question. L’Union Européenne considère encore ce dernier comme un « projet » qui n’est d’ailleurs pas encore entré en phase expérimentale. Pour rappel, sur le territoire européen, il s’agirait d’un euro numérique, en de nombreux points semblables à une crypto-monnaies. Seule exception : celui-ci serait émis par la Banque Centrale Européenne et directement contrôlé par celle-ci.

Inutile, tout d’abord, de détailler les raisons pour lesquelles la notion de CBDC va à l’encontre totale des valeurs défendues par Bitcoin. Toutefois, il convient de rappeler que l’arrivée de l’euro numérique, si celle-ci a lieu, devrait arriver en 2025, comme annoncé par la BCE :

« La prochaine phase du projet d’euro numérique, la phase préparatoire, sera lancée le 1er novembre 2023 pour une durée initiale de deux ans »

Il est alors probable que le régulateur cherche à faire de la place sur un marché déjà occupé majoritairement par Bitcoin et Ethereum. Le positionnement et les arguments du régulateur laissent, néanmoins, dubitatifs.


Sources : Daniel Baten sur X


Sur le même sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Romaric Saint Aubert Crypto-journaliste

Romaric Saint Aubert Crypto-journaliste

Biographie

Romaric est journaliste pour Cryptonaute. Après un passage en faculté de lettres modernes, il s’oriente dans un domaine tout à fait différent, tout en gardant l’œil rivé sur les crypto et l’actualité de l’époque. Il investit alors dans son premier actif numérique : le bitcoin (BTC).

Majoritairement intéressé par Bitcoin, il s’est diversifié plus tard en se penchant également sur le web3, les NFT, les crypto-monnaies et la fintech. Investisseur aguerri, il est capable de conseiller son entourage et ses lecteurs afin de les aider à prendre la bonne décision au bon moment. Son expérience au sein de l’écosystème crypto et sur la blockchain lui permettent de proposer une actualité précise et experte à ses lecteurs, tout en gardant un recul et une objectivité indispensable à son activité.

Romaric se rend régulièrement en conférence ou à divers événements crypto dans toute l'Europe, notamment aux conférences Bitcoin, au Zebu Live ou aux événements relatifs à la blockchain. Fasciné par ce secteur en plein développement, il aime découvrir de nouveaux projets, apprécie l’innovation, et se laisse porter par son enthousiasme et sa curiosité.

Expertise

  • Bitcoin
  • Cybersécurité
  • Régulation cryptos

Accomplissements

  • Révélé un cas rare de cyberfraude
  • Rencontre avec de nombreux innovateurs de l’industrie
  • Participe à la création d’une équipe dédiée de journalistes

Publications

Éducation

  • Université Polytechnique des Hauts-de-France

Autres

  • Carte de presse FIJ n°1385
  • Journaliste indépendant

Suivez Romaric sur Twitter | LinkedIn

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram