Accueil Phoenix, une société de mining crypto, envisage une introduction en bourse aux Emirats selon Bloomberg
Actualités Crypto-monnaies, Actualités sur Bitcoin, Toute l'actualité

Phoenix, une société de mining crypto, envisage une introduction en bourse aux Emirats selon Bloomberg

Pourquoi faire confiance à Cryptonaute

Tous les articles, guides et analyses publiés sur Cryptonaute sont méticuleusement vérifiés par notre équipe d’éditeurs et de journalistes experts dans leur domaine, afin de garantir leur exactitude et leur pertinence. Nous gardons et publions uniquement les contenus vérifiés par des sources fiables, que ce soit par un site de confiance, un expert avéré ou par la personne source elle-même.

phoenix-emirats
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Selon le média Bloomberg, Phoenix Industry envisage une introduction en bourse aux Émirats arabes Unis dans les prochains mois. L’information est à prendre avec des pincettes car elle n’est pas encore officielle mais repose sur une crédibilité certaine de l’acteur dans la région.

Phoenix, l’ambition de la plus grande ferme minière du monde

Phoenix se donne les moyens de ses ambitions en ouvrant il y a de cela quelques mois une ferme minière cryptographique de près de 2 milliards de dollars sur le sol des Émirats arabes unis. Cette ferme devrait ainsi devenir le plus grand site du monde lorsque la construction sera terminée.

La société a pour projet d’ouvrir d’autres sites afin d’élargir leur écosystème dans d’autres régions des Émirats arabes unis, cela en partenariat avec le fournisseur de technologie Bitmain. Ce dernier est lui aussi un pionnier dans son domaine puisqu’il utilise une technologie de refroidisseurs d’eau par évaporation, une technologie unique au monde.

Cette ambition le fondateur de Phoenix Technology, Bijan Ali Zadeh Fard, ne s’en cache pas :

Nous travaillons à avoir 7 % du taux total de hachage Bitcoin à l’échelle mondiale à partir des Émirats arabes unis, et plus tard 25 % du taux de hachage Bitcoin à l’échelle mondiale à partir de la région MENA”.

Fard est une fervent maximaliste qui se donne les moyens de réussir, avec toujours une longueur d’avance et un oeil sur l’avenir :

Nous pensons que la seule façon de développer l’écosystème blockchain est d’avoir une communauté éduquée qui investit judicieusement. Notre prochain arrêt est Singapour”.

Aujourd’hui, la société exploite plus de 700 mégawatts aux États-Unis, au Canada, en Europe et au Moyen-Orient, ce qui fait d’elle un des plus gros mastodonte de l’industrie.

cryptonaute twitter

Les Émirats arabes unis, hub de l’industrie cryptographique

Les Émirats arabes unis et en particulier Dubaï, cherchent à se positionner comme acteur de choix dans l’industrie de la cryptographie avec des politiques qui se veulent très “crypto-friendly”. Cela leur a d’ailleurs permis d’accueillir des gros acteur comme Binance, OKX et Bybit.

Cependant, à l’image de la tendance générale, les Émirats arabes unis commencent petit à petit à renforcer leur surveillance sur l’industrie. L’objectif étant de lutter contre le blanchiment de capitaux et éviter à tous prix les scandales très médiatisés. Ces derniers souhaitent sortir de la “liste grise” du Groupe d’action financière sur les blanchiments de capitaux et améliorer leurs juridictions compétentes en la matière.

L’information n’est pas encore publique, la société n’a donc pas publié de communiqué de presse, mais elle envisage une cotation à Abou Dhabi au courant de cette année selon le média Bloomberg. Les discussions et détails de l’offre sont encore en cours de négociation, le calendrier n’a pas encore été établit.


Source : bloomberg.com


Sur le même sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.
Ajoutez Cryptonaute à vos flux Google Actualités

Romaric Saint Aubert Crypto-journaliste

Romaric Saint Aubert Crypto-journaliste

Biographie

Romaric est journaliste pour Cryptonaute. Après un passage en faculté de lettres modernes, il s’oriente dans un domaine tout à fait différent, tout en gardant l’œil rivé sur les crypto et l’actualité de l’époque. Il investit alors dans son premier actif numérique : le bitcoin (BTC).

Majoritairement intéressé par Bitcoin, il s’est diversifié plus tard en se penchant également sur le web3, les NFT, les crypto-monnaies et la FinTech. Investisseur aguerri, il est capable d'orienter son entourage et ses lecteurs. Son expérience au sein de l’écosystème crypto et sur la blockchain lui permettent de proposer une actualité précise et experte à ses lecteurs, tout en gardant un recul et une objectivité indispensable à son activité.

Romaric se rend régulièrement en conférence ou à divers événements crypto dans toute l'Europe, notamment aux conférences Bitcoin, au Zebu Live ou aux événements relatifs à la blockchain. Fasciné par ce secteur en plein développement, il aime découvrir de nouveaux projets, apprécie l’innovation, et se laisse porter par son enthousiasme et sa curiosité.

Expertise

  • Bitcoin
  • Cybersécurité
  • Régulation cryptos

Accomplissements

  • Révélé un cas rare de cyberfraude
  • Rencontre avec de nombreux innovateurs de l’industrie
  • Participe à la création d’une équipe dédiée de journalistes

Publications

Éducation

  • Université Polytechnique des Hauts-de-France

Autres

  • Carte de presse FIJ n°1385
  • Journaliste indépendant

Suivez Romaric sur Twitter | LinkedIn

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram