G20 : Vers une réglementation et taxation internationales pour les crypto-monnaies

Lors du sommet du G20 en Argentine, les responsables politiques ont signé un accord visant à mettre en place une réglementation et taxation internationales pour les crypto-actifs tels que Bitcoin.

 

Ce week-end à Buenos Aires, les membres du G20 se sont engagés à créer un nouveau système de taxation pour les crypto-monnaies. Ce processus permettra notamment “d’imposer les entreprises installées à l’étranger“, explique FinancesMagnates.

Le Groupe des vingt a affirmé qu’un écosystème ouvert était important afin de soutenir l’innovation et la croissance économique mais que des normes internationales devaient être mises en place pour réguler cette nouvelle classe d’actifs.

 “Nous intensifierons nos efforts pour que les avantages de la technologie dans le secteur financier puissent être exploités tout en atténuant les risques. Nous réglementerons les actifs cryptographiques pour la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme conformément aux normes du GAFI et nous envisagerons d’autres solutions, si nécessaire.” a déclaré le G20.

Les pays examineront de nouveau le sujet lors du prochain sommet du G20 à Osaka au Japon à l’été 2019 et espèrent proposer une version finale d’ici 2020.

En juillet, le G20 indiquait que les crypto-monnaies ne posaient actuellement pas de risques pour la stabilité financière mondiale mais qu’une surveillance attentive était indispensable.

Plus tôt en février, les ministres français et allemand de l’Économie avaient appelé le G20 à réglementer les crypto-actifs.

> Bruno Le Maire évoque la nouvelle fiscalité des crypto-monnaies en France

> Japon : La FSA mise sur l’autorégulation de l’industrie des crypto-monnaies

> Espagne : Un projet de loi obligeant les investisseurs à révéler leurs avoirs en crypto-monnaies