ActualitésBlockchain

La Corée poursuit le financement des projets blockchain, hors crypto-monnaies

La Korea Internet Security Agency (KISA), rattachée au gouvernement de Corée du Sud, mettra à disposition des projets blockchain un fonds de 9 millions de dollars en 2020. Sont cependant exclus les projets liés aux crypto-monnaies.

 

Le gouvernement de Corée du Sud se positionne à son tour sur le financement de la blockchain. Les moyens mis à contribution par les autorités ne rivaliseront cependant pas avec ceux envisagés par son voisin chinois.

En 2020, la Corée du Sud, par l’intermédiaire de la Korea Internet Security Agency (KISA), mobilisera ainsi un fonds de 9 millions de dollars. Cet argent est destiné à financer environ 10 projets liés à la blockchain.

Des aides directes en baisse par rapport à 2019

Selon le directeur de l’agence, chaque projet sera éligible à un investissement pouvant atteindre 1,2 million de dollars. Un à deux des projets sélectionnés en 2020 pourront par ailleurs bénéficier d’une aide financière pendant plusieurs années, précise Coindesk Korea.

Ces investissements pourront aller aussi bien à des projets privés que publics. A noter cependant que sont exclues les réalisations dans le domaine de la blockchain liés aux crypto-monnaies et aux places de marché de crypto actifs.

La porte reste néanmoins ouverte pour les institutions financières majeures dont les projets impliqueraient par exemple des tokens. Comme la Chine, la Corée du Sud souhaite-t-elle soutenir son industrie blockchain sur la scène internationale ?

L’ambition est moindre. Outre la différence de moyens, cette enveloppe a été revue significativement à la baisse par rapport à cette année. En 2019, ce sont un peu plus de 11 millions de dollars qui ont été affectés à la blockchain, dont 6 millions en financement direct et 5,4 millions en remboursements de dépenses.

En France aussi, les financements publics en faveur de la blockchain et des crypto-monnaies restent très mesurés. Bpifrance a toutefois déjà investi dans plusieurs startups spécialisées. Dernièrement, la banque publique a participé au financement direct de la fintech Bitcoin Acinq, aux côtés de fonds privés.

Édité par Stanislas Pogorzelski

Les dernières news :

1 Commentaire

  1. Ils prennent du retard…
    Surprenant venant de ce pays à la pointe de bien des aspects technologiques.
    9M c’est vraiment naze

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*