Un professeur de l’université Cornell va lancer sa propre cryptomonnaie

Emin Gun Sirer, un crypto-expert reconnu qui enseigne à l’université Cornell aux États-Unis, a annoncé le lancement de la bêta de son réseau blockchain. Baptisé AVA, le projet est notamment soutenu par Andreessen Horowitz et Polychain Capital.

 

Le projet Ava s’inscrit dans un contexte universitaire visant à explorer des protocoles de consensus similaires au Proof of Work (PoW) pour sécuriser un réseau blockchain, tout en consommant moins d’énergie et en gardant le plus grand nombre d’utilisateurs dans le processus afin de conserver une décentralisation importante.

Fondée en janvier 2019, la startup Ava Labs a levé 6 millions de dollars en février dernier auprès de plusieurs grandes sociétés de capital risque et business angels comme Balaji Srinivasan, l’ex directeur financier de Coinbase.

Lors d’une interview accordée à Bloomberg, Emin Gun Sirer, le PDG-cofondateur de la jeune pousse, a déclaré que le réseau blockchain AVA était entré en bêta cette semaine et qu’il offrait un débit élevé, des temps de confirmation de transactions rapides et la possibilité de créer des applications décentralisées ainsi que des jetons numériques.

Ava serait en concurrence directe avec des blockchains telles qu’Ethereum et aurait pour objectif d’effectuer autant de transactions par seconde que Visa.

Récemment, suite au piratage de la plateforme Binance, son PDG, Changpeng Zhao, avait suggéré de modifier l’historique de la blockchain de Bitcoin pour récupérer les cryptomonnaies volées. Ce à quoi avait répondu Gun Sirer : « Vous voyez, si vous corrompez 51% des mineurs, ils changeront le ledger pour vous », tout en soulignant que les blockchains Proof of Work (comme celle utilisée par Bitcoin) n’étaient en réalité pas vraiment immuables.

> EDF s’associe à iExec et déploie une DApp sur Ethereum

> LVMH, ConsenSys et Microsoft lancent la plateforme blockchain AURA


La newsletter de Cryptonaute :