Actualités

Bitcoin : Les crypto-évangélistes prévoient l’arrivée des institutions en 2019

Selon plusieurs dirigeants de crypto-fonds australiens, les investisseurs institutionnels feront progressivement leur entrée sur le marché cryptographique l’année prochaine.

 

Dans une interview accordée au Financial Review, Henrik Andersson, PDG du fonds cryptographique australien Apollo Capital, a déclaré qu’il pensait voir davantage d’institutions pénétrer le marché de la crypto-monnaie en 2019.

“Je pense qu’au cours de l’année à venir, les institutions arriveront petit à petit. Nous avons les premières dotations d’universités américaines qui investissent désormais dans des crypto-fonds.” a-t-il dit.

En effet, à l’automne, on apprenait que les dotations d’Harvard, de l’Institut de technologie du Massachusetts, de l’Université de Stanford, du Dartmouth College et de l’Université de Caroline du Nord avaient investi dans un ou plusieurs fonds cryptographiques.

D’après Mr Andersson, les investisseurs institutionnels s’intéressent à cette nouvelle classe d’actifs notamment car leurs valeurs ne sont pas corrélées aux autres marchés traditionnels.

“C’est encore très petit, la capitalisation boursière totale des actifs cryptographiques est d’environ 110 milliards de dollars, la moitié en Bitcoin. Dans les 3 à 5 années à venir, si nous assistons à une autre crise financière, les cryptos en bénéficieront probablement.” a-t-il ajouté.

Tom Surman, le directeur d’Every Capital, un autre crypto-fonds australien, a ensuite expliqué que la mise en place de réglementations pourrait faire bouger les choses de manière significative.

“Il est probable que toute décision réglementaire importante encourageant les investisseurs institutionnels aura un effet assez significatif.” a commenté Mr Surnam.

Sur le même sujet, Jun Bei Liu, gestionnaire de portefeuille chez Tribeca Investment Partners – un fonds australien lancé en 1988 -, a déclaré qu’une régulation plus stricte était nécessaire pour attirer les institutions.

“Il y a un besoin de réglementation et de transparence avant de considérer cela comme une classe mûre et prête à l’investissement” a-t-elle dit.

Les plus importantes crypto-bourses telles que Coinbase, Binance ou Poloniex ont récemment développé de nouveaux produits d’investissement dédiés à ce type de clients.

Toutefois, début décembre, la banque JP Morgan Chase & Co affirmait que la participation des institutions sur le marché semblait diminuer à mesure que les prix baissaient.

En outre, plus tôt en novembre, le fondateur de Revolut, Nikolay Storonsky, expliquait que le principal frein des grandes banques de Wall Street pour entrer sur le marché des crypto-monnaies n’était pas l’absence de réglementation, mais le manque d’intérêt de la part des hedge funds et investisseurs institutionnels pour ce genre d’actifs.

Si de nombreuses entreprises cryptographiques sont assez confiantes quant à l’arrivée prochaine des institutions, les sociétés financières plus classiques semblent moins convaincues que le “troupeau institutionnel” fera son entrée en 2019.

La prochain grande “étape institutionnelle” est sans doute la sortie de Bakkt fin janvier, un “écosystème mondial ouvert et réglementé pour les crypto-monnaies“ développé par la bourse de New York et dont le lancement est prévu pour le 24 janvier.

Nous vous rappelons que l’investissement dans la crypto-monnaie est extrêmement risqué, les crypto-actifs sont susceptibles de subir d’importantes fluctuations de prix.

Les dernières news :

Commentaires

Commentaire fermé