Accueil La faillite de FTX coûte 1.5 million de dollars par jour en frais de justice
Plateformes d'échange, Régulation, Toute l'actualité

La faillite de FTX coûte 1.5 million de dollars par jour en frais de justice

Pourquoi faire confiance à Cryptonaute

Tous les articles, guides et analyses publiés sur Cryptonaute sont méticuleusement vérifiés par notre équipe d’éditeurs et de journalistes experts dans leur domaine, afin de garantir leur exactitude et leur pertinence. Nous gardons et publions uniquement les contenus vérifiés par des sources fiables, que ce soit par un site de confiance, un expert avéré ou par la personne source elle-même.

ftx-faillite-dollar
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Ce sont près de 50 millions de dollars par mois qui sont dépensés en honoraires d’avocats et de conseillers financiers. Les créanciers de FTX craignent qu’à la fin du procès, il ne reste plus de liquidités pour les rembourser.

Les liquidités s’épuisent rapidement

Depuis la faillite de FTX, les avocats des créanciers s’acharnent à trouver le meilleur moyen de récupérer les fonds de leurs clients. Cependant, FTX ne lésine pas sur les moyens financiers pour leur défense.

D’après Kris Hansen, un avocat de Paul Hastings qui représente le comité des créanciers, FTX a une armée derrière elle. L’équipe compterait une centaine d’avocats, de banquiers et de conseillers financiers qui travailleraient à plein temps. Les honoraires de ces derniers se rapprochent actuellement de près de 50 millions de dollars par mois.  Cela représente une facture colossale de 1,5 million de dollars par jour.

cryptonaute twitter

Les créanciers déplorent le fait que les liquidités s’épuisent

La hausse des coûts a d’ailleurs été un point de discorde mercredi dernier. Lors de l’audience, le comité s’est en effet indigné que de telles sommes soient puisées dans les liquidités de FTX. D’après leur avocat, cette somme aurait dû revenir aux créanciers. Il ajoute que chaque dollar dépensé dans l’affaire réduit les liquidités issues de la faillite de la célèbre plateforme de crypto-monnaies en faillite.

Le sujet a notamment déjà été abordé en juin dernier. Un examinateur travaillant pour un autre cabinet d’avocats a pris le temps de revoir les frais d’honoraires payés au cours des sept premiers mois de l’affaire. Son rapport a révélé un montant astronomique de 200 millions de dollars rien qu’en frais d’avocats. Il a également salué le travail acharné de la partie adverse. Selon lui, ces derniers n’ont pas hésité à fouiller dans les cendres encore fumantes de FTX pour récupérer l’argent des créanciers.

Une affaire complexe qui n’est pas encore sur le point de se clore

Outre le procès, on a les négociations qui se font avec d’autres géants de l’industrie crypto qui se sont effondrés. On citera singulièrement l’accord signé récemment avec Genesis. Ce dernier énonce que Alameda Research, relié à FTX, pourrait réclamer 175 millions de dollars dans le cadre de sa faillite.

John J. Ray III, le nouveau PDG de FTX, a exprimé que les registres de comptes et de la bourse de crypto-monnaies étaient truffés de points suspects. Il argue d’ailleurs que la précédente direction de FTX a tout fait sauf assurer une finance saine et transparente à la bourse. Si l’annonce de la relance de FTX 2.0 a été faite il y a quelques mois déjà, pour M. Hansen, cela prend trop de temps. Il ajoute que l’équipe de FTX n’a pas fourni assez d’efforts pour optimiser les retours sur les liquidités Ce, alors qu’en parallèle, l’affaire se poursuivait. Dans tous les cas, ce sont les créanciers qui subissent, car ils ne peuvent rien faire d’autre qu’attendre et espérer.


Source : CoinDesk


Sur le même sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.
Ajoutez Cryptonaute à vos flux Google Actualités

Romaric Saint Aubert Crypto-journaliste

Romaric Saint Aubert Crypto-journaliste

Biographie

Romaric est journaliste pour Cryptonaute. Après un passage en faculté de lettres modernes, il s’oriente dans un domaine tout à fait différent, tout en gardant l’œil rivé sur les crypto et l’actualité de l’époque. Il investit alors dans son premier actif numérique : le bitcoin (BTC).

Majoritairement intéressé par Bitcoin, il s’est diversifié plus tard en se penchant également sur le web3, les NFT, les crypto-monnaies et la FinTech. Investisseur aguerri, il est capable d'orienter son entourage et ses lecteurs. Son expérience au sein de l’écosystème crypto et sur la blockchain lui permettent de proposer une actualité précise et experte à ses lecteurs, tout en gardant un recul et une objectivité indispensable à son activité.

Romaric se rend régulièrement en conférence ou à divers événements crypto dans toute l'Europe, notamment aux conférences Bitcoin, au Zebu Live ou aux événements relatifs à la blockchain. Fasciné par ce secteur en plein développement, il aime découvrir de nouveaux projets, apprécie l’innovation, et se laisse porter par son enthousiasme et sa curiosité.

Expertise

  • Bitcoin
  • Cybersécurité
  • Régulation cryptos

Accomplissements

  • Révélé un cas rare de cyberfraude
  • Rencontre avec de nombreux innovateurs de l’industrie
  • Participe à la création d’une équipe dédiée de journalistes

Publications

Éducation

  • Université Polytechnique des Hauts-de-France

Autres

  • Carte de presse FIJ n°1385
  • Journaliste indépendant

Suivez Romaric sur Twitter | LinkedIn

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram