Accueil Tendances de l’industrie mondiale de la cryptomonnaie
Actualités Crypto-monnaies, Opinion, Régulation, Toute l'actualité

Tendances de l’industrie mondiale de la cryptomonnaie

Pourquoi faire confiance à Cryptonaute

Tous les articles, guides et analyses publiés sur Cryptonaute sont méticuleusement vérifiés par notre équipe d’éditeurs et de journalistes experts dans leur domaine, afin de garantir leur exactitude et leur pertinence. Nous gardons et publions uniquement les contenus vérifiés par des sources fiables, que ce soit par un site de confiance, un expert avéré ou par la personne source elle-même.

adoption-crypto-monde
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

En 2022, l’industrie des cryptomonnaies est rentré dans un marché baissier profond, dévastée par de nombreux incidents marquant ainsi violemment le marché. Cependant le développement de l’industrie ne va pas subir passivement ces tendances et continue de se développer en proposant sans cesse de nouvelles innovations.

En 2023, c’est près de 420 millions de personnes qui détiennent de la cryptomonnaies dans le monde, soit environ 4,2% de la population mondiale. Voici un nombre qui montre l’intérêt croissant de la population mondiale envers cette nouvelle technologie. Prenons maintenant notre loupe et allons observer ce qu’il en est vraiment à travers le monde.

Une adoption inégale tout autour du globe

C’est effectivement grâce à la couverture médiatique de ces divers évènements qui sont venus ébranler la crypto-sphère, que la connaissance des cryptomonnaies s’est répandue à travers le monde. Globalement, la curiosité entourant les cryptomonnaies est assez élevée, peut importe la région. C’est avec une petite surprise que nous découvrons que l’Irlande est en tête des pays crypto-curieux en Europe.

Pour ce qui est de la propriété des cryptomonnaies, nous retrouvons principalement des pays développés ou des pays en voie de développement. Ces derniers regorgent de détenteurs en nombre mais disposent de volumes moins élevés que les pays riches comme l’Allemagne ou la France qui se trouvent en tête de file.

Cette différence entre les pays en développement et les pays développés est également intéressante à observer d’un point de vue du sexe. Effectivement, on remarque que les femmes sont en tête de l’adoption des cryptomonnaies dans les pays en développement (près de la moitié), alors que dans les pays développés c’est seulement un tiers des femmes qui se déclarent propriétaires.

Les femmes se révèlent donc être très curieuses vis-à-vis des cryptomonnaies et cet écart de sexe pourrait se réduire très vite. C’est également le cas pour les tranches d’âge qui pourraient s’élargir avec deux catégories qui se distinguent : les 18/24 ans et les 45/54 ans.

Pour finir sur les inégalités, nous observons encore une fois un renversement de la tendances au niveau de la diversité ethnique avec un doublement de la possession pour les Noirs américains et une nette augmentation pour les hispaniques ou Latino-Américains.

Malgré des inégalités qui ont la peau dure, nous observons tout de même une diversification de la détention des cryptomonnaies dans le monde. La connaissance et la curiosité semblent s’étendre et le profil type du détenteur apparait de plus en plus difficile à dresser.

cryptonaute twitter

Des freins psychologiques, sociologiques et économiques

Les principaux blocages à la diffusion des cryptomonnaies dans le monde restent bien évidemment ceux de notre esprit. Les principales préoccupations s’axent autour de la confiance, de la volatilité et de la sécurité, nous pouvons résumer cela en un seul mot finalement : un manque de compréhension.

Ce qu’il est intéressant de noter c’est que la réglementation est une préoccupation mondiale mais dans des pays Latino-Américains, disposants d’une organisation réglementaire moins protectrice qu’en Europe, les individus se disent moins inquiétés par ce paramètre. Outre la régulation, c’est d’ailleurs plutôt la complexité fiscale liée à la possession qui freine les individus.

Sans surprise et avec regrets, 40% des individus interrogés répondent être plus à même d’acquérir de la cryptomonnaie s’ils disposaient de davantage de ressources éducatives.

Enfin pour terminer avec un frein de taille et plus difficilement accessible ou modulable : le frein économique. Il est intéressant de mettre en perspective l’inflation sur le long terme et l’opinion de la population vis-à-vis d’une alternative. En effet, les personnes ayant subi une dévaluation de 50% ou plus face au dollar au cours des dix dernières années, sont cinq fois plus susceptibles de déclarer vouloir acquérir des cryptomonnaies dans un avenir proche.

Ce sont d’ailleurs les régions avec le moins d’inflation qui vont affirmer que les cryptomonnaies ne protègent pas forcément de l’inflation (principalement aux USA et en Europe). Cependant, tout le monde est d’accord pour déclarer que les cryptomonnaies sont un bon moyen de diversifier ses actifs.

Perspectives régionales

Il s’agit maintenant de dresser un bilan plus explicite en revenant sur les conclusions régionales de cette étude. Commençons par les États-Unis qui ont vus leur propriétaires de cryptomonnaies exploser depuis 2021 mais cela devrait probablement être à relativiser aux vues des évènements réglementaires auxquels l’industrie doit faire face actuellement. Pays des inégalités, l’industrie ne fait pas exception mais cela devrait probablement changer puisque nous avons des femmes curieuses et une diversification ethnique de la population qui souhaite acquérir de la cryptomonnaie. Pour ce qui est de l’avenir de la monnaie, les mentalités évolues puisque l’usage des cryptomonnaies se trouve au centre de la course aux présidentielles, résultat aux élections !

En Europe nous avons la chance d’héberger une forte proportion de crypto-curieux avec une proportion de détenteur qui s’inscrit dans la norme des pays développés. L’adoption se fait tout de même lente avec une méfiance et un retard d’intérêt social caractérisant les européens, qui peut également se justifier par la mise en place d’un cadre réglementaire longue et fastidieuse. Mais cela devrait également évoluer dans les deux prochaines années puisque les fondations sont maintenant solides et claires.

Au Moyen-Orient, terre des opportunités, ce sont des pays à la fois riches et en développement. Quel environnement pourrait fournir de meilleures conditions de développement aux cryptomonnaies ? C’est effectivement la raison d’une adoption massive aussi bien en volumes qu’en valeurs. Il faut tout de même constater les inégalités de détention de sexe avec une faible adoption des femmes comparé aux pays en développement.

Pour ce qui est de l’Afrique nous constatons une asymétrie entre un intérêt très élevé et une adoption modérée. Les cryptomonnaies sont accessibles mais ce qui va créer des freins reste l’éducation. Mais l’espoir subsiste avec des pays comme le Nigeria qui vont se placer comme leader et montrer le chemin au reste de la région.

En Asie Pacifique, nous retrouvons nos leaders de l’adoption massive des cryptomonnaies (Indonésie, Singapour ou encore Hong Kong). La principale motivation s’inscrit dans la situation économique de ces pays qui subissent de plein fouet une inflation galopante. Il est également important de rappeler que l’Indonésie est le seul pays au monde dans lequel plus de femmes possèdent de la cryptomonnaies.

Nous terminons notre tour du monde avec l’Amérique latine, tenue par le Brésil, qui malgré un manque de confiance dans une technologie nouvelle, souhaite également lutter contre l’inflation. Les populations sont massivement d’accord pour soutenir le fait que les cryptomonnaies sont l’avenir de l’argent, ils n’attendent qu’un signe positif de leurs gouvernements pour passer à l’action.

L’année 2023 nous a déjà réservée quelques surprises et finalement à l’éclairage de cette étude il nous faut relativiser. Comme nous avons l’habitude de le dire “le malheur des uns fait le bonheur des autres”, lorsque vous voyez rouge sur vos graphiques, d’autres personnes découvrent à travers l’intérêt médiatique ce que sont les cryptomonnaies !


Source : blogdumoderateur.com


Sur le même sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.
Ajoutez Cryptonaute à vos flux Google Actualités

Romaric Saint Aubert Crypto-journaliste

Romaric Saint Aubert Crypto-journaliste

Biographie

Romaric est journaliste pour Cryptonaute. Après un passage en faculté de lettres modernes, il s’oriente dans un domaine tout à fait différent, tout en gardant l’œil rivé sur les crypto et l’actualité de l’époque. Il investit alors dans son premier actif numérique : le bitcoin (BTC).

Majoritairement intéressé par Bitcoin, il s’est diversifié plus tard en se penchant également sur le web3, les NFT, les crypto-monnaies et la FinTech. Investisseur aguerri, il est capable d'orienter son entourage et ses lecteurs. Son expérience au sein de l’écosystème crypto et sur la blockchain lui permettent de proposer une actualité précise et experte à ses lecteurs, tout en gardant un recul et une objectivité indispensable à son activité.

Romaric se rend régulièrement en conférence ou à divers événements crypto dans toute l'Europe, notamment aux conférences Bitcoin, au Zebu Live ou aux événements relatifs à la blockchain. Fasciné par ce secteur en plein développement, il aime découvrir de nouveaux projets, apprécie l’innovation, et se laisse porter par son enthousiasme et sa curiosité.

Expertise

  • Bitcoin
  • Cybersécurité
  • Régulation cryptos

Accomplissements

  • Révélé un cas rare de cyberfraude
  • Rencontre avec de nombreux innovateurs de l’industrie
  • Participe à la création d’une équipe dédiée de journalistes

Publications

Éducation

  • Université Polytechnique des Hauts-de-France

Autres

  • Carte de presse FIJ n°1385
  • Journaliste indépendant

Suivez Romaric sur Twitter | LinkedIn

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram