ActualitésActualités de Ripple

XRP exclut de 2 exchanges et un vautour attaque Ripple

Malgré un bond du XRP, deux nouveaux exchanges annoncent le retrait du XRP, à savoir Blockchain.com et Voyager Digital. En outre, un investisseur majeur de Ripple attaque la firme en justice.

Uphold reste l’exception à la règle. L’exchange et service de paiement estime non-justifié de suspendre le XRP avant une décision de justice. Les autres firmes ne partagent pas ces scrupules. Deux de plus viennent ainsi d’annoncer le retrait du token.

« Blockchain.com arrêtera les échanges de XRP à partir du jeudi 14 janvier à 23h59 GMT. Pour tous les clients avec des soldes XRP, vous continuerez à avoir accès à vos XRP à envoyer après l’arrêt des échanges, mais nous ne prendrons plus en charge la réception de plus de XRP à la Bourse ».

Des suspensions partielles de XRP

La crypto broker Voyager s’aligne lui aussi sur cette politique. Le trading du XRP prendra fin sur le service à compter du 18 janvier. Ses clients pourront toujours néanmoins conserver la garde de leur XRP sur Voyager et effectuer des retraits après cette date.

Cela fait, a priori, déjà suffisamment de mauvaises nouvelles pour Ripple. Les problèmes ne s’arrêtent pourtant pas là pour l’entreprise. La plainte de la SEC n’est plus la seule la visant. S’y ajoute désormais une action en justice d’un de ses principaux investisseurs.

Tetragon était en 2019 un des actionnaires majeurs à participer à la levée de fonds de 200 millions de dollars de Ripple. A présent, l’entreprise d’investissement attaque en justice afin d’obtenir le rachat de ses actions.

Tetragon souhaite se retirer du capital de Ripple et percevoir à cette fin une indemnisation. Pire, la société demande au tribunal d’empêcher Ripple d’utiliser « toute somme d’argent ou tout autre actif liquide » jusqu’au règlement de ce litige.

Tetragon veut récupérer son investissement

Mais pourquoi une telle démarche ? L’accord relatif à la levée de fonds prévoit une indemnisation si XRP venait à être considéré comme un titre. Or, c’est justement ce dont la SEC accuse Ripple. Cette dernière réfute cependant cette qualification.

De même, Ripple estime l’action de Tetragon comme dénuée de fondement juridique. L’émetteur du XRP rappelle qu’aucune décision en justice ne vient à ce jour valider la position du régulateur de la bourse.

« Nous sommes déçus que Tetragon cherche à profiter injustement du manque de clarté réglementaire aux États-Unis. Les tribunaux apporteront cette clarté, et nous sommes très confiants dans notre position » réagit Ripple.

Ce nouveau front judiciaire n’épargnait pas néanmoins la valeur du XRP. Le jeton sombrait une nouvelle fois. Il abandonnait ainsi sa place de 4e cryptomonnaie en termes de capitalisation au profit du Litecoin. Depuis, XRP a repris des couleurs, et son rang.

Christophe Auffray
Christophe Auffray
Journaliste spécialiste de la transformation numérique, Christophe a travaillé pour plusieurs grands médias (ZDNet, JournalDuNet, CNET...) et couvre l'actualité en matière de crypto/blockchain sur Cryptonaute.

Les dernières news :

Question & Answers (0)

Commentaire fermé