ActualitésRipple

La CFTC toujours hésitante sur la classification du XRP de Ripple

Le président de l’organisme de régulation américain CFTC a déclaré qu’il n’était « pas encore clair » si XRP serait classé comme un titre ou une commodité.

 

Durant un entretien accordé à Cheddar, Heath Tarbert, le président de la Commodity Futures Trading Commission (CFTC), est revenu sur la future classification de la crypto-monnaie XRP émise par l’entreprise Ripple, rapporte TheBlock.

C’est vague. Restez à l’écoute, je dirais. Une partie du problème est que nous partageons la compétence avec la Securities and Exchange Commission (SEC). S’il s’agit d’un titre, il relève de leur juridiction. Si c’est une commodité, elle relève de la nôtre,” a-t-il dit.

Tarbert a ajouté que les deux régulateurs avaient travaillé main dans la main en 2019 afin de vraiment réfléchir « à ce qui tombe dans quelle boîte ».

Alors que les deux plus grandes crypto-monnaies du marché en terme de capitalisation boursière, Bitcoin et Ethereum, sont considérées comme des commodités aux Etats-Unis depuis l’été 2018, certaines pièces numériques, telles que XRP, attendent toujours le verdict de la SEC ou de la CFTC.

La classification du token XRP fait débat depuis un moment. Notamment car des investisseurs américains ont déposé un recours collectif contre Ripple pour avoir violé des lois fédérales sur les valeurs mobilières (titres). Le procès, qui a démarré en 2018, est toujours en cours.

Pour la compagnie américaine spécialisée dans la blockchain, la plainte a été déposée trop tard. A l’automne dernier, citant une loi qui protège les sociétés contre les poursuites liées à la vente de titres non réglementés après 3 ans, elle affirmait que la première vente de XRP avait eu lieu en 2013 et que la plainte n’était ainsi plus recevable.

Les dernières news :

Commentaires

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*