Accueil La crypto banque Bitwala devient la 3ème néobanque en Allemagne !
Banque, Toute l'actualité

La crypto banque Bitwala devient la 3ème néobanque en Allemagne !

Kévin Comitogianni Rédacteur Author expertise
graphique-croissance
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Le succès du Bitcoin fait également celui des startups et autres banques cryptos. Ainsi, la crypto banque allemande Bitwala a récemment annoncé des chiffres en très forte progression. Retour sur la success story de Bitwala et plus globalement sur l’émergence de la finance 2.0.

La crypto banque allemande Bitwala

Bitwala est une crypto banque allemande qui a été créée en 2015. Bitwala permet à ses utilisateurs d’investir directement dans les cryptomonnaies depuis leur compte bancaire. Récemment, la crypto banque a communiqué sur ses chiffres de 2020.

Ainsi, la banque est fière d’avoir constaté une augmentation de près de 50 % de ses utilisateurs en 2020. Désormais, la crypto banque gère plus de 100 millions d’euros d’actifs. Avec ces résultats, Bitwala parvient à se hisser sur le podium des plus grandes néobanques d’Allemagne, juste derrière les deux géants du domaine, N26 et Revolut.

Pourtant, lorsque Bitwala a été créée, rien ne pouvait prédire un tel succès. En effet, en 2015, les cryptomonnaies ne bénéficiaient pas de la même notoriété que maintenant. À l’époque, comme le rappelle Ben Jones son PDG, le Bitcoin était surtout apprécié par les cyberpunks, geeks ou anarchistes qui voyaient un lui un moyen de se soustraire aux institutions. Toutefois, pour Bitwala, l’adoption précoce du Bitcoin était un moyen « d’améliorer le système actuel plutôt que de vouloir le remplacer ».

cryptonaute twitter

Ce que propose la cryptobanque Bitwala

Bitwala propose à ses clients un compte bancaire classique assorti d’une carte bancaire Visa et de portefeuilles cryptos en Bitcoin et Ether. Les utilisateurs Bitwala sont ainsi complètement autonomes pour réaliser des transactions entre leur monnaie fiat et les cryptos.

De plus, Bitwala rémunère le compte cryptos de ses clients à hauteur de 4 %. Lorsque la monnaie fiat est changée en crypto, Bitwala applique 1 % de frais. Ces frais permettent à Bitwala d’afficher une meilleure rentabilité que certains de ses concurrents comme Monzo ou Revolut. Avec de tels produits, Bitwala se positionne comme une banque qui s’adresse tant aux jeunes qu’aux plus âgés.

« Vous pouvez nous voir comme un pont qui relie l’ancien monde avec la nouvelle monnaie bancaire et la blockchain (…). Nous monétisons ce pont. Lorsqu’un client traverse ce pont, nous appliquons des frais. »

Ben Jones, PDG de Bitwala

Pour 2021, Bitwala entend bien continuer sur sa lancée avec un objectif de chiffre d’affaire à 8 chiffres et une augmentation sensible de leurs équipes. En effet, en 2020, Bitwala fut victime de son succès avec l’arrivée massive de nouveaux clients. La banque a eu du mal à répondre à la forte demande.

La banque compte diversifier ses produits tout en laissant la part belle aux cryptomonnaies. En effet, si le bull run de 2018 du Bitcoin n’était qu’une bulle spéculatrice, la tendance haussière actuelle du Bitcoin représente pour Ben Jones un mouvement de fond. Pour lui, le fait que de grosses entreprises comme MicroStrategy ou récemment Tesla ont investi en Bitcoin est une preuve que la crypto est désormais un actif incontournable.

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Kévin Comitogianni Rédacteur

Kévin Comitogianni Rédacteur

Kévin a suivi une formation d’ingénieur mécanique à l’Institut Mécanique des Sciences Appliquées (INSA) de Lyon. Après le diplôme, il a d'abord travaillé pendant 7 ans en France dans l’automobile puis dans le nucléaire pour EDF. Pour EDF, il travaillait sur les travaux d’installation et de rénovation des alternateurs pour le parc nucléaire français.

Par la suite, il s'est expatrié à Bristol en Angleterre où il a rejoint l’entreprise Atkins pendant 3 ans. En tant qu’ingénieur projet, ses activités portaient sur les diesels de secours de la centrale nucléaire d’Hinkley Point, actuellement en construction dans le sud-ouest de l’Angleterre.

Après 10 ans passés dans l’ingénierie mécanique, il s'est réorienté pour devenir rédacteur web freelance en 2020. Cette activité lui permet de voyager tout en utilisant certaines compétences qu'il a acquises.

A l’heure actuelle, il est installé en Italie, en Toscane. Il écrit pour des clients spécialisés principalement sur les thématiques suivantes : la crypto-monnaie, la blockchain, les NFT, le métavers, le P2E et la finance au sens large. Les connaissances techniques acquises au cours de sa formation d’ingénieur l’aident à appréhender les aspects mathématiques associés à la blockchain et lui apportent la rigueur et le sérieux indispensables à tout rédacteur. Sa culture projet, quant à elle, lui permet d’organiser ses activités de manière à satisfaire le client en matière de qualité et de respect du planning.

Enfin, ses expériences à l’étranger lui donnent une ouverture d’esprit et une curiosité importantes pour la découverte de nouveaux domaines ainsi que la maîtrise de la langue anglaise indispensable dans la globalisation actuelle.

Sa femme Stéphanie est également rédactrice web depuis 2020. Elle est issue d’une formation d’ingénieur dans le bâtiment et l’économie de la construction. Cela leur permet de travailler en équipe, d’échanger sur le contenu de leur articles et d’assurer un standard élevé pour ce qui est de la qualité de leurs livrables.

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram