Accueil La centralisation du Bitcoin sur les gros wallet : un réel danger pour l’écosystème ?
Actualités Crypto-monnaies, Actualités des Altcoins, Actualités sur Bitcoin

La centralisation du Bitcoin sur les gros wallet : un réel danger pour l’écosystème ?

Charles Ledoux
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Alors que Microstrategy vient d’acquérir plus de 593 millions de dollars de bitcoins supplémentaires, la question de la centralisation de la répartition des Bitcoin sur les gros wallet est-elle véritablement un danger pour l’industrie ?

Une centralisation semblable à celle de la finance traditionnelle

Avant toute chose, il est bon de rappeler que les 1% plus riches du monde possèdent plus de 40% de la richesse mondiale globale. En 2021, 10% des plus riches milliardaires possédaient pas moins de 75% des richesses. Une répartition des ressources qui force à se poser des questions. Notamment tant la pauvreté atteint directement des milliards de personnes à travers le monde.

Cette centralisation des richesses provoque inévitablement des injustices et des catastrophes. Pendant que 10% possèdent la grande majorité des richesses, d’autres se retrouvent sans rien. En somme, les 10% ont presque tout les pouvoirs et le reste se retrouve démunie.

C’est dans ce contexte que la centralisation sur les gros wallet presque similaire qui se dessine dans la répartition du Bitcoin inquiète également.

Malgré le fait que le Bitcoin ne soit pas en PoS, mais en PoW (qui ne donne pas plus de pouvoir aux plus gros possesseurs mais à ceux qui détiennent la plus grosse puissance de minage), cela réduit grandement l’approvisionnement en circulation et donc de moyens d’entrée pour les plus petits portefeuilles.

Même si le problème dans le fond n’est pas le même, le résultat pourrait, quant à lui, l’être. A savoir qu’une inégalité se créé et pousse les plus pauvres sur la touche. Alors est-ce que cette mauvaise répartition des BTC est un danger pour l’industrie crypto et son adoption ?

cryptonaute twitter

La centralisation du Bitcoin sur plusieurs wallets, est-elle réelle ?

Le Bitcoin serait possédé à environ 27% par 0,1% des plus gros wallets et à 95% par 2% des plus gros wallets. Cette centralisation des richesses est donc semblable à celle de la finance traditionnelle.

Toutefois, ces chiffres sont basés sur la liste des plus gros wallets exposés sur bitinfocharts. Un aspect important à noter est que Satoshi pourrait être le possesseur de ces wallets. Ce qui rendrait ces wallets “obsolètes”, dans la mesure où les fonds ne seront jamais récupérés (ou pas ?). Les chiffres de répartition des BTC sont donc peu précis.

Parmi les plus gros détenteurs actuels du Bitcoin, il est possible de retrouver Binance, Bitfinex, Mt Gox ou encore le FBI.

D’ailleurs, ces deux derniers ont annoncés vouloir relâcher les Bitcoins sur le marché de manière régulière. Ces remises sur le marché de grosses liquidités inquiètent de nombreux cryto-enthousisates. Dans la mesure où cela pourrait venir faire baisser le prix et donc perturber le cours du BTC. C’est donc un des premiers impacts que pourraient avoir ces gros portefeuilles. En revendant leurs BTC, ils ont le pouvoir d’influencer sur le marché.

Toutefois, à noter que la centralisation du BTC sur les gros portefeuilles est loin d’être la plus clivante dans l’industrie crypto. Que ce soit le Litecoin, ou encore le Dogecoin, ces cryptos sont encore plus centralisées que le BTC. En effet, 1 million de wallets possèdent au moins un BTC depuis cet été. 

Même si la centralisation est bien réelle, de plus en plus de petits wallets entrent dans le marché. Mais est-ce trop tard ?

Les petits wallet sont les plus exposés au danger de cette centralisation du Bitcoin ?

coingecko Bitcoin adresses

Au vue du nombre d’adresses dormantes contenant des BTC qui ne cesse d’augmenter, de plus en plus de détenteurs envoient leurs BTC sur des clés privés, plutôt que de les garder sur des exchanges.

Comme l’indique le site CoinGecko, le nombre d’adresses possédants au moins 0,1 BTC ne cesse de croître. Il se portait à plus de 4,2 millions en 2022. A savoir que la barre des 3 millions d’adresses avait été dépassée en 2020. Une progression donc d’environ 40% en 2 ans.

De toute évidence, l’affaire FTX aura pousser un grand nombre de portefeuilles à déposer leurs fonds hors des plateformes centralisées.

Toutefois, l’aspect le pus important est que l’accès à 0,1 BTC était encore ouvert à plus de 25% de la population mondiale en 2020. Cependant, au fur et à mesure que les gros wallets accumulent du BTC et centralisent son offre, le marché devient de plus en plus inaccessible.

En d’autres termes il deviendra de plus en plus difficile pour les petits portefeuilles d’acquérir ne serait-ce que quelques satoshis. En effet, en saisissant une grosse part du marché, les grosses baleines réduisent donc l’offre et par conséquent font monter le prix en créant de la rareté. Si c’est une bonne nouvelle pour les possesseurs actuels, les nouveaux entrants se verront contraint à ne pas pouvoir profiter de tous les avantages qu’offre la technologie Bitcoin.

De toute évidence, Satoshi a créé cette monnaie pour redonner la liberté financière à tous. Le bitcoin était vu comme la monnaie du peuple, en opposition aux monnaies fiat contrôlées par les banques centrales.

Pour conclure, la centralisation est un danger qui augmentera au fil du temps pour les petits wallet qui n’ont pas encore saisi leur opportunité depuis l’arrivée du Bitcoin. C’est pourquoi il est essentiel pour les petits portefeuilles de ne pas manquer cette occasion (qui pourrait être la dernière) d’acquérir de “l’or numérique”.

Le Bitcoin reste un des meilleurs investissements en termes de rendements sur le long terme. Les gros portefeuilles comme Michael Saylor l’ont bien compris.


Source : Original


Sur le même sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Charles Ledoux

Charles Ledoux

Charles Ledoux est un rédacteur pour Cryptonaute avec une expertise pour les crypto-monnaies et la technologie blockchain. Grâce à sa formation dans la « Crypto-Academy » du célèbre YouTubeur Pompliano, il a pu passer un mois à se former avec les meilleurs spécialistes de l’industrie des crypto-monnaies. C’est en observant des similitudes frappantes entre la permaculture et la technologie du Bitcoin qu’il a réussi à avoir une perspective et une expertise rare sur la technologie et son fonctionnement.

Après avoir écrit son premier livre à 10 ans et plusieurs autres ouvrages depuis, Charles met désormais en pratique son talent d’écrivain pour apporter le meilleur contenu possible aux lecteurs de Cryptonaute. Après avoir rencontré des dizaines d’acteurs majeurs de l’industrie et s’être créé un réseau de centaines de builders web 3, il apportera de nombreux contenus originaux comme des interviews, ou encore des enquêtes exclusives. En plus de son expertise technique sur la technologie blockchain, Charles permettra aux lecteurs d’être au “cœur” de l’industrie crypto.

Déterminé à créer le meilleur contenu possible, il a également le souhait de relayer des informations exclusives qui apportent de la véritable valeur ajoutée à l’industrie florissante des médias crypto.

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram