Le PDG de QuadrigaCX évoque le stockage de Bitcoin dans un ancien podcast

Dans un podcast enregistré en 2014, Gerald Cotten avait déclaré qu’il conservait les bitcoins de ses clients grâce à des paper wallets stockés dans des coffres-forts à la banque.

 

Alors que plus de 125 millions d’euros en crypto-monnaies restent inaccessibles suite au décès du PDG-fondateur de QuadrigaCX, on apprend dans un ancien podcast que l’entrepreneur utilisait – à l’époque – un système combinant paper wallets et coffres-forts pour stocker les bitcoins des utilisateurs de son crypto-exchange, rapporte Bloomberg.

En février 2014, Gerald Cotten était l’invité principal de True Bromance Podcast, une émission audio canadienne abordant divers sujets.

Après avoir évoqué le lancement de sa nouvelle crypto-bourse, le businessman avait expliqué qu’il était très important de conserver correctement ses mots de passe (clés privées) sous peine de perdre ses pièces numériques pour toujours.

“C’est comme brûler de l’argent. Même le gouvernement américain, équipé des plus puissants ordinateurs du monde, ne pourrait pas récupérer les jetons si vous avez perdu la clé privée. En fait, il est impossible de les récupérer.” avait-il dit.

Cotten avait ensuite confié privilégier les paper wallets pour la conservation de bitcoins.

“Le portefeuille papier est un excellent moyen de conserver vos bitcoins. La meilleure façon de le faire est de prendre votre clé privée, de l’imprimer et de la stocker dans votre coffre-fort. Ainsi, vous ne pourrez jamais vous faire voler vos bitcoins, à moins que quelqu’un vole votre coffre-fort etc..”

Puis il avait révélé qu’il stockait les bitcoins de ses clients de cette manière.

“Chez QuadrigaCX, nous détenons des bitcoins appartenant à d’autres personnes. Nous les stockons donc hors ligne dans des portefeuilles papier, dans le coffre-fort de notre banque.”

Bien que le système ait sans doute évolué en 5 ans, la déclaration résonne aujourd’hui suite à sa mort et aux importantes pertes subies par environ 100 000 utilisateurs, dont un ingénieur qui y a laissé les économies d’une vie, près de 370 000€ en Bitcoin.

En début de semaine, la plateforme a perdu 103 bitcoins supplémentaires en envoyant par erreur des fonds vers des portefeuilles gelés.

Une procédure judiciaire est en cours devant la Cour suprême de la Nouvelle-Écosse au Canada.

> Les autorités néo-zélandaises autorisent Cryptopia à rouvrir ses portes

> PDG Delphi Digital : “Le JPM Coin est une énorme gifle pour Ripple”