Accueil ETF Bitcoin approuvé : En France et en Europe aussi, les entreprises crypto sont bullish
Actualités sur Bitcoin

ETF Bitcoin approuvé : En France et en Europe aussi, les entreprises crypto sont bullish

Yann-Olivier Bricombert
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Suite à l’annonce de la validation de l’ETF Bitcoin au comptant par la SEC, les réactions des acteurs de la crypto de l’autre côté de l’Atlantique ne se sont pas fait attendre.

ETF Bitcoin, une “étape importante” pour la crypto

L’Adan, la principale association des acteurs du Web3, accueille “favorablement” cette nouvelle qui “témoigne de l’accélération de l’institutionnalisation et de l’adoption croissantes et durables des cryptos-actifs”. Pour l’Adan, qui fête ses 4 ans d’existence en 2024, il s’agit d’une “importante étape” qui offre aux investisseurs un nouveau moyen réglementé et traditionnel d’accéder au marché du Bitcoin.

“Cette diffusion du Web3 au sein de secteurs et marchés plus traditionnels n’en est encore qu’à ses prémices !”

Du côté de Ledger, l’annonce de l’approbation ne doit pas faire oublier le désormais célèbre adage : “Lorsque tout semble bon, rappelez-vous que “pas vos clés, pas votre crypto”. Les ETF appartiennent à des intermédiaires qui possèdent le $BTC sous-jacent, et acheter des ETF revient à acheter une reconnaissance de dette.”

Dans un autre post sur X, la licorne française a salué cette étape dans l’histoire du Bitcoin, citant le célèbre tweet de Hal Finney, pionnier de Bitcoin en 2009, en indiquant : “15 ans depuis Bitcoin, presque 10 ans pour Ledger, et maintenant enfin prêt pour la rue principale. C’est parti.”

 

Pour Thomas Romain, directeur commercial de Bitpanda en France, “ces ETF sont plus qu’un simple produit, c’est une validation du potentiel du Bitcoin et, par conséquent, de l’écosystème crypto”. L’accès à l’investissement dans les cryptomonnaies est maintenant “encore plus simple et facile d’accès. Cette annonce est une “excellente nouvelle” pour l’adoption à l’échelle internationale et aussi pour le marché français, “qui a toujours montré un grand intérêt à capitaliser sur les grandes opportunités offertes par cette industrie”, ajoute le cadre de Bitpanda en France.

cryptonaute twitter

Le pont entre la TradFi et la crypto

L’approbation des ETFs Bitcoin par la SEC “marque aussi l’entrée des acteurs institutionnels de la finance traditionnelle (TradFi) de premier plan (tels que Blackrock et Fidelity) dans le monde de la Crypto”, selon Ilies Larbi, CEO de Ouinex. “C’est un évènement majeur pour tous les acteurs du Web3” qui permet au secteur de “gagner en crédibilité et en reconnaissance”. A la différence des ETF Bitcoin au Canada et les ETF sur les futures, il s’agit là d’un ETF au comptant aux Etats-Unis, “sur la place financière la plus importante au monde” (NASDAQ, NYSE…), un produit “plus précis dans son effet du prix du Bitcoin et beaucoup moins cher à trader, et donc qui attirera énormément gérants de fonds.”

“Les injections de liquidités dans le marché cryptos seront donc massives à moyen et long terme. Tous les acteurs du Web 3 en bénéficieront et notamment Ouinex.”

Ouinex développe une plateforme dont l’objectif est de faire le pont entre le monde du Web3 et celui de la finance traditionnelle en permettant aux traders d’utiliser leurs cryptos en marge pour trader aussi des instruments TradFi via des CFDs (actions, forex, indices boursiers…), depuis un seul et unique compte. “D’ailleurs, dès notre lancement, il ne sera pas compliqué pour nous d’offrir la possibilité à nos utilisateurs de trader sur les ETFs Bitcoin en question si tel est leur souhait”, ajoute Ilies Larbi.

“Cette approbation est une suite logique à la tendance des dernières années, mais marque tout de même, par son importance, le début d’un renouveau pour toute l’industrie ; une industrie de plus en plus régulée et donc crédibilisée.”

L’ETF approuvé, comme une entrée en bourse de Bitcoin

“C’est un peu l’iPO de Bitcoin”, résume de son côté Cyrus Fazel, co-fondateur et CEO de Swissborg. Son entrée en bourse. Jusqu’à auparavant, acheter du BTC restait assez compliqué pour le particulier novice, sauf à utiliser des applications comme Swissborg ou Coinbase, “mais aujourd’hui cela devient un produit à grand public”.

L’approbation officielle de la SEC, “un vrai tampon de légitimité pour Bitcoin”, produira un changement “assez drastique” dans l’esprit des personnes qui pensaient que Bitcoin n’était pas assez régulé, estime l’entrepreneur. Hier, le prix du cours de l’ETF de BlackRock $IBIT s’appréciait déjà de 25%, ce qui confirme l’intérêt des marchés pour cette classe d’actifs.

L’arrivée des plus grands fonds américains suscite néanmoins un débat chez certains pionniers de la crypto, qui y voient un danger de centralisation de Bitcoin. “Je ne crois pas que cela soit le cas, car au final détenir du Bitcoin ne permet pas d’avoir énormément de gouvernance. L’or a donné lieu à des ETF, mais la plupart des mines ne sont pas aux Etats-Unis.” En revanche, sur Ethereum, la question pourrait se poser, selon le CEO de Swissborg, du fait de l’architecture intrinsèque de cette blockchain et son mode de consensus, le “proof-of-stake”.

Pour beaucoup cette approbation des ETF Bitcoin au comptant par la SEC préfigure la validation des ETF Ethereum de manière assez rapide en 2024. Du côté de Swissborg, on y croit “à 100%”. “On pourrait le voir aussi pour le top 5 des plus gros tokens, Ripple, Solana… Le plus drôle serait de voir un ETF sur le Doge ! Ce sera une très belle année pour la crypto”, conclut Cyrus Fazel.


Sur le même sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Yann-Olivier Bricombert

Yann-Olivier Bricombert

Yann-Olivier Bricombert exerce en tant que journaliste spécialisé dans le domaine de la crypto pour Cryptonaute. Ayant obtenu son diplôme du Centre de formation et de perfectionnement des journalistes de Paris (CFPJ), il possède une expérience de plus de 13 ans en tant que journaliste, dont 5 ans en tant que rédacteur en chef.

Yann-Olivier a un réel intérêt pour les entretiens avec les principaux acteurs de l'écosystème web3, tant au niveau national qu'international. Il participe régulièrement à des conférences et à des événements liés à l'industrie de la crypto en France et en Europe, dans le but d'expliquer, de raconter et d'analyser les nouvelles tendances. Il cherche également à rencontrer des entrepreneurs, des développeurs, des régulateurs, des créateurs et des artistes NFT afin de trouver des idées pour des articles exclusifs. Il est passionné par l'exploration des enjeux et des tendances du secteur, et suit de près les évolutions des politiques publiques et de la régulation dans le domaine de la crypto.

Yann-Olivier nourrit une véritable passion pour l'art numérique et les NFT, et il suit attentivement les tendances du marché ainsi que les projets innovants.

Grâce à son approche journalistique rigoureuse, Yann-Olivier s'efforce de présenter une information objective et équilibrée. Sa priorité est d'aider les lecteurs à prendre des décisions éclairées en leur fournissant des informations fiables, vérifiées, impartiales et basées sur des faits concrets.

Expertise

  • Les interviews d’acteurs clés de l’écosystème web3 francophone et international
  • L’art digital et les NFT
  • La régulation crypto et les politiques publiques

Accomplissements

  • Lauréat du Prix Alexandre-Varenne de la Presse
  • Plus de 13 ans d’expérience en tant que journaliste reporter
  • 5 ans d’expérience de chef de rédaction

Publications

Education

  • Centre de Formation et de Perfectionnement des Journalistes (CFPJ) de Paris
  • Alyra - Consultant Blockchain certifié

Suivez Yann-Olivier sur Linkedin

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram