Accueil Meilleur stablecoin : guide comparatif pour vous aider à choisir (2024) Notre avis sur BUSD Binance : faut-il investir en 2022 ?

Pourquoi faire confiance à Cryptonaute

Tous les articles, guides et analyses publiés sur Cryptonaute sont méticuleusement vérifiés par notre équipe d’éditeurs et de journalistes experts dans leur domaine, afin de garantir leur exactitude et leur pertinence. Nous gardons et publions uniquement les contenus vérifiés par des sources fiables, que ce soit par un site de confiance, un expert avéré ou par la personne source elle-même.

À l’heure où l’on remue encore les cendres fumantes de l’UST de Terra, le BUSD de Binance serait-il le stablecoin le plus sûr du marché ? Son émetteur, l’américain Paxos, se montre en tout cas ultra-transparent sur les réserves, composées à 100% de cash et de Bons du Trésor US. On ne peut pas en dire autant de l’USDT de Tether, son principal concurrent, harcelé par les régulateurs et les sceptiques. Nous avons creusé dans le détail pour vous donner un avis sur le BUSD de Binance, chiffres et données on-chain à l’appui.


Le Binance USD (BUSD), qu’est-ce que c’est ?

logo busd

Lancé en septembre 2019, le Binance USD (ticker : BUSD) est un stablecoin en dollar américain émis en marque blanche par la société Paxos Trust pour le compte de Binance. C’est le 3ème stablecoin du marché, après l’USDT de Tether et l’USDC de Circle. À tout moment, le BUSD vaut 1 $, adossé à des réserves en cash détenues dans des institutions financières réglementées, et en Bons du Trésor US garantis par la Réserve Fédérale américaine.

Jusqu’ici le BUSD s’est plutôt bien comporté et n’a pas connu de perte de parité inquiétante. Le flash krach de mars 2020 est la seule exception : le 11 mars, le BUSD grimpe jusqu’à 1,11 $ et retombe le lendemain à un creux de 0,88 $, mais revient rapidement à 1 $. La régulation n’y est certainement pas étrangère : le BUSD est l’un des rares stablecoins approuvés par le New York State Department of Financial Services (NYDFS). Un régulateur connu pour exercer une surveillance draconienne sur les institutions financières et opérateurs domiciliés dans son État.

Émis à l’origine sur la blockchain Ethereum, les jetons BUSD ont par la suite été émis sur plusieurs autres réseaux : BNB Chain, Polygon, Avalanche, Solana, Velas, Harmony. Au 1er octobre, 21,04 milliards de jetons BUSD sont en circulation selon les données de CoinMarketCap, dont 58 % sont émis sur Ethereum. Il s’échange quotidiennement près de 7 milliards $ en BUSD.

Les informations clés du Binance USD (BUSD) :

  • Emetteur : Paxos Trust
  • Lancement : septembre 2019
  • Gouvernance : Paxos, Binance
  • Régulation : NYDFS (New York)
  • Capitalisation : 21,04 milliards $ (3ème stablecoin du marché)

Les crypto-actifs représentent un investissement risqué.


Faut-il investir dans le Binance USD (BUSD) ? Notre avis

À notre avis, investir dans le BUSD de Binance a du sens. Premièrement si vous souhaitez libeller vos gains de cryptomonnaie en stablecoins (ce qui permet d’éviter leur taxation). Et deuxièmement si vous souhaitez libeller une partie de votre épargne en dollar, dans un contexte de faiblesse persistante de l’euro. Sur ce point, trois fondamentaux du BUSD incitent à la confiance.

Un stablecoin approuvé par le NYDFS

Le BUSD est l’un des (très) rares stablecoins approuvés par le New York State Department of Financial Services (NYDFS). A notre connaissance, seuls le GUSD de Gemini ainsi que l’USDP de Paxos sont les autres instruments acceptés par le régulateur new-yorkais.

Le NYDFS sait que les rapports “audités” ne valent pas grand-chose si l’émetteur peut déjouer le système. Avant le krach de mai, les rapports d’audit des réserves de l’USDC de Circle mettait 50 jours pour être publié, idem pour celui de l’USDT de Tether qui n’arrivait sur le site qu’au 31 mars soit 49 jours. De quoi alimenter encore plus les spéculations sur la manière dont le krach d’avril – mai – juin a pu affecter les réserves de Tether… Pour y remédier, les inspecteurs du NYDFS ont donc mis en place deux types de contrôles.

  • Des audits aléatoires et inopinés. Le NYDFS requiert des auditeurs qu’ils fassent une vérification “au moins un jour ouvrable choisi au hasard au cours de la période“. De quoi empêcher la pratique qui consiste à détenir un ensemble d’actifs risqués pendant la majeure partie du mois, pour les convertir en Obligations et autres actifs à risque limité la veille de l’audit mensuel…
  • Un contrôle de l’émetteur lui-même. Plutôt que de se concentrer uniquement sur les réserves, le NYDFS exige que l’auditeur donne une opinion sur l’efficacité des contrôles internes mis en œuvre chez l’émetteur de stablecoins.

Des réserves en cash et en Bons du Trésor US

Le BUSD est garanti à 100 % par des réserves :

  • En cash : des liquidités en devises détenues dans des comptes omnibus dédiés auprès d’institutions américaines réglementées
  • En Bons du Trésor américain : des obligations d’Etat considérées comme l’instrument le plus sûr du marché, notées AAA par les agences de notation

Un point très important qui différencie le BUSD de l’USDT de Tether. Ce dernier détient dans ses réserves une part significative de papiers commerciaux et obligations émises par des entreprises.

Des instruments beaucoup plus risqués que les obligations d’Etat. Une faiblesse qui a d’ailleurs poussé quelques fonds spéculatifs à essayer de déstabiliser l’USDT en vendant des quantités massives du stablecoin pour lui faire perdre sa parité avec le dollar. Des tentatives vaines… pour le moment.

Binance n’accepte plus que deux stablecoins : BUSD et USDT

Binance a décidé d’imposer le BUSD dans les échanges sur sa plateforme à partir du 29 septembre. Jusqu’ici les clients avaient le choix de libeller leurs liquidités en USDT, USDC, USDP (Pax Dollar), TUSD (TrueUSD) et BUSD. Désormais la plateforme va les convertir automatiquement dans le stablecoin maison pour le trading. Une façon de renforcer le poids de son jeton dans son écosystème.

On scrutera avec intérêt l’évolution de la capitalisation du Binance USD suite à la manoeuvre, qui n’a pas manqué de faire réagir la communauté. Le BUSD capitalise actuellement 21,04 milliards $, bien loin des 49 milliards de l’USDC émis par Circle, et des 68 milliards de l’USDT de Tether.

De manière surprenante, ce dernier n’est pas concerné par la mesure de Binance. Cela ne veut pas dire non plus que les autres stablecoins sont bannis. Les utilisateurs pourront toujours retirer des fonds en USDC, USDT et TUSD de leur compte libellé en BUSD, à un ratio de 1 pour 1, ces jetons étant tous indexés sur le dollar américain.


Notre avis et prévision sur le prix du Binance USD

Pour 2022, 2023 et au-delà, notre prévision de prix pour le BUSD reste stable. Nous nous attendons à ce que la parité BUSD / USD se maintienne autour de 1,00 $ à 1,01 $.

Prévision sur le prix du BUSD pour 2022 et 2023

Le portail spécialisé DigitalCoinPrice donne une prévision similaire, ce qui est logique compte tenu du fait que le BUSD est un stablecoin et que sa valeur n’est pas censée fluctuer outre mesure par rapport au dollar.

Avenir du cours du BUSD pour 2025

Pour 2025 et au-delà, GovCapital donne une prédiction plus curieuse. Son modèle prédictif indique que la crypto stable BUSD passerait de 1,66 $ à 5,63 $ d’ici 2027. Une prévision que l’on relativisera, compte tenu encore du fait que nous parlions ici d’un stablecoin. Il est intéressant de noter que son modèle prédictif indique que cette hausse est liée à un bond attendu dans les volumes d’achat du BUSD.

Les crypto-actifs représentent un investissement risqué.


L’avis des médias sur la crypto stable BUSD de Binance

  • Bloomberg, Emily Nicolle sur l’auto-conversion des soldes en BUSD : “L’auto-conversion de l’USDC [et autres stablecoins] par Binance n’est pas inédite, mais elle est évidemment anti-concurrentielle. La probabilité que les traders prennent la peine de se détourner du BUSD est faible, alors que tous [les stablecoins] valent 1 $ de toute façon – mais sans aucun régulateur, qui reste-t-il pour s’y opposer ?
  • IsThisCoinAScam : “Binance USD a un score de sécurité de 45 % et a reçu une note « bonne » au 29 septembre. Le BUSD est adapté à un style d’investissement ‘aventureux’”
  • InvestorsObserver : “”Le score de risque actuel du BUSD indique qu’il s’agit d’un investissement à risque relativement faible.”

Avis sur la meilleure plateforme pour acheter le BUSD

La meilleure plateforme pour acheter le Binance USD (BUSD) est Bitget. Les frais d’achat sur la plateforme sont parmi les plus bas du marché.

Voici comment acheter des BUSD sur Bitget.com :

  • Étape 1 : Ouvrir un compte sur Bitget.com. Il faudra renseigner une adresse mail ainsi qu’un mot de passe. L’ouverture de compte peut se faire via l’application mobile ou sur le site web.
  • Étape 2 : Faire vérifier son compte. Une fois l’inscription faite, il faudra transmettre la photo d’une pièce d’identité et d’un justificatif de domicile. Une étape qui ne prend pas plus d’une heure !
  • Étape 3 : Déposer des euros sur le compte. Par le biais d’un virement SEPA ou d’une carte bancaire.
  • Étape 4 : Acheter des BUSD. Naviguez vers la fiche valeur de la crypto BUSD/USDT, puis placez un ordre d’achat sur le volume de BUSD dont vous avez besoin.

Les crypto-actifs représentent un investissement risqué.


Conclusion : quel est notre avis final sur le stablecoin BUSD de Binance ?

À notre avis, le BUSD est actuellement le stablecoin le moins risqué du marché. La décision de Binance d’imposer son stablecoin maison dans son écosystème n’est pas du goût de tout le monde – mais elle va certainement produire son effet.

Reste le problème de la centralisation : les données d’EtherScan  montrent que Binance est le plus gros détenteur de BUSD via plusieurs adresses, contrôlant un total de 18 milliards $, l’équivalent de 85% des jetons émis sur Ethereum. Et sur les cinq plus gros portefeuilles, un seul semble non lié à Binance. Une adresse qui contrôle tout de même 1,64 milliard de jetons. Même constat sur la BNB Chain, où la majorité des jetons sont contrôlés par Binance.


FAQ : les réponses à vos questions sur la crypto BUSD

Quel avenir pour le BUSD ?

La crypto BUSD pourra-t-elle constamment se maintenir à 1 $ ?

Romaric Saint Aubert Crypto-journaliste

Romaric Saint Aubert Crypto-journaliste

Biographie

Romaric est journaliste pour Cryptonaute. Après un passage en faculté de lettres modernes, il s’oriente dans un domaine tout à fait différent, tout en gardant l’œil rivé sur les crypto et l’actualité de l’époque. Il investit alors dans son premier actif numérique : le bitcoin (BTC).

Majoritairement intéressé par Bitcoin, il s’est diversifié plus tard en se penchant également sur le web3, les NFT, les crypto-monnaies et la FinTech. Investisseur aguerri, il est capable d'orienter son entourage et ses lecteurs. Son expérience au sein de l’écosystème crypto et sur la blockchain lui permettent de proposer une actualité précise et experte à ses lecteurs, tout en gardant un recul et une objectivité indispensable à son activité.

Romaric se rend régulièrement en conférence ou à divers événements crypto dans toute l'Europe, notamment aux conférences Bitcoin, au Zebu Live ou aux événements relatifs à la blockchain. Fasciné par ce secteur en plein développement, il aime découvrir de nouveaux projets, apprécie l’innovation, et se laisse porter par son enthousiasme et sa curiosité.

Expertise

  • Bitcoin
  • Cybersécurité
  • Régulation cryptos

Accomplissements

  • Révélé un cas rare de cyberfraude
  • Rencontre avec de nombreux innovateurs de l’industrie
  • Participe à la création d’une équipe dédiée de journalistes

Publications

Éducation

  • Université Polytechnique des Hauts-de-France

Autres

  • Carte de presse FIJ n°1385
  • Journaliste indépendant

Suivez Romaric sur Twitter | LinkedIn

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram