La CFTC sanctionne lourdement les protocoles de DeFi Opyn, ZeroEx et Deridex
Plateformes d'échange, Régulation, Toute l'actualité

La CFTC sanctionne lourdement les protocoles de DeFi Opyn, ZeroEx et Deridex

Gilles Nzunga Rédacteur Author expertise
cftc-sanction-opyn-zeroex-deridex
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Le 7 septembre, la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) des États-Unis a condamné les trois protocoles DeFi Opyn, ZeroEx et Deridex à verser respectivement des amendes de 250 000 $, 200 000 $ et 100 000 $, en plus d’autres interdictions.

Pourquoi de telles sanctions ?

Les mesures réglementaires prises par la CFTC contre les trois protocoles de finance décentralisée résultent d’une prétendue omission d’enregistrement de diverses offres de trading de produits dérivés.

Selon le communiqué du régulateur, Deridex et Opyn sont accusés de ne pas avoir fait d’enregistrement en tant que centre d’exécution de swaps ou de marché de contrats désigné et négociant à commission de contrats à terme. Des omissions qui, selon le CFTC, ne respectent pas les règles du secret bancaire.

La Commodity Futures Trading Commission a continué aujourd’hui à se concentrer sur l’application des lois dans le domaine de la finance décentralisée des actifs numériques (DeFi), en émettant simultanément des ordonnances de dépôt et de règlement des accusations contre Opyn, Inc. , une société enregistrée dans le Delaware et basée en Californie ; ZeroEx, Inc. , une société du Delaware basée en Californie ; et Deridex, Inc. , une société du Delaware basée en Caroline du Nord.

La principale accusation qui plane sur les trois protocoles est la proposition illégale des transactions de détail avec effet de levier et marge sur des actifs numériques. Des dérives répétées qui ont donné lieu à des pénalités de 250 000 $, 200 000 $ et 100 000 $ respectivement pour Opyn, ZeroEx et Deridex. L’agence de régulation invite également les concernés à cesser de violer la Commodity Exchange Act et les réglementations de la CFTC. Les entreprises n’ont montré aucune réticence à régler les amendes.

Comme indiqué dans les ordonnances, la CFTC reconnaît la coopération substantielle de chaque défendeur avec l’enquête de la Division de l’exécution sur cette affaire sous la forme d’une sanction pécuniaire civile réduite.

cryptonaute twitter

Une décision qui ne fait pas l’unanimité

Ian McGinley, directeur de l’application de la CFTC, a profité de ces sanctions pour rappeler aux plateformes DeFi de prendre de meilleures initiatives pour mener leurs activités en conformité avec la loi :

Quelque part en cours de route, les opérateurs DeFi ont eu l’idée que les transactions illégales deviennent licites lorsqu’elles sont facilitées par des contrats intelligents, mais ce n’est pas le cas. L’espace DeFi est peut-être nouveau, complexe et évolutif, mais la Division de l’application continuera d’évoluer avec lui et poursuivra agressivement ceux qui exploitent des plateformes non enregistrées qui permettent aux Américains de trader des dérivés d’actifs numériques.

Sur X (anciennement Twitter), tout le monde ne s’est pas réjoui de la décision de la CFTC. C’est notamment le cas du co-animateur de Bankless, Ryan Sean Adams, qui estime que les sanctions de la CFTC constituent une autre attaque contre la finance décentralisée.

ZeroEx est un exchange décentralisé (DEX) alimenté par Ethereum tandis que Opyn est une plateforme DeFi de stratégie d’investissement qui dispose actuellement de 23 millions de dollars de volume total verrouillé (TVL). Deridex était une plateforme de produits dérivés basée sur Algorand qui a connu un arrêt brusque en février dernier. Une situation qui a été à l’origine de la baisse de son TVL d’environ 150 000 dollars à 133 dollars au 8 septembre (données DefiLlama).


Source : CFTC


Sur le même sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Gilles Nzunga Rédacteur

Gilles Nzunga Rédacteur

Gilles est toujours ravi d'offrir un contenu informatif, accessible et impartial à ses lecteurs, grâce à sa capacité à simplifier des sujets techniques.

Grand amateur d'écriture, Gilles a toujours été fasciné par le pouvoir des mots, notamment leur aptitude à transmettre des émotions. Cependant, il ne s'est pas contenté de rester dans le monde de la rédaction web traditionnelle. Gilles a découvert le Web3 en 2021 et a décidé de s'y consacrer, en tant que passionné des nouvelles technologies et leur impact sur notre société. Une opportunité unique de repousser les limites de son métier et d'explorer de nouveaux horizons. Pour atteindre cet objectif, il a consacré beaucoup de temps à l'apprentissage en autodidacte.

En plus d'une licence en informatique industrielle, Gilles a étudié les bases de la blockchain, s'est plongé dans les méandres de la finance traditionnelle et a exploré leurs différentes interactions avec les crypto-monnaies. Grâce à sa propension à la recherche et son besoin constant de rester féru des dernières tendances, il est devenu un véritable atout pour Cryptonaute. Un observateur averti des développements et des événements dans cet espace en constante évolution.

En dehors de Cryptonaute, Gilles a déjà rédigé des articles pour des sites avérés comme Moneyradar, Business2Community, Tokize et Delentredeux.

Lorsqu'il n'est pas plongé dans l'écriture, il prend le temps de se ressourcer et de se détendre avec des activités en plein air et des loisirs culturels (lecture, cinéma). Des moments d'évasion qui lui permettent de rester frais et alerte pour le prochain rebondissement du secteur des crypto-monnaies.

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram