Accueil MoneyGram a trop tardé à couper les ponts avec XRP
News Ripple, Toute l'actualité

MoneyGram a trop tardé à couper les ponts avec XRP

Pourquoi faire confiance à Cryptonaute

Tous les articles, guides et analyses publiés sur Cryptonaute sont méticuleusement vérifiés par notre équipe d’éditeurs et de journalistes experts dans leur domaine, afin de garantir leur exactitude et leur pertinence. Nous gardons et publions uniquement les contenus vérifiés par des sources fiables, que ce soit par un site de confiance, un expert avéré ou par la personne source elle-même.

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Partenaire de Ripple et de son token XRP, MoneyGram prenait récemment ses distances. Mais trop tardivement ? Le spécialiste des transferts d’argent écope d’une action en justice l’accusant de déclarations trompeuses.

MoneyGram une victime collatérale des déboires de Ripple et de son token, le XRP ? La SEC, le régulateur américain de la bourse, l’accuse d’émission sans agrément d’une security. L’émetteur réfute.

En tant que partenaire de Ripple et bénéficiaire de XRP, MoneGram est à son tour pris dans la tourmente. Conscient du risque juridique, le service de transfert d’argent renonçait à l’argent de l’entreprise.

MoneyGram utilisateur d’ODL ? Pas du tout

Trop tardivement, semble-t-il. Une plainte cible à présent MoneGram. La firme se voit reprocher des déclarations trompeuses. En outre, elle est accusée de ne pas avoir divulgué le statut du XRP, une « valeur mobilière sans licence. »

Une action collective vise donc la société depuis le 1er mars. La plainte a été enregistrée devant la justice de Californie. Elle émane d’investisseurs acquéreurs de titres MoneyGram entre le 17 juin 2019 et le 22 février 2021.

L’entreprise est ainsi épinglée pour son « partenariat stratégique » avec Ripple. Officialisé en juin 2019, il prévoyait l’utilisation de xRapid de Ripple. Et celui-ci comprenait « l’utilisation de XRP dans les règlements en devises » dans le cadre de son processus de paiement transfrontalier.

Toutefois, MoneyGram démentait cette affirmation le 23 décembre dernier, soit après la plainte de la SEC. Déjà, elle prenait ses distances vis-à-vis de son partenaire. « MoneyGram n’utilise pas la plateforme ODL ou RippleNet pour les transferts directs de fonds des consommateurs – numériques ou autres. »

Un préjudice financier pour les actionnaires

Et fin février, le service de paiement suspendait en outre son partenariat. Pour le plaignant, c’est insuffisant, et trop tardif. MoneyGram aurait ainsi omis de divulguer que le XRP était considéré comme un titre non enregistré et illégal par la SEC.

De plus, en cas de décision de justice défavorable, le préjudice serait conséquent pour MoneyGram. L’entreprise perdrait le flux lucratif des frais de développement de marché perçus auprès de Ripple. Or ceux-ci ne sont pas négligeables dans ses comptes.

Selon le Wall Street Journal, MoneyGram percevait ainsi 38 millions de dollars en frais nets de développement de Ripple en 2020. Cela représente environ 15% des bénéfices ajustés de la société.

« En conséquence, les déclarations publiques des défendeurs étaient matériellement fausses et/ou trompeuses à tous les moments pertinents », considère la plainte. Ainsi, « les investisseurs ont subi des dommages. »

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.
Ajoutez Cryptonaute à vos flux Google Actualités

Romaric Saint Aubert Crypto-journaliste

Romaric Saint Aubert Crypto-journaliste

Biographie

Romaric est journaliste pour Cryptonaute. Après un passage en faculté de lettres modernes, il s’oriente dans un domaine tout à fait différent, tout en gardant l’œil rivé sur les crypto et l’actualité de l’époque. Il investit alors dans son premier actif numérique : le bitcoin (BTC).

Majoritairement intéressé par Bitcoin, il s’est diversifié plus tard en se penchant également sur le web3, les NFT, les crypto-monnaies et la FinTech. Investisseur aguerri, il est capable d'orienter son entourage et ses lecteurs. Son expérience au sein de l’écosystème crypto et sur la blockchain lui permettent de proposer une actualité précise et experte à ses lecteurs, tout en gardant un recul et une objectivité indispensable à son activité.

Romaric se rend régulièrement en conférence ou à divers événements crypto dans toute l'Europe, notamment aux conférences Bitcoin, au Zebu Live ou aux événements relatifs à la blockchain. Fasciné par ce secteur en plein développement, il aime découvrir de nouveaux projets, apprécie l’innovation, et se laisse porter par son enthousiasme et sa curiosité.

Expertise

  • Bitcoin
  • Cybersécurité
  • Régulation cryptos

Accomplissements

  • Révélé un cas rare de cyberfraude
  • Rencontre avec de nombreux innovateurs de l’industrie
  • Participe à la création d’une équipe dédiée de journalistes

Publications

Éducation

  • Université Polytechnique des Hauts-de-France

Autres

  • Carte de presse FIJ n°1385
  • Journaliste indépendant

Suivez Romaric sur Twitter | LinkedIn

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram