ActualitésBitcoin

Bitcoin et crypto-monnaies pas des valeurs refuge ? Trop tôt pour le dire

Crédit : Miloslav Hamrik - Pixabay

A l’image du marché financier traditionnel, les cours des crypto-monnaies se sont effondrés dans le sillage de la crise du coronavirus, fracassant au passage le concept de valeur refuge. C’est du moins l’analyse à court terme.

 

Un parallèle est souvent fait entre l’or et certaines crypto-monnaies, au premier rang desquelles le Bitcoin. Des analystes financiers observaient ainsi quelques mois auparavant une corrélation entre le cours de l’or et celui du Bitcoin.

Conclusion : ces actifs pourraient prétendre au statut de valeur refuge. La crise mondiale due à l’épidémie de coronavirus questionne cependant cette conviction. La presse spécialisée dans les cryptos fait d’ailleurs ce constat.

Au déclenchement de la crise, même l’or baisse

« Les bitcoins ne sont pas un refuge sûr. Mais l’or non plus en ce moment » titre par exemple Decrypt. Dans la presse économique classique, la remise en cause est là aussi d’actualité : gueule de bois du Bitcoin et examen manqué de valeur refuge.

Pour Francois-Xavier Thoorens, PDG de la startup blockchain française Ark Ecosystem, il convient cependant de se garder des conclusions à court terme et tranchées. Une valeur refuge ? « Pas au moment de la crise. Même l’or descend. D’ailleurs, en 2008, en pleine crise des subprimes, c’était déjà le cas de l’or. On pourrait alors tout aussi bien dire que l’or a raté son examen de valeur refuge » commente l’expert.

Pour Vincent Ganne, analyste sur Cryptonaute et responsable commercial chez TradingView France, « le BTC se conçoit comme un investissement de long terme ». Cette position est partagée par le dirigeant d’Ark, qui estime que la qualité ou non de valeur refuge s’appréciera « quand la panique aura cessé. »

Avant de parler de « ratage » ou « d’examen manqué », il juge indispensable une analyse à plus long terme. Cette chute serait d’abord la conséquence d’une importante crise des liquidités, avec des ventes de crypto-monnaies visant à récupérer des dollars et des euros.

Les exchanges devenus des réservoirs de liquidités

D’ailleurs, constate Francois-Xavier Thoorens, les plateformes d’échange « sont devenues une sorte de gros réservoir de liquidités, sans comparaison bien entendu avec les marchés actions ».

La chute s’expliquerait ainsi par les ventes effectuées par les institutionnels en quête de liquidités – comme sur les marchés des commodities et de l’or.

Cette pratique de marché s’est ainsi observée par exemple chez iExec et ChainLink avec une liquidation « de tout l’order book USDT, véritablement pour récupérer du dollars. » L’injection de liquidités dans l’économie, par l’intermédiaire de la Fed et de la BCE, pourrait atténuer ce besoin de liquidités.

A la clé une stabilisation (à la baisse néanmoins dans l’immédiat) du cours des crypto-monnaies. Cela reste une hypothèse. Mais c’est seulement une fois la panique passée, et si les liquidités sont suffisantes, qu’il sera alors possible de disqualifier ou non les crypto-actifs en tant que valeurs refuges.

Pour le patron d’Ark, il convient néanmoins de tirer une première leçon de cette crise :

On s’est beaucoup congratulé en 2018 de l’arrivée des premiers fonds institutionnels dans la crypto-monnaie. La conséquence, c’est un désinvestissement pour répondre à leur besoin de liquidités. La chute des cours est donc aussi une contrepartie de l’institutionnalisation de l’investissement dans la crypto-monnaie,” a-t-il dit.

Des disparitions d’acteurs crypto, pas de la crypto-monnaie

Il tient également à rappeler que ces technologies demeurent récentes et que les acteurs de ce marché sont encore jeunes. Ceux-ci sont aujourd’hui confrontés avec le coronavirus à leur première crise véritable. Se pose d’ailleurs la question du minage et de la rentabilité.

Le halving est à double tranchant. Si le prix n’est pas assez haut, les mineurs ne vont plus être rentables. Il n’est pas impossible que des mineurs fassent faillite et doivent arrêter leur activité,” commente l’expert.

De son côté, Ark Ecosystem ne se dit pas inquiet pour sa propre pérennité dans ce contexte, grâce un financement suffisant pour les prochaines années.

Nous avions anticipé que le monde crypto affronterait beaucoup de tempêtes dû à l’écosystème lui-même ou en raison de causes exogènes,” confie son PDG.

Ce dernier estime en outre que la crise pourrait contribuer à assainir le paysage, avec la disparition de projets et « d’experts en tout genre », au profit de «  ceux qui travaillent d’arrache-pied pour sortir du commun ».

Francois-Xavier Thoorens se déclare donc « optimiste pour l’avenir de la crypto et d’Ark. Nous ferons partie des survivants, c’est une certitude. »

Meilleur broker pour acheter et trader crypto-monnaies

  • Broker
  • Caractéristiques
  • Note
  • Visiter Broker
  • Achetez 16+ Cryptos
  • Accepte CB, Paypal, Neteller, Skrill
  • Réglementé par plusieurs autorités financières
5.0/5

Libertex Reviews

    Libertex Reviews

    https://cryptonaute.fr/Create your account
    Hide Libertex Reviews
    Christophe Auffray
    Journaliste spécialiste de la transformation numérique, Christophe a travaillé pour plusieurs grands médias (ZDNet, JournalDuNet, CNET...) et couvre l'actualité en matière de crypto/blockchain sur Cryptonaute.

    Les dernières news :

    Commentaires

    Laissez une réponse

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *