Accueil Les 10 meilleures cryptomonnaies à acheter en 2024 Crypto monnaie peu polluante : les meilleures cryptos en faveur de l’environnement
Alexandre Druot Éditeur web Author expertise

C’est peut-être le sujet le plus polémique de l’univers des cryptomonnaies et de la blockchain : celui de leur coût écologique. La narrative autour de la pollution n’est pas nouvelle mais elle a pris une ampleur inédite en 2021. Auparavant marginale, la recherche de cryptos peu polluantes est devenue une véritable thèse d’investissement. Elle guide le processus de sélection d’investissement chez nombre d’institutionnels qui se lancent sur la blockchain. Cryptos peu polluantes et prometteuses : voici notre top 8.

Top 8 des crypto-monnaies peu polluantes à acheter en 2023

Zoom sur les meilleures crypto-monnaies peu polluantes en 2023

Les projets blockchain ont compris qu’ils doivent arborer la couleur verte pour être adoptés par les institutionnels. Certains projets sont donc devenus des champions de l’écologie, à l’image d’Algorand (ALGO), Solarcoin (SLR) et de Cardano (ADA). D’autres, moins éloquents sur la pollution, n’en sont pas moins intéressants.

C+Charge (CCHG)

c+charge logo

👉🏻 Points forts : projet crypto à utilité réelle pour les utilisateurs de véhicules électriques – paiement des recharges électriques avec récompenses.

C+Charge construit actuellement un système de paiement blockchain peer-to-peer (P2P) pour les bornes de recharge de véhicules (VE) électriques, qui permettra aux conducteurs de VE de gagner des crédits carbone.

C+Charge vise ainsi à promouvoir le rôle des crédits carbone en tant que moteur clé de l’adoption des véhicules électriques et à démocratiser le marché des crédits carbone, en faisant en sorte que ces récompenses parviennent aux propriétaires de véhicules électriques plutôt qu’aux seules grandes entreprises.

Crypto CCHG
Prix actuel En prévente au prix de 0,013 $
Utilité Recharge véhicules électrique, crédits carbone
Impact sur l’environnement Positif

Investir peut entrainer un risque de perte du capital.

IMPT.io (IMPT)

impt logo

👉🏻 Points forts : projet centré autour des crédits carbone – token émis sur Ethereum 2.0.

Le passionnant projet IMPT.io vient de démarrer sa levée de fonds (ICO). Il vise à apporter une solution inédite au marché des crédits carbone, un marché relativement complexe apparu dans le sillage du protocole de Kyoto (1997).

Des milliers d’entreprises industrielles doivent en effet “compenser” leurs émissions de CO2 en achetant des crédits carbone sur ce marché réglementé, ou en finançant des projets environnementaux.

Avec IMPT.io, les mêmes entreprises peuvent acheter des jetons IMPT, et les convertir en crédits carbone sous la forme de NFT. Les crédits sous-jacents sont bien réels, traçables, non fongibles et négociables sur demande.

Crypto IMPT
Prix actuel $0.00554277
Utilité Réduction empreinte carbone
Impact sur l’environnement Positif

Investir peut entrainer un risque de perte du capital.

BitGreen (BITG)

bitgreen

👉🏻 Points forts : consommation réduite de 99% par rapport à Bitcoin – .mécanisme de preuve de travail

Lancé en 2017, le Bitcoin Green (ou BitGreen) ambitionne de fournir une alternative moins polluante que le Bitcoin. Pour cela, il déploie un consensus en preuve de travail modifié, et plusieurs actions d’envergure pour faire parler de lui.

Tous les détenteurs de BITG sont membres de la communauté BitGreen, réunie sur le site web bitg.org. Tous peuvent proposer de nouvelles actions et causes d’impact à adopter. La communauté BitGreen vise à exploiter le potentiel de la blockchain pour façonner un monde sain, résilient et juste.

Crypto BITG
Prix actuel $
Utilité Paiements
Impact sur l’environnement Très faible

Tezos (XTZ)

tezos

👉🏻 Points forts : consommation totale de 67 kW – Mécanisme de preuve d’enjeu liquide (LPoS, liquid proof of stake)

Tezos est l’une des cryptos dont les nœuds sont les moins polluants : son mécanisme de LPoS autorise en effet les validateurs à garder leurs jetons hors-ligne, via un portefeuille “froid” tel qu’un Ledger Nano X.

Un mécanisme inédit qui rend la crypto à la fois peu énergivore pour la validation des blocs, et difficile à maîtriser pour un éventuel attaquant. Les frais sur Tezos sont aussi jusqu’à 3 000 fois inférieurs à ceux d’Ethereum.

Ces caractéristiques en font le choix privilégié des éditeurs de jeux vidéo blockchain, et pour les studios de création de NFT. Ubisoft a d’ailleurs lancé ses premiers NFT sur Tezos.

Crypto XTZ
Prix actuel $1.11
Utilité dApps, Smart contracts, NFT
Impact sur l’environnement Très faible

Investir peut entrainer un risque de perte du capital.

Nano (XNO)

nano crypto

👉🏻 Points forts : consommation énergétique minime – Preuve de travail et minage massif.

Lancé en 2015, NANO ambitionne de devenir un véritable moyen de paiement alternatif des devises traditionnelles. Pour le moment son adoption avance, avec un volume d’échanges quotidien de 2 millions $ et une capitalisation de 110 millions.

Le XNO brille par ses frais insignifiants et sa vitesse de transaction. Un paiement se fait en 2 secondes via l’appli NANO ! Le réseau est capable de traiter jusqu’à 10 000 transactions à la seconde.

Côté pollution, NANO estime qu’il faudrait 1,3 million de transactions en XNO pour produire la même quantité d’émissions de CO2 d’un paiement en BTC.

Crypto XNO
Prix actuel $1.23
Utilité Paiements
Impact sur l’environnement Très faible

Investir peut entrainer un risque de perte du capital.

SolarCoin (SLR)

solarcoin

👉🏻 Points forts : rémunérer les producteurs d’énergie solaire – Token émis sur Ethereum 2.0.

Avis aux détenteurs de panneaux photovoltaïques : la Fondation SolarCoin vous récompense en jetons SLR pour chaque MWh produit par votre installation. Mais il va falloir s’inscrire en ligne et donner une adresse de portefeuille pour recevoir vos SLR.

Il faudra bien sûr joindre un ensemble de pièces justificatives : factures, localisation, etc. Vous recevrez vos SLR tous les 6 mois. La Fondation s’occupe de monitorer votre installation grâce à un service cloud auquel vous serez connecté.

Un projet intéressant, dont on ignore pour le moment le nombre d’installations partenaires – domestiques et semi-industrielles.

SolarCoin est arrivé sur le marché français en travaillant avec l’agence Alesia, spécialiste des énergies renouvelables. Celle-ci se chargera du maillage territorial dans l’Hexagone.

Crypto SLR
Prix actuel $0,004
Utilité Energie solaire
Impact sur l’environnement Très faible

Polkadot (DOT)

polkadot logo

👉🏻 Points forts : consommation totale de 49,9 kW – Mécanisme de NPoS (nominated pure proof of stake).

Certainement le projet le plus avancé dans l’interopérabilité !  Pour faire simple, Polkadot est une blockchain atomique, avec un réseau central (Polkadot) et plusieurs blockchains périphériques (les “parachains”) avec chacune leur jeton mais acceptant le jeton DOT.

Cela évite l’usage des fameux “bridges” (littéralement ponts) dont un nombre croissant ont mordu la poussière face aux hackers : Ronin (600 millions $ volés), Harmony (100 millions), Wormhole (323 millions), …

Très innovante et très sécurisée, Polkadot fonctionne avec la preuve d’enjeu. Ses nœuds validateurs sont donc peu gourmands en énergie et par conséquent peu polluants.

Crypto DOT
Prix actuel $
Utilité dApps, Smart contracts, NFT
Impact sur l’environnement Très faible

Investir peut entrainer un risque de perte du capital.

Algorand (ALGO)

algorand

👉🏻 Points forts : consommation totale de 189,3 kW – mécanisme de PPoS (pure proof of stake).

Le protocole Algorand est alimenté par un algorithme de consensus novateur, le PPoS (pure proof of stake), une version énergétiquement plus efficace de la PoS traditionnelle utilisée par Ethereum par exemple.

Son créateur Silvio Micali, professeur émérite au MIT et lauréat du prix Turing 2012, est d’ailleurs à l’origine de nombreuses innovations cryptographiques actuelles.

Le cours de l’ALGO est comparable à celui des autres altcoins, à savoir celle d’une tendance baissière de moyen terme. L’ALGO navigue à plus de 70 % de sa valeur depuis le point haut de novembre dernier.

Crypto ALGO
Prix actuel $
Utilité dApps, smart contracts (Algorand Virtual Machine)
Impact sur l’environnement Très faible

Investir peut entrainer un risque de perte du capital.

Qu’est-ce qu’une crypto-monnaie peu polluante ?

Une cryptomonnaie peu polluante coche une ou plusieurs cases :

  • Une consommation électrique limitée, mesurée sur chaque nœud validateur de sa blockchain ou sur l’ensemble des nœuds.
  • Un nombre de watts-heure par transaction très faible, mesuré par divers procédés liés au mécanisme de validation en preuve d’enjeu.
  • Des partenariats avec des ONG et projets environnementaux, visant à améliorer l’empreinte carbone de la blockchain. Reforestation, lutte contre le changement climatique, etc.

Consommation électrique des noeuds

Selon l’UCL Centre for Blockchain Technology, le meilleur élèves en matière de  consommation électrique est Hedera Hashgraph (HBAR). L’ensemble de ses nœuds mobiliserait une puissance combinée de 3530 kW.

Viennent ensuite IMPT (IMPT), Algorand (ALGO), Tezos (XTZ), Polkadot (DOT), Cardano (ADA) et enfin Ethereum 2.0 (ETH).

👉🏻 Cryptos à suivre : IMPT (IMPT), Polkadot (DOT), Algorand (ALGO), Tezos (XTZ), Ethereum (ETH)

Nombre de watts-heure par transaction

Pour se faire une idée du nombre de watts-heure dégagé à chaque transaction, l’équipe de la blockchain Solana (SOL) a commandé un rapport indépendant à un cabinet. Livré fin 2021, celui-ci classe les blockchains en trois niveaux :

  • Les plus énergivores sont les blockchains utilisant la preuve de travail (PoW proof of work) : Bitcoin, Dogecoin, RavenCoin. Elles mobiliseraient 100 kWh environ par transaction. C’est l’équivalent d’un trajet de 200 km dans une berline.
  • Viennent ensuite les surcouches des blockchains à preuve de travail : Lightning Network, Liquid. Elles mobiliseraient entre 1 à 10 kWh par transaction. L’équivalent d’un trajet de 5 à 20 km avec la même berline.
  • Les moins énergivores sont les blockchains à preuve d’enjeu (PoS, proof of stake) : Cardano, Solana, Polkadot, Algorand, Tezos. L’énergie mobilisée tomberait à moins de 0,010 kWh par transaction. Cela pourrait sembler caricatural, mais c’est l’équivalent de ce que nécessitent deux recherches sur Google !

Un classement confirmé par l’étude UCL qui va plus loin en donnant des estimations de consommation par transaction :

👉🏻 Cryptos à suivre : Polkadot (DOT), Algorand (ALGO), Tezos (XTZ), Ethereum (ETH)

Les initiatives et partenariats environnementaux

On se souvient qu’en janvier dernier, 30 acteurs de la blockchain se sont réunies pour créer le CISA (Crypto Impact and Sustainability Accelerator), dans le cadre du Forum économique mondial de Davos.

Un groupe d’études ayant pour objectif de fixer des plans pour que “les outils du Web3 et [de] la blockchain puissent être mis à contribution mener une action positive en faveur du climat”.

Parmi les objectifs, la création d’un crédit carbone lié d’une façon ou d’une autre à la blockchain. Dans la foulée, deux gros projets ont vu le jour :

  • KlimaDAO (KLIMA) : un token émis sur la blockchain Polygon et disponible sur SushiSwap et UniSwap, et capitalisant déjà 5 millions $
  • io (IMPT) : un token émis sur Ethereum, et actuellement en prévente comme nous l’indiquions plus haut

👉🏻 Cryptos à suivre : IMPT.io (IMPT)

Investir peut entrainer un risque de perte du capital.

Pourquoi investir dans une crypto peu polluante ?

Il y a deux avantages à investir dans une crypto peu polluante : leur potentiel haussier et leur avance en matière de scalabilité.

Le potentiel haussier

👉🏻 Leur potentiel haussier est directement lié à la narrative lancée autour de leur caractère écologique. Pour les institutionnels, les normes ESG et GreenFin les amènent à privilégier des instruments financiers “verts” : le même principe est applicable à leurs investissements en cryptomonnaies.

Par exemple, le passage d’Ethereum de la preuve de travail à la preuve d’enjeu a réduit sa consommation d’énergie de 99%. Une étape qui va potentiellement permettre à des corporates de changer leur fusil d’épaule, en investissant désormais sans réserve.

Rappelons que l’écosystème Ethereum pèse lourd : plus de 30 milliards $ de valeur immobilisée (TVL, total value locked). Un montant sans commune mesure avec les autres blockchains de notre top 10, comme Cardano (80 millions $) ou Tezos (40 millions $).

La scalabilité pour les dApps et les protocoles DeFi

👉🏻 L’avance en matière de scalabilité est réelle pour les blockchains à preuve d’enjeu (voir image ci-dessous, tirée de l’étude UCL). Le point de référence le plus pertinent est Visa avec ses 1700 transactions par seconde.

Si ce paramètre est important, c’est surtout pour la DeFi et les applications décentralisées : les développeurs privilégient une blockchain rapide et scalable pour héberger leur projet.

Où et comment trouver une cryptomonnaie qui ne pollue pas ?

Les cryptomonnaies les moins polluantes, comme n’importe quelle crypto, peuvent être négociées soit sur un exchange, soit sur une plateforme de trading de CFD cryptos, soit sur le site du projet (dans le cadre d’une ICO).

La solution #3 est l’alternative privilégiée par les crypto-investisseurs. L’investisseur de la première heure est en meilleure position pour capter tout le potentiel haussier qui va suivre.

Voyons comment participer à l’ICO du projet IMPT.io et de son jeton IMPT.

  1. 🌱 Allez sur le site officiel du projet IMPT.io. C’est sur le site officiel que la prévente des jetons IMPT se déroule.
  2. 👛 Connectez votre portefeuille à la plateforme. Choisissez de préférence un portefeuille Metamask, le plus sécurisé pour la blockchain Ethereum. L’IMPT est un jeton Ethereum.
  3. 💰 Choisissez un moyen de paiement. Une fois votre portefeuille Metamask connecté à la plateforme, sélectionnez le moyen de paiement : carte bancaire, ETH ou USDT. Si la CB est pratique, ce n’est pas le moyen le plus économique ! Privilégiez un achat préalable de jetons ETH ou USDT sur Crypto.com ou Binance.
  4. 🛒 Validez l’achat d’IMPT.

A lire également, notre dossier complet : Comment participer à la prévente du projet IMPT.io ?

Investir peut entrainer un risque de perte du capital.

Conclusion

Vous l’aurez compris, les cryptos les moins polluantes sont toutes des cryptomonnaies à preuve d’enjeu (PoS, pour proof-of-stake). Et pour cause, ce mécanisme de consensus est beaucoup moins énergivore que la preuve de travail (PoW, pour “proof-of-work”) utilisée par Bitcoin, Litecoin et Monero entre autres.

Notre top 8 aurait pu inclure Solana (SOL) et Hedera (HBAR), les deux réseaux les moins polluants selon l’étude de l’UCL. Malheureusement, Solana connaît des pannes lourdes à répétition, en juin et en mai dernier notamment, quand ce n’est pas un hack d’envergure. Quant à Hedera, la blockchain accuse un retard d’adoption encore trop important face à ses concurrentes, malgré 250 millions de dollars mis sur la table.

 

FAQ : tout savoir sur les cryptos peu polluantes

Quelles sont les cryptomonnaies les moins polluantes ?

Quand peut-on considérer une crypto comme peu polluante ?

Pollution réduite et cryptomonnaies sont-elles compatibles ?

Alexandre Druot Éditeur web

Alexandre Druot Éditeur web

À la suite d’études en communication digitale et design graphique, Alexandre a commencé en tant que rédacteur web pour les casinos en ligne et les bookmakers pendant 1 an au sein de l’entreprise Blue Window Limited. Très vite, il a bifurqué sur le domaine de la finance.

Après s’être épanoui à travers la finance traditionnelle, il s’est vite intéressé au domaine passionnant des crypto-monnaies et de la finance décentralisée. Convaincu du potentiel de la technologie blockchain, il met toujours un point d’honneur à partager ses connaissances sur ce sujet pour le rendre accessible à tous.

Après près d’une année à traiter les différents thèmes en lien avec les crypto-monnaies et la DeFi, il s’est spécialisé en tant qu’éditeur web pour l’entreprise Finixio, poste qu’il occupe encore actuellement. Des analyses SEO à la création de briefs, tout en gérant une équipe de rédacteurs, Alexandre partage son expertise pour publier des contenus de qualité pour Cryptonaute.

Constamment en quête de nouvelles connaissances et de nouveaux défis, Alexandre a plusieurs cordes à son arc. Cette polyvalence lui permet de se diversifier dans ses activités.

En dehors de cela, Alexandre est un passionné de sport. Surfeur et boxeur, il a surtout été enrichi par plus de 15 ans de handball dont 3 passés en pôle espoir. L’esprit collectif et la compétition sont donc encrés en lui.

Son attrait pour les voyages lui a également permis de s’ouvrir à de nouvelles cultures et façons de penser. C’est dans ces ressources qu’il puise son inspiration pour publier des articles accessibles au plus grand nombre.

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram